Isis, 1,60 m, 13 ans, 82 kilos de S. Rigal-Goulard

Isis, 1,60 m, 13 ans, 82 kilos de Sophie Rigal-Goulard

Nombre de pages : 160 pages
Editeur : Rageot
Date de sortie : 6 février 2018 (13 janvier 2016 pour l’édition initiale)
Collection : Rageot Romans
Langue : Français
ISBN-10 : 2700257502
ISBN-13 : 978-2700257502
Prix éditeur : 6,90€
Disponible sur liseuse : Oui à 5,99€ (pour la première édition)

De quoi ça parle ?

Isis a décidé d’écrire à son père. Elle ne le connaît pas mais a réussi à obtenir son adresse. Elle veut lui confier qui elle est aujourd’hui. Car si Isis porte le prénom d’une reine, ses surnoms au collège sont lourds à porter : Big Mamma, Grosse Dondon… Isis a trente kilos en trop. Mais peu à peu, Malika son amie et un club de théâtre vont changer sa façon de se voir et de se montrer…

Mon avis

Alerte coup de cœur absolu !

Autant vous dire que mon choix pour ce livre est loin d’être anodin. Comme Isis à son âge, j’ai été victime de moqueries et de surnoms méchants qui m’ont fortement marquée, même encore aujourd’hui lorsque j’y repense.

Il y a des livres qui parviennent à mettre des mots sur les maux, celui-là en fait partie. C’est un roman qui m’a plu, mais qui m’a fait mal aussi, tant il me parle, tant il me rappelle ma propre vie. Je ne suis pas encore en train de pleurer mais je sens que quelque chose se passe. Il y a l’Isis au fond de moi qui tambourine et qui hurle. Je n’ai pas envie d’avancer dans ma lecture parce que je veux rester avec Isis, je ne veux pas la laisser seule, je ne veux pas rester seule. Et pourtant les pages défilent à une vitesse folle au fur et à mesure que je les dévore et soudain le livre prend fin. 

C’est une histoire qui bouleverse. Peut-être a-t-on été un/une Isis, peut-être est-ce toujours le cas, peut-être en connait-on ou en a-t-on connu. Des Isis, il y en a encore plein les villes. C’est un livre très accessible à mettre d’urgence entre toutes les mains, à diffuser dans les écoles, les collèges, les lycées, pour faire évoluer les consciences parce qu’il faut que cela change et vite !

De façon sous-jacente, ce livre permet de se questionner sur de nombreux problèmes, et notamment sur les conséquences de l’abandon dans la vie d’un enfant.
Concernant le récit en lui-même, le suspense nous tient en haleine jusqu’à la fin. Isis va-t-elle finir par rencontrer enfin ce père qui l’a abandonnée treize ans auparavant et avec qui elle cherche à reprendre contact ? Vous le saurez si vous le lisez !

Petit extrait : 

« Comment t’expliquer que pour moi manger est un moment de plaisir intense et de souffrance ? Lorsque je me sens seule, malheureuse, je me remplis. J’avale en même temps mes peurs, mes doutes, mes hontes et mes peines. Je les engloutis avec des tartines de Nutella, des muffins à la framboise, des sandwichs au beurre de cacahuète ou des pots de glace que j’attaque directement à la cuillère. Je suis pleine de vides, papa. Je n’ai trouvé que ce moyen pour les combler.« 

J’ai aimé voir Isis grandir et finir par s’affirmer au fil du récit, la savoir épanouie et heureuse grâce au théâtre, et sentir à quel point l’écriture était un excellent exutoire pour elle. On découvre une nouvelle facette de sa personnalité, forte et déterminée, prête à affronter tous les obstacles de la vie.
Isis et c
e livre nous donnent de belles leçons, mais s’il y en avait une à retenir, ça serait celle qui dit que le plus important n’est pas ce que l’on est mais ce que l’on choisi d’être

Isis, 1,60 m, 13 ans, 82 kilos de S. Rigal-Goulard

6,90€
9.8

Le thème

10.0/10

L'histoire

10.0/10

Les personnages

9.5/10

Les points positifs

  • Un thème très actuel
  • Un personnage très touchant
  • Un style simple mais percutant
A propos Zellena 25 Articles
Nouvelle venue sur Songe. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

2 Commentaires

  1. C’est vrai que ta chronique donne envie de lire ce roman 🙂
    Et d’après ce que tu dis, je me retrouverai certainement dans l’histoire d’Isis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.