CINÉ & SÉRIE TVLes Chroniques de Séries TV

Souviens-toi de Pierre Aknine et Anne Badel

Souviens-toi de Pierre Aknine et Anne Badel

Création de : Pierre Aknine et Anne Badel
Année de sortie :  Janvier 2018
Avec : Sami Bouajila, Marie Gillain et Zélie Rixhon
Nationalité : Française
Genre : Drame policier, thriller
Format : 52 minutes
Nombre d’épisodes : 6

Disponible sur 6Play
Synopsis 

Un couple et leur bébé sont retrouvés assassinés dans leur maison. Madeleine, leur fille de 8 ans, a miraculeusement été épargnée, et il n’y a aucun signe d’effraction, ni aucun témoin. Sauf la fillette, retrouvée amnésique et mutique. Madeleine est alors prise en charge par un flic et une psychiatre qui vont tout faire pour l’aider et lui permettre de retrouver la mémoire, quitte à faire resurgir leur passé respectif de manière douloureuse. Mais bien vite, une question impensable va se poser : l’enfant est-elle victime ou coupable ?

Bande-annonce

Mon avis

On est facilement emporté dans l’histoire. Le scénario sort un peu de ce que j’ai déjà pu voir, tout s’enchaîne bien, dans un rythme lent, qui peu ennuyer certain. Toutefois, c’est un drame policier, psychologique, vraiment bien tissé. Au fur et à mesure des épisodes, on découvre que la série porte sur le traumatisme de l’enfance. C’est grâce au terrible meurtre du couple Frankwiller et de leur bébé, qu’une enquête officieuse sur un suicide est de nouveau ouverte.

Benoît Belgarde (Sami Bouajila), a un passif et des relations compliqués avec sa mère, au point qu’aujourd’hui, il ne veut pas qu’elle fasse partie de la vie de ses enfants. C’est lui qui est en charge de l’enquête sur le triple homicide des Frankwiller et il souhaite placer la petite Madelène chez Marie Kempf (Marie Gillain).

Marie est une ancienne psychiatre qui accepte de s’occuper de l’enfant, à la condition que le commandant rouvre l’enquête sur le décès de sa fille. Elle n’accepte pas la mort par suicide de cette dernière, le jour de son anniversaire alors qu’elle semblait très heureuse de ce que lui préparait sa mère.

Madelène Frankwiller est un personnage brillamment interprété par Zélie Rixhon. Bien que très jeune, elle nous fait bien ressentir son syndrome de stress post-traumatique, et frôle la bipolarité. J’ai ressenti beaucoup d’affection pour Madelène, mon instinct maternel s’est éveillé, je voulais la protéger, l’aider, la dorloter… Mais à certains moments elle devenait vraiment détestable, au point de vouloir la secouer un peu pour lui faire comprendre qu’il faut qu’elle change de comportement. C’est peut-être les débuts d’une bonne actrice, si Zélie décide de rester sur cette voie, mais à l’avenir j’aimerais la voir interpréter un personnage plus coloré et gaie.

C’est une très bonne mini-série, dans laquelle je suis entré facilement. Le dénouement n’est pas si prévisible que cela. J’espère qu’il n’y aura pas de suite, à moins de partir sur d’autres personnages et un scénario totalement différent.

Souviens-toi de Pierre Aknine et Anne Badel

8

Acteurs

8.0/10

Interprétation

9.0/10

Scénario

8.0/10

Originalité

7.0/10

Les points positifs

  • L'ambiance sombre
  • Le lien entre les personnages
  • Des personnages attachents

Les points négatifs

  • Le rythme lent peu ennuyer
Tags
Voir Plus

Orme Étoile

Je suis une des nouvelles chroniqueuses sur Songe d'une nuit d'été, et aussi la plus jeune de l'équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d'Histoire. J'adore écrire, et je rêve d'en faire mon métier, même si c'est peu probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils