L’essence du mal de Luca d’Andrea

L’essence du mal de Luca d’Andrea

Nombre de pages : 464 pages
Editeur : Denoêl
Date de sortie : 26 Octobre 2017 
Collection : Sueurs froides
Langue : Français
ISBN-10 : 2207135780
ISBN-13 : 978-2207135785
Prix éditeur : 21,90€ 
Disponible sur liseuse : Oui, à 15,99€

De quoi ça parle ?

En 1985, dans les montagnes hostiles du Tyrol du Sud, trois jeunes gens sont retrouvés morts dans la forêt de Bletterbach. Ils ont été littéralement broyés pendant une tempête, leurs corps tellement mutilés que la police n’a pu déterminer à l’époque si le massacre était l’oeuvre d’un humain ou d’un animal. Cette forêt est depuis la nuit des temps le théâtre de terribles histoires, transmises de génération en génération.
Trente ans plus tard, Jeremiah Salinger, réalisateur américain de documentaires marié à une femme de la région, entend parler de ce drame et décide de partir à la recherche de la vérité. A Siebenhoch, petite ville des Dolomites où le couple s’est installé, les habitants font tout – parfois de manière menaçante – pour qu’il renonce à son enquête. Comme si, à Bletterbach, une force meurtrière qu’on pensait disparue s’était réveillée. Une force aussi ancienne que la Terre elle-même.

Mon avis 

Pour être franche avec vous, j’ai eu du mal à me plonger dans ce livre, paru en octobre 2017 aux éditions Denoël, et j’admets qu’il m’est parfois arrivé de le délaisser pendant plusieurs jours. Non pas qu’il soit inintéressant, bien au contraire ! La traduction française par Anaïs Bouteille-Bokobza est d’une justesse impeccable, les descriptions des paysages et des décors sont fascinantes et faites avec une extrême minutie, l’intrigue est plutôt bien ficelée, et il me faut bien admettre que pour un premier roman, j’ai été complètement bluffée par la plume de Luca d’Andrea. A vrai dire, je ne saurais expliquer pourquoi je l’ai si souvent mis de côté. Je n’exclus pas le manque de temps et un état de fatigue avancé, toutefois, il est très rare de me voir me détourner d’un livre, même dans ces conditions. Qui plus est, j’adore les polars italiens !

Quoi qu’il en soit, malgré certaines longueurs par moment, j’ai tout de même pris plaisir à suivre l’aventure dans laquelle nous embarque Jeremiah Salinger. Dans l’espoir de vaincre ses propres démons, suite à un drame qui l’a laissé dans un état de stress post-traumatique sévère, il se lance dans une quête acharnée de la vérité, complètement obnubilé par une histoire sordide survenue trente ans auparavant. A la frontière entre vie et survie, et quitte à s’empoisonner l’âme, à perdre sa famille, sa raison, il tente par tous les moyens de percer à jour les mystères qui entourent ce terrible événement, que tout le monde dans le village cherche à taire et à oublier.

Petit à petit, et parfois au péril de sa vie, le puzzle se construit et les langues finissent par se délier. Cependant, ces confessions, notre personnage les paie au prix fort, un petit peu plus à chacun des pas qui le conduisent vers la vérité. Durant tout le livre, on assiste aux états d’âme, aux questionnements moraux, à la tourmente d’un personnage torturé, tiraillé entre l’amour qu’il porte à sa famille et son besoin presque vital de comprendre, entre le mensonge et cette recherche absolue de la vérité qui a pour lui un effet cathartique. Résoudre ce mystère, c’est une remise à zéro des compteurs pour un nouveau départ, c’est enfin pouvoir aller de l’avant et laisser le passé derrière lui, dans les profondeurs terrifiantes, oppressantes de la montagne. 

L'essence du mal de Luca d'Andrea

21,90€
7.5

Plume de l'auteur

9.0/10

L'intrigue

7.0/10

Les personnages

6.5/10

Originalité

8.0/10

Intérêt du lecteur

7.0/10

Les points positifs

  • La finesse des descriptions
  • Un personnage principal bien travaillé

Les points négatifs

  • Quelques longueurs
A propos Zellena 25 Articles
Nouvelle venue sur Songe. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.