Harlequin - Romance Historique HQNLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La captive de l’Écossais de Laura Black

La captive de l’Écossais de Laura Black

Format : Format Kindle
Taille du fichier : 2655.0 KB
Nombre de pages de l’édition imprimée : 351 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 6 décembre 2017
Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
Langue : Français
ASIN: B0777K9JTP
Prix éditeur : 5,99€

De quoi ça parle ?

En rejoignant le clan des Mac Cleod pour fuir le mariage forcé auquel son père, le laird des Mac Dougall, veut la soumettre, Énéa n’avait qu’une idée en tête : retrouver sa mère, dont on lui a toujours caché l’identité. Elle n’imaginait pas une seconde que leur chef, le charismatique Calum, désireux de provoquer ses ennemis, ferait d’elle sa prisonnière… et sa maîtresse. Est-elle condamnée à n’être qu’un objet de représailles entre les deux clans ? Heureusement, au lieu du guerrier brutal qu’elle redoutait, c’est un homme doux et attentif qu’elle découvre dans sa couche. Un homme qu’elle n’a bientôt plus envie de quitter, même si, elle le sait, celui-ci est promis à une autre…

Lire un extrait du roman

Mon avis

J’avais déjà repéré ce livre grâce à son résumé que j’avais trouvé attirant. J’ai lu cette histoire en une soirée plus une bonne partie de la nuit. J’ai adoré la plume de Laura Black et la manière dont le récit a été construit. Enéa est une héroïne forte qui évolue dans un monde typiquement masculin et qui doit s’y confronter en permanence. En se soustrayant à la poigne d’un père vraiment horrible et violent, elle va découvrir qui elle est réellement. Elle va aussi apprendre que la justice n’est pas forcément juste et que les gentils ne sont pas toujours bon.

L’univers de cette romance historique qui se déroule dans les Highlands sauvages, — comme je les aime — est addictif. On suit avec beaucoup d’intérêt et de plaisir l’histoire d’Enéa et la manière dont la romance avec le chef ennemi de son père va se mettre en place.

J’ai eu aussi beaucoup d’empathie pour les personnages secondaires dont la mère de l’héroïne qui est une victime de la haine entre deux clans et qui ne m’a vraiment pas laissé indifférente. J’ai été frustrée, car on en apprend pas plus sur ce qu’elle deviendra à la fin du roman, tout comme d’autres personnages d’ailleurs. Je pense que cela fait parti des points négatifs que je déplore à l’histoire. Tout comme la façon dont Callum, le héros va vite changer d’opinion concernant Enéa.

Parfois, j’ai eu l’impression que cela allait un peu trop vite à mon goût. Toutefois, je n’ai pas du tout boudé mon plaisir.

Autant le dire, La Captive de l’écossais est une belle et bonne surprise pour qui aiment les romances historiques qui vous font batte le cœur à cent à l’heure. Il y a pas mal d’action, de rebondissements et de révélations pour vous tenir en haleine jusqu’à la toute fin. J’ai vraiment passé un bon moment, j’ai senti ma poitrine se serrer devant certains passages aussi.

Bref, l’auteure, Laura Black, a réussi son pari. J’espère que nous aurons une suite avec d’autres personnages de l’histoire, j’aimerais bien avoir de leurs nouvelles à tous et savoir ce qu’ils deviennent.

Acheter ce roman sur Amazon

La captive de l'Écossais de Laura Black

5.99€
8.9

Les personnages

9.1/10

L'histoire

8.5/10

La plume de l'auteure

9.0/10

Intérêt du lecteur

8.9/10

Les points positifs

  • Le contexte historique
  • La plume de l'auteure

Les points négatifs

  • Romance qui va trop vite selon mon goût
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils