Les Loyautés, de Delphine De Vigan

Nombre de pages : 208
Éditeur : JC Lattès
Date de parution : 3 janvier 2018
Collection : Littérature
Langue : Français
ISBN-10 : 2709661586
ISBN-13 : 978-2709661584
Disponible sur liseuse : Oui, à 11€99

Prix éditeur : 17€00

De quoi ça parle ?

«  J’ai pensé que le gamin était maltraité, j’y ai pensé très vite, peut-être pas les premiers jours mais pas longtemps après la rentrée, c’était quelque chose dans sa façon se tenir, de se soustraire au regard, je connais ça, je connais ça par cœur, une manière de se fondre dans le décor, de se laisser traverser par la lumière. Sauf qu’avec moi, ça ne marche pas.»

Théo, enfant du divorce, entraîne son ami Mathis sur des terrains dangereux. Hélène, professeur de collège à l’enfance violentée, s’inquiète pour Théo  : serait-il en danger dans sa famille  ?
Quant à Cécile, la mère de Mathis, elle voit son équilibre familial vaciller, au moment où elle aurait besoin de soutien pour protéger son fils.
Les loyautés sont autant de liens invisibles qui relient et enchaînent ces quatre personnages.

Mon avis :

A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai terminé le roman de Delphine De Vigan depuis une heure. Et depuis une heure, je me sens un petit peu perdue après la claque que je me suis prise avec ce roman qui m’a complètement retourné. Dire de ce titre qu’il est passionnant serait un euphémisme tant j’ai été incapable de décrocher de l’ouvrage. J’avais envie d’en savoir plus, de comprendre tous les non-dits, tous les sous-entendus, toute la souffrance cachée des personnages. Ce roman a été comme une drogue le temps d’une après-midi et il est difficile maintenant de redescendre, d’accepter que la lecture est finie et qu’il n’y a pas de suite à cette histoire.

Les Loyautés, c’est un roman où quatre points de vue se croisent et s’entrecroisent. Un roman qui possède une force narrative et d’intrigue absolument incroyable. La prose de Delphine De Vigan m’a touché en plein cœur et les histoires qu’elle nous raconte m’ont fait le même effet. De fait, je me suis attachée à chacun des personnages, chacun ayant ses failles et ses défauts, tant et si bien que la fin du roman m’a profondément bouleversé et brisé le cœur. J’avais envie d’en savoir plus tout en n’ayant pas envie. Pourtant, je ne doute pas que la fin en frustrera plus d’un, celle-ci étant très ouverte et nous laissant sur une note d’incertitude assez insoutenable.

J’ai aimé chaque personnage de cette histoire pour leur vécu, leur ressenti, leur évolution, mais aussi leurs failles. Que ça soit Théo qui cache un mal-être terrible, Mathis qui le suit dans son jeu mais qui s’inquiète malgré tout et finira par réagir, Hélène qui s’implique un peu trop et qui transpose son passé sur Théo, ou encore Cécile qui se retrouve coincée dans un mariage avec un mari dont elle ignore tout et un fils qui lui cache des choses. Chacun à son importance dans ce récit et les leçons que l’on tire de leurs vies sont immenses, parce que ces personnages ont énormément à nous apprendre sur nous-même.

La plume de Delphine De Vigan, quant à elle, m’a séduite au-delà des mots. Je l’ai trouvé terriblement juste et poétique, mais aussi brutale et criante de vérité. Pour moi qui ne connaissait pas encore les œuvres de l’auteure, Les Loyautés m’a donné envie d’en découvrir plus et de plonger encore un peu dans son univers. Les Loyautés est finalement un titre qui porte extrêmement bien son nom, un titre qui nous fait réfléchir et nous interroge, en même temps qu’il nous crève le cœur. Ce roman est tellement humain qu’il est impossible d’y rester insensible.

Finalement, je crois que je pourrais parler de ce roman pendant des heures tant il m’a bouleversé, chamboulé et touché au plus profond de moi-même. Il a remué ce petit quelque chose qui fait que j’aime tant lire des genres divers et variés, mais aussi me plonger dans des romans que je n’aurais peut être jamais lu sans Songe. Il a remué cette petite corde sensible, ce petit truc bien caché qui me fait me lever tous les matins et lire des dizaines de livres par an jusqu’à me dire « C’est lui. LE livre qui va me marquer pour un bon bout de temps et qui va être difficile à détrôner. » Et en 2017, je peux dire que Les Loyautés a fait partie des trois romans qui m’ont fait vivre ça, et c’est juste dingue.

Les Loyautés, de Delphine De Vigan

17€00
10

Intrigue

10.0/10

Les personnages

10.0/10

La plume de l'auteur

10.0/10

Originalité

10.0/10

Les points positifs

  • L'histoire
  • Les personnages
  • La plume de l'auteur
  • La fin du roman
A propos Chouquette 358 Articles
Chouquette, chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

5 Commentaires

  1. Intrigue

    10.00

    Les personnages

    10.00

    La plume de l'auteur

    10.00

    Originalité

    10.00

    Je viens régulièrement lire les chroniques et ta chronique m’avait intriguée sans cela je pense que je serais certainement passée à côtés de ce livre. Mais quelle claque juste Waouh…Merci

  2. Delphine De Vigan est dans le top 3 de mes auteurs favoris, mais pour le coup j’ai été déçue. Je me suis tellement attachée aux personnages, qu’à la fin je me suis demandée s’il ne me manquait pas des pages :-/ j’ai adoré l’histoire, les personnages, sa plume (je l’aime tellement !), mais ce roman a pour moi un goût de trop peu…

    • La fin est tellement brutale que je comprends complètement ton ressenti. Surtout que le livre est quand même assez court. Personnellement, c’est justement grâce à ça que je l’ai trouvé aussi percutant, mais je comprends que ça ne plaise pas ^^

1 Rétrolien / Ping

  1. «Les loyautés» – revue de presse – Ma collection de livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.