The Crown, Saison 1 et 2 de Peter Morgan

The Crown, saison 1 et 2 de Peter Morgan

Création de : Peter Morgan
Année de sortie :  2016 (saison 1) 2017 (saison 2)
Avec : Claire Foy, Matt Smith et Vanessa Kirby
Nationalité : Anglo-saxonne / Américaine
Genre : Biopic et Drame
Format : 54-61 minutes
Nombre d’épisodes : 20
Disponible sur NetflixSynopsis :

La série se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

Bande-annonces

Saison 1

Saison 2

Mon avis

Il y a un peu plus d’un an, je ne pouvais pas rater la bande-annonce de The Crown diffusée, sur les réseaux sociaux et à la télé ; elle était partout. J’étais bien contente, car au bout d’une semaine, j’ai  pu commencer à regarder cette nouvelle série.

Peter Morgan se lance dans quelque chose de délicat avec The Crown.  L’histoire de la reine Elizabeth II n’est pas facile à rendre vraiment intéressante avec tous les téléfilms et documentaires relatant  cette seconde ère Élisabéthaine. Ne sachant pas grande chose sur la reine du Royaume-Uni, autre que ce que j’ai appris lors mes cours d’anglais au collège, je me suis dit que c’était l’occasion d’en apprendre plus !

La série commence, quand la santé du roi George VI décline sérieusement, et traite essentiellement de la vie de la jeune reine. 

J’ai été amusé de voir Claire Foy incarnée Elizabeth II, comme elle a joué le rôle d’Anne Boleyn dans Wolf Hall : Dans l’ombre des Tudors, je trouve cela plutôt cocasse. Les acteurs sont vraiment bons, ils vivent leurs rôles à fond pour nous donner le goût de voir les prochains épisodes.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans la saison une, c’est voir Elizabeth dans ses voyages d’ambassadrice, notamment en Afrique, où elle nous dévoile son côté aventurière et simple lors d’un safaris. C’est très appréciable quand on visionne la biopic d’une Princesse devenue Reine. Ces petits moments me semble vraiment importants, car je me suis sentie un peu plus proche de « Lilibeth »

La reine n’est pas de glace, sous ses apparences froides, distantes et rigides, la jeune Elizabeth est dévouée corps et âme à sa nouvelle fonction. Le poids de la couronne n’a pas écrasé les petites choses qui ont su créer l’attachement et l’empathie que j’ai ressentie en visionnant les épisodes, l’année passée comme il y a quelques jours.

J’ai adoré la reconstitution lors des appels téléphoniques. J’ai été impressionné par le nombre de personnes et de chose à faire, pour permettre aux deux princesses de se parler. Louée soit l’ère du numérique et du smartphone !

Quand j’ai fini la saison une, je n’ai pas eu le sentiment d’un manque… 

La saison deux, nous propose une trame différente.  Comme je l’ai dit plus haut, rien ne m’a semblé manquer dans cette première saison, alors que la suite apporte avec elle des réponses aux questions que je ne m’étais pas posé, sur Edouard VIII, l’oncle d’Elizabeth, par exemple.

Dans cette deuxième saison, on en apprend plus sur Philip Mountbatten, duc d’Édimbourg.  En effet, le scénario laisse plus de place aux autres personnalités, ce qui rend la série encore plus intéressante.

J’ai été plongée dans la monarchie et bien que constitutionnelle, elle m’a laissé un sentiment de… temps lointain. Comme si, c’était bien plus loin de nous, que ce ne l’est réellement. Ce qui est sûrement dû à la « bulle » qu’est Buckingham Palace, figé dans le passé. C’est alors que des événements m’ont ramené au début des années 1960, où le monde se modernise d’avantage.

Les costumes royaux, sont magnifiques que ce soit les robes d’Elizabeth et Margaret, comme les tenues d’apparats de Philip, et les tiares de la reine sont sublimes ! Il est intéressent de savoir que les couleurs des robes de la reine ont été choisi en fonction du pays dans lesquels elle s’est rendu.

J’ai été profondément attristée d’apprendre que les acteurs allaient changer pour la saison 3. Claire Foy, Matt Smith et Vanessa Kirby vont beaucoup me manquer. Je me suis attachée à eux, à leur interprétation… 

Ce fut deux saisons vraiment bien réalisées. J’imagine que Peter Morgan a pris quelques libertés avec l’histoire, mais seule la reine et ses proches peuvent démêler le vrai du faux, car si vous l’ignorez, la famille royale regarde la série sur Netflix ! 

Je dois bien avouer que je ressens un mélange d’appréhension et de hâte pour la découverte de la prochaine saison  dans un an. En attendant la suite… 

God save the queen. 

24.99€
9.9

Acteurs

10.0 /10

Interprétation

10.0 /10

Musique

9.5 /10

Scénario

10.0 /10

Les points positifs

  • L'ambiance
  • Les tenues royales
  • La beauté des lieux filmés
A propos Orme Étoile 59 Articles
Je suis une des nouvelles chroniqueuses sur Songe d'une nuit d'été, et aussi la plus jeune de l'équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d'Histoire. J'adore écrire, et je rêve d'en faire mon métier, même si c'est peu probable.

2 Commentaires

  1. Bonsoir
    Du même avis que vous…..j’ai totalement accrochée sur la saison 2 avec souvent des pincements pour la Reine et sa solitude.Elle apparait si humaine dans cette série.
    Bonne et heureuse année 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.