Accueil LES LIVRES → LES CHRONIQUES DE ROMANS T’aimer à l’infini de Jill Mansell

T’aimer à l’infini de Jill Mansell

32 Temps de lecture
2
0
6

T’aimer à l’infini de Jill Mansell

Nombre de pages : 438 pages
Editeur :
 J’ai lu
Date de sortie : 25 octobre 2017
Collection : J’ai lu promesses
Langue : Français
ISBN-10: 2290089117
ISBN-13: 978-2290089118
Prix : 7€95
Disponible sur liseuse : OUI à 5€99

De quoi ça parle ? Quinze mois après la mort de son mari Jamie, Ellie Kendall n’a toujours pas repris le dessus. Tiraillée entre ses souvenirs et la triste réalité, elle continue de « dialoguer » avec Jamie et n’a plus aucun projet d’avenir. Heureusement, son célèbre beau-père Tony va voler à sa rescousse en lui proposant d’habiter le superbe appartement de Primrose Hill que lui-même n’utilise pas. Dès lors, Ellie fait la connaissance de Rou, son exubérante voisine. Dans la foulée, elle devient l’assistante de Zack McLaren, un entrepreneur un peu trop séduisant. Et il y a aussi Todd, Joe, Martha, Yasmine, Elmo… Autant de présences cocasses et bienveillantes qui vont lui prouver que le bonheur est là, à portée de main, pour peu qu’elle veuille le saisir.

Mon avis

C’est avec joie que je me suis plongée dans T’aimer à l’infini de Jill Mansell. Je dois dire que j’avais craqué sur le résumé et que la collection Promesses de J’ai Lu m’a souvent permis de connaître d’excellents titres. J’ai terminé le livre avec un sourire béat sur les lèvres bien que j’ai été un peu déçue par la tournure de certaines choses. T’aimer à l’infini est une très belle romance mais pas seulement. C’est aussi un livre sur le douloureux chemin du deuil et un joli hommage à l’amitié.

Ellie Kendall est une jeune femme, presque trentenaire, qui a perdu son mari Jamie suite à un accident de voiture. Alors que Todd, son meilleur ami, s’en est sorti, Jamie est mort quelques temps plus tard à l’hôpital. Pour Ellie, ce fut un choc. 15 mois plus tard, elle n’a toujours pas fini son travail de deuil et vit dans les souvenirs. Même si elle donne bien le change auprès de ses amis et collègues, c’est une toute autre affaire lorsqu’elle se retrouve seule et se met à parler avec une projection de Jamie.

Tony, père de Jamie, continue à entretenir des liens très fort avec sa belle-fille et quand il se rend compte que cette dernière vit dans un appartement insalubre, il n’hésite pas un seul instant et se propose de la loger. Pour Ellie, cela va marquer un tournant dans sa vie. Elle va enfin reprendre les choses en main et vivre de nouveau. A Primrose Hill, où elle pose ses meubles et ses affaires, Ellie va faire la rencontre de personnages hauts en couleur qui vont, chacun à leur manière, l’aider à avancer et lui faire comprendre que, même si Jamie est décédé, la vie continue pour elle.

Incontestablement, le point fort de ce roman reste les personnages. Ellie est une jeune femme attachante qui nous touche dès les premières lignes. On souffre avec elle de l’absence de son mari et on a envie de l’aider à avancer, de lui dire que la vie n’est pas si moche et qu’il est temps, pour elle, d’avancer. Heureusement, son déménagement va l’aider à faire le point et avancer. Elle finit par changer de travail et devient l’assistante de Zack McLaren, un entrepreneur toujours entre deux rendez-vous. Ce nouveau contrat va être le point de départ de changements radicaux dans la vie d’Ellie. Je dois vous avouer que même si c’est prévisible, la romance entre Ellie et Zack tarde à arriver et c’est tant mieux. Cela nous permet de faire vraiment la connaissance des deux protagonistes avant que tous les deux se dévoilent. Zack McLaren, que j’ai trouvé parfois un peu psychorigide, reste un personnage pour qui on se prend d’affection. On apprécie ce qu’il met en œuvre pour ne pas brusquer Ellie et la patience dont il fait preuve même quand tout semble perdu. Un duo pétillant et pétillant qui se fait presque voler la vedette par les personnages secondaires.

En effet, vous allez faire la connaissance de Rosalind – Rou – Taylor, la nouvelle voisine d’Ellie. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce personnage drôle et pétillant qui va amener de la joie et de la gaieté dans la vie d’Ellie. Vous allez aussi pouvoir passer du temps en compagnie de Tony, le père de Jamie, qui va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. Sans oublier Todd, qui se sent toujours coupable de la mort de Jamie, et qui va tomber amoureux sous nos yeux. Je n’oublie pas non plus Martha, Géraldine, Elmo et les autres, tous plus attachants les uns que les autres. La force de T’aimer à l’infini reste ses nombreux personnages, drôles, touchants et pétillants. On prend énormément de plaisir à faire leur connaissance et on les quitte à contre cœur.

Là où j’ai été un peu déçue, c’est sur l’intrigue en elle-même et sur certains tournants qu’elle a pu prendre. Je vais tenter de nuancer mon propos. Tout d’abord, sachez que dans ce livre, vous n’allez pas seulement suivre Ellie, même si elle prend énormément de place, mais vous allez pouvoir suivre les aventures de Tony et Rou entre autre. Plusieurs petites histoires parallèles se déroulent sous nos yeux et c’est plutôt intéressant car on ne s’ennuie pas un seul instant. Au contraire, cela apporte de la fraîcheur et du peps au roman. Le problème, à mes yeux, reste la vitesse à laquelle nos héros tombent amoureux. Oui, je sais, il n’y a pas de durée déterminée en amour mais quand même, j’ai trouvé ça trop facile par moment. Ça n’empêche pas de prendre plaisir à découvrir l’histoire mais ça m’a un chouïa refroidi. J’ai beaucoup apprécié la belle ode à l’amitié qui se dessine sous nos yeux et le travail de deuil d’Ellie, qui évolue au fur et à mesure que les pages se tournent.

Attention GROS SPOILER

Et surtout, j’ai trouvé ça tellement dommage de mettre en relation Ellie et Todd durant quelques temps. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle avec Rachel et Joey dans Friends. vous savez, le couple improbable qui, finalement, n’apporte rien à l’histoire et vous gâche un peu le plaisir.

[collapse]

En tout cas, T’aimer à l’infini m’a permis de découvrir la plume de Jill Mansell, douce et agréable. Elle va à l’essentiel, sans jamais tomber dans le pathos ou le dramatique. J’ai beaucoup aimé la manière dont elle fait évoluer ses personnages et ce qu’elle désire nous faire comprendre. T’aimer à l’infini reste une belle romance. On passe un agréable moment de lecture et les pages filent à une vitesse incroyable, sans qu’on s’ennuie une seule fois.

T'aimer à l'infini de Jill Mansell

7.95€
T'aimer à l'infini de Jill Mansell
7.8

Intrigue

7.0/10

Personnages

8.0/10

Plume de l'auteur

9.0/10

Originalité

7.0/10

Intérêt du lecteur

8.0/10

Les points positifs

  • Les personnages
  • La plume de Jill Mansell
  • L'ode à l'amitié
  • Les histoires parallèles

Les points négatifs

  • Certains tournants de l'intrigue
  • La vitesse dans les sentiments
  • La lien entre Ellie et Todd
Charger plus d'articles similaires
  • La Chanson du Vendredi #192

    Salut salut à vous, très chers lecteurs et lectrices du webzine Songe d’une Nuit d’É…
  • Le Temps des Magiciens de Cressida Cowell

    Le Temps des Magiciens, tome 1 : le Magicien, la Guerrière et la petite cuillère de Cressi…
  • La Chanson du Vendredi #191

    Salut salut à vous, très chers lecteurs et lectrices du webzine Songe d’une Nuit d’É…
  • La première nuit de Ghislain Loustalot

    La première nuit de Ghislain Loustalot Nombre de pages : 250 pages Editeur : JC Lattès Dat…
  • La Chanson du Vendredi #190

    Salut salut à vous, très chers lecteurs et lectrices du webzine Songe d’une Nuit d’É…
  • La Chanson du Vendredi #189

    Salut salut à vous, très chers lecteurs et lectrices du webzine Songe d’une Nuit d’É…
Charger plus par RockAndStone
Charger plus dans → LES CHRONIQUES DE ROMANS

2 Commentaires

  1. A la page des livres.

    8 décembre 2017 à 17 05 04 120412

    Je l’adopte quand même. Sans lire ta chronique jusqu’au bout en raison du « gros spoiler » j’ai envie de le découvrir.
    Comme toi, le résumé et l’intrigue m’attirent… la question du deuil et de la reconstruction.
    Merci pour cette découverte.

    Réponse

    • RockAndStone

      11 décembre 2017 à 12 12 52 125212

      Tu as bien raison 🙂

      C’est doux et parfait pour cette époque de l’année. J’espère sincèrement qu’il te plaira autant qu’à moi !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

La Chanson du Vendredi #192

Salut salut à vous, très chers lecteurs et lectrices du webzine Songe d’une Nuit d’É…