Le plus grand de tous les scoops de Gillian St Kevern

Le plus grand de tous les scoops de Gillian St Kevern

Broché : 300 pages
Editeur : Mxm Bookmark
Date de sortie : 25 octobre 2017
Collection : MXM.YOUNG ADULT
Langue : Français
ISBN-10 : 2375743466
ISBN-13 : 978-2375743461
Prix Editeur : 16€
Disponible sur liseuse : oui à 5,99€

De quoi ça parle ?

Il y a un nouveau à l’école et il s’en tire vraiment bien, que ce soit dans ses études ou avec les autres élèves. Pour preuve, il vient même de se faire élire délégué de classe ! Depuis, les filles ont encore plus envie de sortir avec lui et il pense avoir la paix en faisant publiquement son coming out. Hélas, après l’annonce, ils sont nombreux à suivre son exemple (et pourquoi pas l’assistant d’un prof tant qu’ils y sont ?), mais il ne peut se permettre de faire une pause dans ses études. Qui réussira à lui prendre ce baiser que tous convoitent ? Les paris sont ouverts !

Mon avis 

C’est suite à un défi que Le plus grand de tous les scoops a été écrit. Gillian St. Kevern soutenu par son entourage a développé une romance Young Adult pleine de fraîcheur et d’humour mâtinés d’une problématique lourde de gravité. Alors, ce titre a bien des travers, mais ils s’atténuent au profit des belles valeurs couchées sur ses pages. Dans cet esprit, il me semble approprié de dire que les bénéfices de vente de cette histoire seront reversés à une association.

Quand on choisit un livre par rapport à son résumé, il est toujours troublant de se trouver face à une tout autre histoire en l’ouvrant. Ici, le résumé prend beaucoup de raccourcis. Nous voilà donc à Bernhardt, un lycée un peu particulier, un poil élitiste tout en prônant tolérance et bienveillance. Et un nouveau fait son arrivée, Taylor. Un bien joli jeune homme dont le puissant magnétisme captive autant les filles que les garçons.

Milo, tête de Turc et rédacteur du journal périclitant du lycée, est l’un des premiers à manifester son intérêt, strictement professionnel évidemment, et lui pose mille et une questions afin de dresser son portrait dans un article. Tous les élèves étaient loin d’imaginer un article coup de poing présentant Taylor comme candidat à la présidence des 3ème années. Une nomination qui pourrait s’avérer salutaire à bien des niveaux si le principal intéressé l’acceptait !

Le début de la lecture fut compliqué, cela ressemblait plus à du déchiffrage. Par moment, il manque des précisions sans quoi le contexte reste vaguement compréhensible. Mais il faut s’accrocher, car l’histoire a les ingrédients nécessaires pour que ça prenne. La qualité de l’écriture va crescendo, même s’il m’est arrivé quelques fois de remonter le fil des dialogues pour comprendre qui avait dit quoi. Il y a une telle quantité de personnages secondaires, qu’il y a de quoi s’y perdre.

Et au milieu de ce monde, couve une petite romance tout en contraste entre Milo, ce moulin à parole accro aux scoops et Taylor, réfléchi et tout en maîtrise. Ce dernier ne souhaite qu’une chose, poursuivre tranquillement ses études, mais c’est peine perdue avec Milo dans les parages ! Celui-ci fait tout de travers, tiraillé entre son éthique journalistique et les battements un peu fous de son cœur que provoque Taylor. Ces deux-là sont si mignons !

Dans cette histoire, Gillian St. Kevern aborde un thème qui m’est cher, le harcèlement scolaire. Et l’idée est belle de sensibiliser par la lecture, le grand public sur ce phénomène qui cause tant de souffrances silencieuses, et encore tabou, il y a peu. Malheureusement, le message tacite que délivre l’auteure à travers ce livre n’est pas tranché.

Il manque dans la narration cette charge, cette détresse émotionnelle liée à ce genre de persécutions. Milo n’arbore pas complètement ce statut de souffre-douleur tant il semble quasi inébranlable face à ces brimades à répétitions, à cette « violence » quotidienne. Alors, oui l’histoire est teintée d’une touche humoristique, mais cela pose un problème quant au modèle que cela donne. Car dans la réalité, les victimes de harcèlement scolaire n’ont justement pas la possibilité de s’affirmer, résister ou tourner cela avec dérision comme le fait Milo.

Plusieurs autres thèmes sont abordés dans cette histoire, ce qui a le défaut de dévier la trame de son axe. Mais, le questionnement sur l’intégrité journalistique, sur la manipulation de l’opinion publique par exemple, est bien amené. Où est la limite entre l’objectivité et ses idéaux personnels ? Comment trouver le ton juste lorsque l’on est intimement liés aux faits rapportés ? C’est un point vraiment intéressant dans ce livre.

Le plus grand de tous les scoops est un livre imparfait, mais il offre une vision assez singulière du lycée et des personnages marquant de par leur une naïve maturité ou au contraire leur ressentiment aveugle. Et, on craquerait presque pour cette amitié amoureuse un peu farouche, un peu décalée, faite de rapprochements et d’éloignements, d’espoirs peut-être infondés ou de fausses désillusions, entre Milo et Taylor. C’est charmant tout plein !

Le plus grand de tous les scoops de Gillian St Kevern

16€
Le plus grand de tous les scoops de Gillian St Kevern
6.4

Plume de l'auteur

5.0/10

Intérêt du lecteur

6.5/10

Histoire

7.0/10

Les personnages

7.0/10

Les points positifs

  • Les thèmes abordés
  • Un charmant duo de personnages

Les points négatifs

  • L'écriture parfois brouillonne
  • Le manque de réalisme
  • Trop de personnages secondaires
 
A propos coxe 40 Articles

Chroniqueuse chez Songe d’une nuit d’été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*