Jalouse de David et Stéphane Foenkinos

Jalouse de David et Stéphane Foenkinos

Création de : David et Stéphane Foenkinos
Année de sortie : 8 novembre 2017
Avec : Karin Viard, Anne Dorval et Thibault de Montalembert
Nationalité : Française
Genre : Comédie
Durée : 102 minutes

Synopsis :

Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d’action s’étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage… Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.

 

Bande-annonce

Mon avis

Cette semaine, j’ai beaucoup hésité sur les films proposés. D’après une histoire vraie et A beautyful day me tentaient bien. Mais je n’étais pas spécialement d’humeur à voir un drame ou un film psychologique. Alors Jalouse, qui me tentait pas mal, me semblait idéal pour mon état d’esprit du moment.

Nathalie, interprétée par Karin Viard, entre dans une période difficile. La prof de lettres, divorcée et célibataire d’une cinquantaine d’années, commence à envier la beauté de sa fille de tout juste dix-huit ans. Il faut la comprendre aussi, Nathalie est toujours bien apprêtée, alors que sa fille, Mathilde, un pantalon simple, un pull un peu large et elle est prête à sortir avec son copain. Moi aussi je serais jalouse ! En tout cas, Karin Viard est au taquet dans ce film, elle est tellement convaincante, je n’y ai vu que du feu ! L’actrice a brillamment interprété son rôle, tantôt charmante, insupportable et même arrogante, tout en étant touchante. Nathalie est un personnage accessible, a qui on peut facilement s’identifier.

Dara Tombroff, Mathilde, est une belle découverte. Je crois qu’elle est danseuse au vu de sa performance, s’il y a eu doublure, je n’y ai – là encore – vu que du feu. Elle fait ses débuts d’actrice dans ce long-métrage des frères Fornjinos. 

Je ne suis pas fan de Thibault de Mantalembert. Mais j’avoue, je ne le connaissais pas il y a quelques semaines, c’est en regardant un film, « Harcelée », en replay sur France 2 que j’ai connu cet acteur. Il est plutôt convaincant, mais je le préfère en père divorcé et remarié qu’en harceleur.

Anne Dorval tient brillamment le rôle de Sophie, la meilleure amie de Nathalie. Cette dernière est jalouse de son amie, de son couple plus précisément. Sophie arrive à supporter le comportement de Nathalie dans sa période « transit », mais bien sûr elle a ses limites. Malgré tout ce que Nathalie a pu lui dire, elle reste auprès d’elle. Et ça c’est une amitié forte qui fait rêver ! 

Anaïs Demoustier incarne Mélanie, la nouvelle enseignante du lycée où travaille Nathalie, qui se sent en concurrence avec elle. Mélanie est tout ce que Nathalie n’est plus, jeune, nouvelle, avec des idées intéressantes.

Isabelle est la seconde épouse, la belle mère, et bien sûr « La femme qui couche avec mon mari… mon ex-mari… ». Marie-Julie Baup est adorable dans ce rôle. Un mélange de douceur tendre, et d’idiotie, un côté « cruche » qui m’a bien plu.

Ce n’est pas un film aussi léger que Le sens de la fête, dans cette réalisation des frères Fornjinos, car il contient une pointe de réflexion qui n’est pas dans l’autre.  On est face à une période de vie sensible pour les femmes avec le plus que fâcheux mot qui commence par un « M ».

L’histoire n’a aucune intrigue particulière, mais elle n’en n’est pas moins intéressante. Karin Viard fait tout dans ce film. Les rires ce sont fait entendre dans la salle. J’ai passée un très bon moment, c’est un film que je reverrai avec grand plaisir !

Jalouse de David et Stéphane Foenkinos

Jalouse de David et Stéphane Foenkinos
9.1

Casting

10/10

Jeux d'acteur

10/10

Scénario

8/10

Humour

9/10

Les Plus

  • Karin Viard
  • Héroïne accesible
  • Personnages attachants
 
A propos Orme Étoile 14 Articles

Je suis une des nouvelles chroniqueuses sur Songe d’une nuit d’été, et aussi la plus jeune de l’équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d’Histoire. J’adore écrire, et je rêve d’en faire mon métier, même si c’est peu probable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*