Salem : Saison 2 d’Adam Simon et Brannon Braga

Salem : Saison 2 d’Adam Simon et Brannon Braga

Création de : Adam Simon et Brannon Braga
Année de sortie : septembre/octobre 2017 (France)
Avec : Janet Montgomery, Shane West, Seth Gabel, Tamzin Merchant et Ashley Madekwe.
Nationalité : Américaine
Genre : Horreur, Surnaturel, Drame, Romance
Format : 42 minutes
Nombre d’épisodes : 13
Disponible sur Netflix

Synopsis :

Le Grand Rite n’est pas fini… un sacrifice y mettra fin…

Trailer (VO)

Mon avis

J’ai été un peu déçue du résultat du Grand Rite. Je me suis dit « Ce n’est que ça ? » Je m’attendais à mieux. Genre l’éradication des humains dans une certaine zone. Mais avec un peu de recul et d’objectivité je me suis dit que ça coulait mieux.

Dans la saison deux, de nouveaux personnages font leur apparition, notamment la comtesse Palatine Ingrid Von Marburg, interprétée par Lucy Lawless. Un rôle parfait pour l’actrice qui incarne une dangereuse séductrice. Tout son talent se ressent a travers ses apparition, elle est tout simplement merveilleuse, c’est un rôle taillé sur mesure pour la néo-zélandaise. Mais un truc m’a marqué, sa tenue ultra criarde lors d’un épisode.

La chasse aux sorcières par les puritains a disparu – tout l’intérêt de la ville de Salem, en faite -,  pour laisser place à un « Witch versus witch ». Que ce soit Mercy contre Mary, la Comtesse contre Mary et même Tituba contre Mary. Houla ! Que c’est répétitif ! Parlons de Tituba, elle prétend avoir été trahi et manipuler par Mary. Mais qui fait des cachotteries à l’autre ? Enfin bref, on est face un jeu de gamines :  la victime et la méchante.

Mon personnage préféré, Anne Halle, OH la surprise ! qui -malgré sa présence dans chaque épisode – n’avait qu’un rôle secondaire, prend plus d’importance. Comme elle est mignonne ! Elle ne veut pas utiliser ses pouvoirs pour faire le mal, et ne commence que pour ce protéger. Les effets sont supers quand elle apprend à maîtriser ses pouvoirs. Anne, de bonnes intentions, et tant d’innocence…

J’ai adoré l’évolution du personnage de Mercy Lewis. Celle qu’on a laissé en fin de saison un, la victime de la vengeance de Mary et ma préférée, son retour en force.

Isaak, évolue quasiment en même temps que Mercy,  il y a un lien, au moment où la sorcière tombe au plus bas, la situation d’Issak s’aggrave… Mais contrairement à Mercy, lui, met bien plus de temps à remonter la pente.

John Alden, lui il m’a surprise par sa coupe de cheveux, je ne pensais pas qu’il reviendrait à Salem. Mary lui pause un lapin et il revient ? Le pauvre déraille… Il ne sait pas ce qu’il veut. Fin saison un, « Mary est une sorcière, peu importe, je l’aime on part ensemble » début saison deux « Je vais tuer toutes les sorcières de Salem ! » et … Non… Je vous laisse découvrir !

Bien qu’il y ait des couacs, j’ai bien aimé cette saison, plus magique que la première. Hâte d’être à l’année prochaine pour découvrir l’ultime saison…

8.8

Jeux d'acteur

9.8/10

Tenue

8.0/10

Décore

9.5/10

Effet spéciaux

8.0/10

Les points positifs

  • Anne Halle apprenant la magie
  • Lucy Lawless dans le rôle de la comtesse Von Marburg

Les points négatifs

  • Le manque de présence des puritains
 
A propos Orme Étoile 17 Articles

Je suis une des nouvelles chroniqueuses sur Songe d’une nuit d’été, et aussi la plus jeune de l’équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d’Histoire. J’adore écrire, et je rêve d’en faire mon métier, même si c’est peu probable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*