Death Note 1 et 2 de Shūsuke Kaneko

« Death Note » et « Death Note : The Last Name » de Shūsuke Kaneko

Adaptation cinématographique de : Shūsuke Kaneko
Tiré du manga de :  Tsugumi Ōba et Takeshi Obata
Année de sortie : 9 janvier 2008 (France)
Avec :Tatsuya Fujiwara, Ken’ichi Matsuyama et Toda Erika
Nationalité : Japonaise
Genre : Aventure, Policier, Action, Drame, Epouvante-horreur, Fantastique
Durée : 126 minutes (le premier) et 140 minutes (le second)

Synopsis :

Le Cahier de la Mort. Il suffit d’y apposer le nom de la personne à châtier et d’avoir en tête son visage pour que cette dernière meure d’une crise cardiaque. Quand ce cahier tombe entre les mains de Light, brillant lycéen au tempérament assez taciturne, il décide d’exploiter le Death Note pour appliquer sa propre justice et devenir l’égal de la mort.
Ainsi, Ligth note soigneusement les noms des meurtriers les plus recherchés par la police, restés impunis jusqu’à présent. Cette vague de morts mystérieuses alerte Interpol, qui, dépassé par la situation, confie l’affaire à Lind L. Tailor, plus communément appelé L. Personne ne connaît son véritable nom, ni son visage, mais il résout n’importe quelle affaire, même celles où la mort est impliquée.
Une traque infernale s’engage alors entre les deux hommes, sous le regard amusé de Ryûk, le Dieu de la mort à l’origine de ce carnage.

Trailer Version Anglaise

Mon avis

Death Note est d’abord un manga, puis un animé (il y a aussi un Drama et une comédie musicale), laissez-moi vous dire que je ne connais aucun des deux ! Mon meilleur ami adore ce manga, mais en fait, tout ce que j’en sais, c’est grâce à Didi Chandouidoui. Le deuxième épisode de son émission 5 Théories traite du sujet. Je suis resté dans le brouillard… L ? M ? N ? B ? Mince ! Ce sont vraiment leur nom ? Pour moi, ce sont des lettres de l’alphabet ! Alors, go ! Voyons ça !

Dès la première minute, à l’apparition du Death Note, alors qu’il pleut dans toute la ville, le cahier de la mort n’est pas touché. Un détail certes, mais ça reste super classe ! Kira (manière japonaise de prononcer killer) le « héros tueur d’assassins » est un vrai phénomène ! Ça m’a fait penser à la popularité de Gossip Girl. À chaque poste parlant de lui tout le monde dégaine son téléphone portable.

J’adore Light ! Il est calculateur, super Intelligent et plutôt mignon. Personnage intéressant vu qu’il voulait être des les services de police et que son père dirige l’enquête sur Kira. Light s’avère est un très grand stratège, qui impressionne même son shinigami.

Yuri est la petite amie de Ligth. Mince ! La théorie de Ligth gay tombe à l’eau dans cette version. Elle n’a rien d’exceptionnel, ce n’est vraiment pas le personnage que je retiens dans le film.

Ryûk, le shinigami, ressemble beaucoup au personnage dessiné, ce qui le rend très… faux. Mais il n’en n’ai pas moins sympa comme personnage. 

Ken’ichi Matsuyama est parfait dans le rôle de L. Il ressemble à son personnage, j’adore le petit côté geek, immature, et en plus, il aime le chocolat, mais surtout, il est craquant – comme du chocolat- !

Misa elle n’est pas comme dans l’anime, Erika Toda aurait au moins pu se teindre les cheveux pour le tournage. L’actrice colle bien à son personnage, Erika et Misa sont toutes deux mannequins.

Je dois bien avouer, que j’ai acheté ce film sans savoir dans quoi je me lançais, mais j’adore ! 

 

Deux heures après avoir fini le premier film, me voilà devant « Death Note : The Last Name« 

L’intérêt que portent les Japonais à Kira me fait beaucoup moins penser aux lecteurs de « Gossip Girl ». Kira a évolué, ce n’est plus l’inconnu dont on suit les « exploits » mais c’est l’idole qu’on… idolâtre ! Les habitants de Tokyo manifestent et montrent leur amour pour Kira ainsi que leur mécontentement en vers L qui cherche à l’arrêter.

Misa est plus développée, ce qui en fait un personnage bien plus intéressant, mais bon sang qu’est-ce qu’elle nunuche !

Rem, est comme Ryûk, sa version film est très semblable à sa version anime. Toutefois, je la trouve plus détaillée et mieux réussie dans le film. Ils ont fait un sacré boulot sur les shinigamis ! 

Light reste fidèle à lui-même, calculateur, intelligent… il prévoit tous ses coups, ceux de ses alliés de ses ennemis. Tout est calculé… ou presque… Mais ça reste un personnage vraiment génial.

J’adore L ! Encore une fois, il est super mignon, et en plus, il me fait rire, avec ses attitudes, sa façon de tenir son téléphone…  ça me fait sourire en y repensant. L est toujours – ou presque – en train de manger, rare sont les scènes où le détective n’est pas posé dans un fauteuil (canapé ou chaise) à se remplir le ventre !

Dans l’avant dernière scène, un coup de feu est tiré dans la jambe de… A vous de voir, et du sang en jaillit de façon très peu naturelle ! Pas bien !! Non là, je suis mauvaise…

Ce que j’ai trouvé dommage dans les deux films, c’est qu’on ne sait rien des Shinigamis et de leur monde. Est-ce qu’on naît ou devient-on dieu de la mort ? Une question classique qui reste sans réponse pour ce film.

Et je ne sais toujours pas qui sont N, M, et B. mais mon meilleur ami m’a convaincu de regarder l’anime !

J’ai adoré ce film, je comprends mon meilleur ami quand il m’a dit que c’est un film qu’il a vu et revu ! Je vais faire pareil que lui ! 

 


Petit plus théorique de ma part (peut contenir des spoilers)

J’adore faire les théories d’où ce petit morceau en plus. Dans ce film, la théorie de Light qui deviendrait Ryûk peut fonctionner… si à sa mort il va dans le néant… et avec tous les morts qu’il a causé et son génie, il a les épaules pour devenir un dieu de la mort. Mais cette théorie ne peut fonctionner que si un shinigami peu revenir dans le passer.  Mais alors, dans sa première vie, Light n’aurait pas eu de shinigami (vu que Ryûk est censé être lui) et serait mort à cause de L qui aurait fini par écrire son nom dans un Death Note. Une fois mort et dans le néant, Light serait devenue un shinigami et aurait oublié sa vie humaine tout en gardant son cahier. Il serait alors revenu à Tokyo et aurait inconsciemment laissé son Death Note pour son « lui/passé » pour arriver à ce dénouement final.

[collapse]

15.00
8.5

Scénario

8.5/10

Jeux des acteurs

9.8/10

Intrigue

8.5/10

Ressemblance physique avec l'anime

7.0/10

Les points positifs

  • Les personnages sont intéressants
  • Les personnages sont a font dans leur rôle
  • Le super travail sur les shinigamis
  • L
 
A propos Orme Étoile 16 Articles

Je suis une des nouvelles chroniqueuses sur Songe d’une nuit d’été, et aussi la plus jeune de l’équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d’Histoire. J’adore écrire, et je rêve d’en faire mon métier, même si c’est peu probable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*