Kate Hannigan, de Catherine Cookson

Nombre de pages : 288
Éditeur : Charleston
Date de parution : 15 septembre 2017
Collection : Littérature Générale
Langue : Français
ISBN-10 : 2368121633
ISBN-13 : 978-2368121634
Disponible sur liseuse : Oui, à 4€99

Prix éditeur : 18€

De quoi ça parle ?

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu de jeune femme comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible.
Kate a toujours souffert à cause des hommes. Son père tout d’abord, un docker à la main lourde. Son compagnon aux belles paroles ensuite, qui la laissera mère célibataire à dix-huit ans, à la suite d’un accouchement éprouvant qui bouleversera la vie du Dr Prince.
Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne…
Le récit passionnant d’une histoire d’amour, en partie autobiographique, par l’un des plus grands talents du XXe siècle.

Mon avis

Ce que j’aime le plus quand je lis de la romance historique, c’est quand l’auteure prend le parti de dénoncer une situation à une époque donnée. De fait, avec le roman de Catherine Cookson, j’ai retrouvé ce que j’aime tout particulièrement dans les romans de Jane Austen et dans les classiques de la littérature anglaise écrit par des femmes : ce côté dénonciateur et un brin cynique, mais qui nous montre toujours qu’il y a, au bout du chemin, une belle lueur d’espoir.

L’histoire que nous conte ici Catherine Cookson est donc celle de Kate Hannigan, une jeune femme non-mariée va accoucher avec l’aide d’un jeune médecin, le Docteur Rodney Prince. A cette époque où les enfants nés hors mariage sont encore considéré comme illégitimes, la grossesse de Kate a jeté le déshonneur sur sa famille et cela se ressent dans la façon dont l’un des personnages, Dorrie Clarke, se comporte vis-à-vis d’elle. Au-delà de son ressentiment envers le jeune médecin qui semble lui voler sa place selon elle, on ressent avec une violence inouïe ce qu’elle pense de Kate et de son enfant.

Pourtant, Kate Hannigan est un personnage terriblement attachant. Jeune fille trop belle pour vivre dans une campagne reculée où la misère règne, elle est terrible intelligente et passionnée, même si elle devra faire face à de nombreuses désillusions. Prête à tout pour offrir le meilleur avenir possible à son enfant, elle va affronter le regard des autres, et surtout celui de sa famille pour vivre son histoire d’amour et sortir de sa condition sociale. A une époque où les classes sociales ne se mélangeaient pas, Catherine Cookson ose ici dénoncer ce système de castes et l’importance de la religion dans une société destructrice qui remonte à une époque pas si lointaine de la nôtre.

De fait, j’ai dévoré ce roman tant on ne s’ennuie pas en le lisant. Si aujourd’hui la lutte pour les droits des femmes bat son plein, ce genre de romans nous rappelle que le chemin parcouru est déjà énorme, mais qu’il est encore très long. Catherine Cookson nous montre ainsi combien les femmes étaient à l’époque considérées comme des moins que rien, et combien, même si les hommes dominaient la société, eux aussi étaient soumis à des règles absurdes qui ne contribuaient en rien au bonheur des uns ou des autres. C’est donc un roman qui cache un message bien plus profond qu’une simple histoire d’amour et qui se révèle plus que jamais d’actualité.

La plume de Catherine Cookson n’est donc que la cerise sur le gâteau et son ton, parfois assez acéré, nous offre une réflexion aussi poussée qu’intéressante sur la société du XXème siècle, le tout sur fond d’histoire d’amour impossible. Un roman passionnant qui m’a donné envie de découvrir d’autres œuvres de l’auteur malgré une fin qui m’a un brin déçue et ne m’a pas semblé à la hauteur du reste du roman.

Kate Hannighan de Catherine Cookson

18€00
Kate Hannighan de Catherine Cookson
9.1

Scénario

9/10

Personnages

10/10

Originalité

9/10

Plume de l'auteur

9/10

Les Plus

  • Le message du roman
  • L'histoire
  • La plume de l'auteur

Les Moins

  • La fin un peu trop facile
 
A propos Chouquette 342 Articles

Chouquette, chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*