Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

Nombre de pages : 448 pages
Editeur : Rageot Editeur
Date de sortie : 13 septembre 2017
Collection : Hors collection
Langue : Français
ISBN-10: 2700253167
ISBN-13: 978-2700253160
Prix : 15€90
Disponible sur liseuse : Oui à 10€99

De quoi ça parle ?

Dans une société où règnent en maîtres prévisionnistes et laboratoires scientifiques, chacun connaît sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. Long Terme, Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est Court Terme. Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil. Il s’enfuit. Il apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans… Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraîne dans le Réseau afin d’organiser la lutte…

Mon avis

Ça faisait un long moment que je n’avais pas plongé dans une dystopie. Même si ce n’est pas mon genre de prédilection, certains titres me font de l’oeil et Demain il sera trop tard en faisait partie. J’avais complètement craqué sur son résumé mystérieux, et sur son côté thriller. Je dois dire que ma lecture fut au delà de toutes mes espérances. J’ai terminé ma lecture bouche-bée tant j’ai été prise dans ce tourbillon palpitant. Jean-Christophe Tixier m’a envoûtée, du début à la fin et je n’ai pas été capable de lâcher le livre une seule fois.

Ici tout est libre ! On chie sur leur Term-Test, leurs Districts, leurs Check-points, leurs Info-Caps et tout ce qui va avec. Nous on vit !

Demain il sera trop tard met en scène plusieurs personnages dont le destin va croiser. La technologie est telle que dans le monde où vivent nos héros, il est possible de connaître la date de sa mort, appelé Terme. La société se divise en plusieurs catégories : les Courts Termes dont l’espérance de vie est minime, les Moyens Termes qui ont quelques années devant eux et les Longs Termes promis à un avenir radieux. Le monde s’organise alors autour de ces trois catégories d’individus, chacun habitant dans des quartiers séparés et faisant ce qu’on attend de lui. Certains acceptent leur sort, d’autres se révoltent contre ce système.

Il y a quelques années, une erreur sur des termes a été commise, mettant en danger la FGAH (la Fondation Génétique pour l’Avenir de l’Humanité) et ses travaux, propriétaire exclusif du Term-test. Afin d’éviter le scandale et la rébellion, ils ont décidé de cacher cette faille en éliminant les personnes touchées. Virgil, un Long Terme 87, va se retrouver pris au piège. Il est recherché par les Brigades qui veulent l’arrêter à tout prix, ces dernières cherchant à protéger leur idéal sociétal. Il apprend alors que son terme est erroné et qu’il est un Court Terme 21.

Mais Virgil décide de ne pas se laisser faire et va se battre pour retrouver une certaine liberté. Il veut comprendre qui il est, d’où il vient, pourquoi cette société n’a aucune pitié envers les être-humains et surtout composer avec son nouveau terme. Son chemin croisera celui de Lou, Enna, Karl, les membres du Réseau et de la communauté de Demain. Mais dans une société où la technologie régit le moindre mouvement de nos héros et où chaque humain est espionné, comment survivre sans se faire repérer ?

Tous les hommes meurent, mais seuls certains vivent.

C’est un exercice difficile que de résumer ce livre tant l’univers proposé est riche et dense. J’ai essayé de faire au mieux pour vous donner envie sans pour autant vous révéler tous les pans de l’histoire. Pour une fois, je vais d’abord vous parler de l’intrigue car c’est inconditionnellement le point fort de ce roman. Jean-Christophe Tixier nous dépeint une société qui a été mangée par la technologie. Comment pourrait-on vivre pleinement si, d’avance, nous connaissons la date de notre mort ? Comment pourrait-on vivre pleinement si chacun de nos mouvements était calculé ? C’est pourtant ce que nos héros s’efforcent de faire. L’auteur frappe fort en faisant un parallèle avec notre société actuelle et les inégalités sociales qui prennent de plus en plus de place.

C’est ainsi que nous suivons le destin de Virgil, traqué. Il va enfin prendre conscience que tout ce qu’il connaît, tout ce qu’il a vécu, n’est qu’illusion. Ce sentiment de liberté, qu’il éprouvait avant toute cette histoire, n’est qu’utopique et sa vie n’est qu’un mensonge. Heureusement, il va croiser, sur sa route, des gens bienveillants qui vont enfin l’aider à ouvrir les yeux et lui faire connaître un mode de vie alternatif, et surtout lui redonnait l’espoir. J’ai tellement envie de vous en dire plus mais je vais rester succincte. L’auteur nous entraîne dans une aventure complètement folle où on ne sait pas ce qui peut arriver. A chaque page tournée, mon cœur battait la chamade. Tout se passe dans un rythme complètement fou, sans un seul instant de répit. L’intrigue est rondement menée et bien ficelée, même si, par moment, le tout peut sembler un peu brouillon. Je regrette cependant que certaines de nos questions restent sans réponse. Une mention spéciale pour la fin ouverte que j’ai trouvé parfaite pour cette dystopie. Elle arrive bien rapidement à mon goût par contre.

Ils ont eu Internet, les moteurs de recherche puis les métamoteurs, les contenus, l’information, les satellites, les téléphones. Avec une putain de technologie déposée, protégée, fermée, hégémonique, obligatoire, captive, et surtout intrusive et cafteuse. Ils ont endormi la population qui a plongé dans l’individualisme et la soumission. Partout. Et tout le monde s’est laissé faire.

Quant aux personnages, on en côtoie un bon nombre. C’est peut-être mon seul bémol : il y en a tellement qu’il est difficile de les connaître complètement. Virgil reste le héros principal. Du haut de ses 17 ans, il grandit et mûrit au fur et à mesure des pages. Je me suis énormément attachée à lui et c’est avec tristesse que je l’ai quitté. Mais comme Virgil, nous faisons la connaissance de Lou, une geek qui travaille pour le Réseau (un peu comme la Résistance) et d’Enna, une Court-Terme qui veut changer les choses. Sans oublier Karl, Lussa, Jolson, Diab, Dieter, Alice … Il y a tellement de personnages qu’au tout début, j’avoue avoir été un tantinet perdue. Puis c’est compliqué de s’attacher à tout ce petit monde car on n’en sait que très peu sur eux finalement. C’est un de mes plus grands regrets après lecture.

Jean-Christophe Tixier a une plume prenante. Pas un seul instant je ne me suis ennuyée. Il maîtrise tellement bien son sujet et son univers. Ce dernier est assez effrayant quand on y pense. Ça fait tellement froid dans le dos, surtout que c’est quelque chose qui peut sembler probable finalement. Il nous offre un thriller palpitant, dont la tension monte crescendo. Spectateur impuissant, on fait face à ce monde où la technologie dirige nos vies, où même les grands de ce monde n’ont plus les pouvoirs. J’ai tellement adoré l’espoir qu’il distille avec Demain car, finalement, peu importe son terme, la majorité de nos héros ne cherche qu’une chose : vivre pleinement.

Demain il sera trop tard est un vrai coup de cœur. Malgré quelques petites fausses notes, l’auteur nous entraîne dans une course contre la montre aussi prenante que folle. Une dystopie qui parlera à tous et qui vous donnera l’occasion de réfléchir sur la place que les nouvelles technologies tiennent dans nos vies.

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

15.90€
Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier
9.7

Intrigue

10/10

Personnages

10/10

Plume de l'auteur

10/10

Originalité

10/10

Intérêt du lecteur

10/10

Les Plus

  • L'univers créé par l'auteur
  • Les personnages attachants
  • L'intrigue palpitante
  • La fin ouverte
  • Virgil ♥

Les Moins

  • Les questions restées sans réponse
 
A propos RockAndStone 508 Articles

Charlie – Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres.
#TeamRonWeasley

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*