La Cité de l’Oubli de Sharon Cameron

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent un phénomène mystérieux : ils perdent la mémoire et oublient qui ils sont. Ceux qui n’ont pas consigné leurs souvenirs dans leur journal perdent leur identité et deviennent des parias. Les autres se reconstruisent grâce aux informations qu’ils redécouvrent dans leur journal.

La Cité de l’Oubli de  Sharon Cameron

Nombre de pages : 468 pages
Editeur : Nathan
Date de sortie : 12 octobre 2017
Collection : GRAND FORMAT
ISBN-10: 2092575198
ISBN-13: 978-2092575192
Prix éditeur : 17,95€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Tous les douze ans, ils oublient. Pas moi.

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent un phénomène mystérieux : ils perdent la mémoire et oublient qui ils sont. Ceux qui n’ont pas consigné leurs souvenirs dans leur journal perdent leur identité et deviennent des parias. Les autres se reconstruisent grâce aux informations qu’ils redécouvrent dans leur journal.

Nadia, 16 ans, cache un lourd secret : il y a douze ans, elle n’a pas oublié. Elle se souvient du chaos qui a saisi la cité, tout comme elle se rappelle que son père a falsifié les journaux de sa mère et de ses sœurs pour les abandonner… À l’approche du nouvel Oubli, elle redoute que sa famille soit de nouveau éclatée. Pour éviter cela, elle doit percer le secret de ce phénomène, avant que tout le monde ait oublié.

Mon avis

J’étais très intriguée par la quatrième de couverture de ce titre. Je ne savais pas si j’allais avoir affaire à de la dystopie, de la fantasy ou de la SF. Et c’est ce qui est bien finalement, c’est que le lecteur est tout aussi perdu que l’héroïne.

Nadia est une jeune fille intelligente et un peu frondeuse qui vit dans une citée ferméeCanaan. Tous les 12 ans, les gens de la cité, oublient tous ce qu’ils sont. Leur seul moyen de préserver leur identité est de tenir au quotidien une sorte de livre qu’ils ont accroché à soi. Les mensonges y sont interdits bien sûr, car ce journal est en quelque sorte leur unique mémoire. D’ailleurs, ceux qui l’égarent deviennent des perdus et sont mis au ban de la société.

Pourtant Nadia, elle n’a rien oublié. Elle va devoir vivre avec cette mémoire qui lui est restée et bien vite, elle s’aperçoit que quelque chose ne va pas. Comme vous l’aurez sans doute deviné, Nadia n’a pas peur, ni froid aux yeux.

L’ambiance générale du roman est plutôt sombre. Elle et les siens vivent dans une cité qui semble sortir tout droit du moyen-âge ou d’un récit de fantasy. Pendant tout le long, nous nous posons tout un tas de questions dessus : pourquoi oublient-ils leur vie du jour au lendemain, et ce, tous les douze ans ? Pourquoi Nadia semble-t-elle immunisée contre cela ? Qui y a-t-il derrière les murs ?

Même si dans l’ensemble, le récit semble se calquer sur un schéma déjà bien connu des amateurs de romans young adultsLa cité de l’oubli à ce petit truc qui vous accroche vraiment bien.

On suit les pérégrinations de Nadia qui va très vite embarquer avec elle un autre protagoniste : Gray. Tous deux semblent lier, mais Gray lui, a tout oublié. Il y a aussi d’autres personnages plus secondaires qui auront toutefois leur importance au cours l’histoire.

La première partie est un peu lente, car elle met en place le rythme de vie des habitants de Canaan. La suite par contre va crescendo, entre révélations et rebondissements qui ne m’ont pas fait lâcher le livre avant sa toute fin. Je dois dire que certaines choses m’ont surprise, mais dans le bon sens du terme. Je ne m’attendais pas à ça et pourtant quand j’y pense…

Bref, j’ai vraiment aimé cette lecture, l’ambiance, et la plume de Sharon Cameron que je ne connaissais pas du tout avant ce titre. La cité de l’oubli est un bon roman young adults avec des thématiques intéressantes à suivre. L’écriture comme élément essentiel de la mémoire, ou bien encore l’écologie qui semble ici avoir aussi une très grande place, sans parler de la noirceur humaine. Un sujet intemporel et toujours actuel. Un roman qui saura ravir les amateurs du genre ! Ce serait dommage de passer à côté.

La Cité de l’Oubli de  Sharon Cameron

17.95€
La Cité de l’Oubli de  Sharon Cameron
8.3

Plume de l'auteur

8.5/10

Personnages

8.0/10

Intrigue

8.5/10

Intérêt du lecteur

8.3/10

Les points positifs

  • Les rebondissements
  • Les thèmes du récit

Les points négatifs

  • Début un peu lent.
 
A propos Artemissia (Julie F) 4103 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*