Tue-moi plutôt sous un cerisier de Hina Sakurada

« Fuis ! » Voilà l’étrange SMS reçu au réveil par Yukino, jeune lycéenne, de la part de Saho, sa meilleure amie. Sans en comprendre le sens, elle se rend au lycée, comme tous les jours. Mais elle constate alors avec horreur que Saho s’est suicidée, pendant la nuit… 

Tue-moi plutôt sous un cerisier de Hina Sakurada

Nombre de page : 224 pages
Editeur : Akata
Date de sortie : 14 septembre 2017
Langue : Français
ISBN-10: 236974233X
ISBN-13: 978-2369742333
Prix éditeur : 6,95€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

« Fuis ! » Voilà l’étrange SMS reçu au réveil par Yukino, jeune lycéenne, de la part de Saho, sa meilleure amie. Sans en comprendre le sens, elle se rend au lycée, comme tous les jours. Mais elle constate alors avec horreur que Saho s’est suicidée, pendant la nuit… laissant pour seul testament un tweet nébuleux : « Yukino est cruelle ». Dès lors, l’engrenage est lancé, et Yukino est accusée d’être responsable de la mort de sa propre amie. Tandis qu’une enquête s’ouvre pour éclaircir les circonstances du décès de Saho, Yukino doit faire face à un nouveau quotidien d’exclusion. Elle pourra heureusement compter sur le soutien de Tatewaki, le petit ami de Saho.

Lire un extrait de Tue-moi plutôt sous un cerisier

Mon avis

Voilà un titre assez dérangeant autant dans sa trame que dans les mises en scène ! C’est sombre, glaçant et incroyablement prenant pour qui aime les ambiances qui mettent mal à l’aise !

Alors qu’elle se rend au lycée Yukino apprend le suicide de sa meilleure amie Saho. Cette dernière lui avait laissé un drôle de message par SMS lui enjoignant de « fuir ». Sur le chemin, elle retrouve le petit ami de cette dernière qui ne semble pas plus atteint que cela par la nouvelle . Bien viteYukino se retrouve être la cible des commérages, alléguant qu’elle serait la seule responsable de la mort de Saho.

Un shôjo qui a tout du thriller macabre !

Que ce soit l’atmosphère ou bien les dessins, il y a une impression de profond malaise qui m’a saisi durant ma lecture. C’est noir et morbide, ce qui n’est pas très approprié pour un shôjo destiné aux jeunes filles, il faut en convenir. Il y a dans cette histoire des plus macabres quelque chose de dérangeant et de glauque le tout appuyé par un coup de crayon maîtrisé dépeignant avec soin les différents sentiments des personnages. Les expressions d’horreur font franchement peur.

Concernant l’histoire, j’ai eu de plus en plus de doutes, mais je n’ai pas su deviner la fin qui est tout à fait surprenante. Dans un sens, j’aurais aimé qu’Hina Sakurada, détaille un peu plus son thriller, mais si on enlève l’aspect technique plutôt léger, j’ai quand même beaucoup aimé le récit qui a su me glacer jusqu’aux os.

J’aime être malmenée durant un polar, ici, c’est tout à fait le cas, toutefois, je dois dire qu’il n’entre pas dans le cadre d’un shôjo traditionnel. N’attendez donc pas à y trouver quelque chose de mignon et de positif, car ce ne sera pas le cas. Une nouvelle fois, les éditions Akata prennent un certain risque en publiant ce titre dans un genre qui ne lui correspond pas vraiment.

Il n’y a pas de romance entre ces pages. Il s’agit d’une histoire qui vous sortira de votre zone de confort et vous emmènera assez loin des sentiers battus que vous avez sans doute l’habitude de fréquenter. Certes, le style de dessin est irrémédiablement féminin, mais pour le reste, c’est très sombre. 

Pour ce qui est de l’adaptation en français par les éditions Akata, il n’y a rien à redire, une nouvelle fois, ils ont fait un superbe travail qui mérite d’être salué !

Si vous aimez vous faire peur ou être un peu malmené durant votre lecture, ce shôjo qui a tout d’un thriller poétique   et macabre aura de quoi vous plaire. 

À ne pas lire si vous êtes déprimé par contre. Voilà un one-shot qui, pour ma part, a su me plaire par sa beauté esthétique et son style ténébreux.

Tue-moi plutôt sous un cerisier de H. Sakurada

6.95€
Tue-moi plutôt sous un cerisier de H. Sakurada
8.6

Dessin

9.8/10

Scénario

7.9/10

Mise en page

8.5/10

Intérêt du lecteur

8.3/10

Les points positifs

  • Les dessins magnifiques
  • L'ambiance poétique et macabre

Les points négatifs

  • Un thriller sans doute trop léger
  • Trop sombre pour un shôjo traditionnel
 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*