Omae Wa Hitsuji de Bosco Takasaki

Le jour où son appartement part en flamme, Sahara se demande réellement pourquoi la malchance s’abat sur lui. Heureusement, un ami de son université lui propose de l’héberger le temps qu’il trouve une solution. Seulement,quand Masaki, le grand frère de son ami, rentre et découvre Sahara chez lui, celui-ci le prend pour une personne suspecte. Le malentendu dissipé, Masaki propose à Sahara de travailler pour lui. Mais ce dernier, ne se doute pas du travail qu’il devra effectuer. La malchance s’abattrait-elle une nouvelle fois sur lui ?

Omae Wa Hitsuji de Bosco Takasaki

Nombre de page : 176 pages
Editeur : Taifu Comics
Date de sortie : 24 août 2017
Collection : Taifu Yaoi
Langue : Français
ISBN-10: 237506061X
ISBN-13: 978-2375060612
Prix éditeur : 8,99€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Le jour où son appartement part en flamme, Sahara se demande réellement pourquoi la malchance s’abat sur lui. Heureusement, un ami de son université lui propose de l’héberger le temps qu’il trouve une solution. Seulement,quand Masaki, le grand frère de son ami, rentre et découvre Sahara chez lui, celui-ci le prend pour une personne suspecte. Le malentendu dissipé, Masaki propose à Sahara de travailler pour lui. Mais ce dernier, ne se doute pas du travail qu’il devra effectuer. La malchance s’abattrait-elle une nouvelle fois sur lui ?

Mon avis

Je ne sais pas pourquoi, mais ce titre m’a fait penser à 50 nuances de Grey. Sans doute à cause de l’un des deux héros, un peu macho, beau gosse et sûr de lui qui va craquer sur le bel ingénu que représente le jeune Yûya Sahara.

Ce dernier n’a plus de toit au-dessus de sa tête et l’un de ses amis décide de l’héberger. Sauf qu’il s’agit de l’appartement de son frère aîné, un jeune homme, un brin mystérieux et plutôt beau gosse. Si l’histoire reste basique et sans trame compliquée, tout le scénario repose sur l’ambiguïté des actions de Tukasa le frère aîné de Keigo envers Yûya. Il va lui proposer de devenir son assistant personnel et de dormir ensemble.

Yûya est un jeune homme plutôt naïf et peu sûr de lui. C’est en quelque sorte un passif. Il attend un peu trop de la personne qu’il a en face de lui. Tout le contraire de Tsukasa, véritable dominant qui n’hésite pas à imposer ses propres règles à Yûya qui, en général, se laisse faire.

Alors certes, si l’histoire n’a rien d’exceptionnelle, ce que j’ai aimé, c’est comment la relation entre ces deux êtres que tout semble opposer, va évoluer. Il y a quelque chose de terriblement sexy et mignon. Je ne vous cache pas non plus que j’ai été aussi attirée par les dessins que je trouve très beaux. La mise en pages est relativement claire et plaisante à suivre. Quant aux scènes épicées, il y en a très peu, elles sont ici le point d’orgue de la relation entre Yûya et Tsukasa. Quelques légers quiproquos viendront mettre un peu à mal notre naïf héros. Le fait que Tsukasa se dévoile peu et ne dit jamais franchement pourquoi il a fait de telle et telle manière n’aide pas, mais cela lui confère un charme supplémentaire.

En toute franchise, même s’il ne casse pas trois pattes à un canard, Omae Wa Hitsuji est une chouette petite romance yaoï que j’ai pris grand plaisir à lire. Les héros sont attachants et les dessins de Bosco Takasaki des plus agréables à regarder !

Pour ce qui est de l’adaptation des éditions Taifu Comics, il n’y a rien à redire. C’est de l’excellent travail, nous avons même droit à la première page en couleur. À lire pour passer un bon moment de lecture !

Omae Wa Hitsuji de Bosco Takasaki

8.99€
Omae Wa Hitsuji de Bosco Takasaki
7.9

Dessin

8.5/10

Scénario

7.0/10

Mise en page

8.0/10

Intérêt du lecteur

7.9/10

Les points positifs

  • Les dessins
  • La relation entre les héros
  • Le charme sombre et ténébreux de Tsukasa

Les points négatifs

  • Scénario un peu trop léger
 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*