Sous le ciel de Cornouailles de Jennifer McQuiston

Sous le ciel de Cornouailles de Jennifer McQuiston

Nombre de pages : 464 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er septembre 2017
Collection : Victoria
Langue : Français
ISBN-10: 2280367122
ISBN-13: 9782280367127
Prix éditeur : 7,90 €
Disponible sur liseuse : Oui à 5,99 €

De quoi ça parle ?

Sa tante vient de lui léguer un cottage en Cornouailles ? Lucy voit son avenir s’éclairer : elle va enfin pouvoir échapper au destin tout tracé de fille de vicomte qui l’attendait et devenir libre. Sauf que son père vend aussitôt la propriété à un certain lord Branston, sans la consulter ! Refusant de renoncer à un héritage qui lui revient, Lucy va tout mettre en œuvre pour le récupérer. Indifférente au qu’en-dira-t-on, elle n’hésite pas à voyager seule jusqu’à Lizard Bay, où elle compte bien convaincre le nouveau propriétaire de lui rendre son cottage, et tous ses espoirs d’indépendance…

Mon avis

Vous aimez les romances historiques sous fond de belles robes et de bals somptueux ? Passez votre chemin ! Lucy préfère mettre les mains dans la boue, oublier l’horaire du sacro-saint thé de sa mère et aller chasser le nouveau propriétaire de la demeure que lui a léguée sa tante !

Si on devait qualifier la jeune femme d’un seul adjectif, je pense qu' »impulsive » ferait véritablement l’affaire. Résultat, elle ne prend pas toujours le temps de réfléchir ou de se poser, et ça peut devenir un peu fatigant de temps en temps. Mais cette fraîcheur et cette spontanéité, en société comme dans le cadre privé, permet à l’auteur de rendre ce personnage entier. En revanche je peux comprendre qu’elle ne fasse pas l’unanimité.

Un deuxième point m’a semblé un peu tiré par les cheveux. Lucy reçoit donc une lettre de sa tante, lui léguant sa demeure en Cornouailles. Or la jeune femme n’a quasiment jamais vu son aïeule, et s’en souvient très peu. Et pourtant, en lisant le journal, elle décide rapidement de calquer sa vie sur celle de sa tante : dans sa façon de se faire appeler (sa tante était Miss E., Lucy sera Miss L.), dans son avis sur les hommes, etc. Pour moi c’est la preuve de quelqu’un qui n’a pas beaucoup de caractère, malgré l’impulsivité dont elle fait preuve.

En revanche, on prend plaisir à suivre la vie de Miss E. dans ce petit village, vieille fille qui décide de secouer un peu les puces des habitants, à travers son journal intime. C’est le genre de personnages qui apporte un vrai plus au roman !

Et qu’en est-il du beau Thomas, qui vient d’acheter un vieux cottage en Cornouailles et qui se retrouve avec l’ancienne propriétaire spoliée par son père sur les bras ? Autant il a un passé compliqué, sur lequel l’auteur aurait pu s’attarder un peu plus à mon goût, autant je l’ai trouvé assez insipide pour le reste. Il subit plutôt qu’il n’agit, et sur une romance j’ai un peu de mal avec cette attitude. Lucy prend toute la place, et l’équilibre du couple est précaire.

En bref, le pitch était très intrigant, mais je ne trouve malheureusement pas que le résultat soit à la hauteur de mes attentes.

Sous le ciel de Cornouailles

7.90
Sous le ciel de Cornouailles
6.3

Intrigue

6.0/10

Personnages

6.0/10

Romance

6.0/10

Plume de l'auteur

7.0/10

Les points positifs

  • Miss E.
  • L'idée de l'héritage imprévu
  • La galerie de personnages en Cornouailles

Les points négatifs

  • Les héros, un peu décevants
 

1 Rétrolien / Ping

  1. Acquisitions – 2017 | There will be books

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*