La vie à mille décibels de Rachael Lucas

La vie à mille décibels de Rachael Lucas

Nombre de pages : 320 pages
Éditeur : Albin Michel
Date de sortie : 4 octobre 2017
Collection : A.M.ROMANS ADOS
Langue : Français
ISBN-10: 2226394079
ISBN-13: 978-2226394071
Prix : 15€00
Disponible sur liseuse : Oui à 9€99

De quoi ça parle ?

Grace a seize ans. Elle aime l’équitation, sa meilleure amie Anna, sa famille et ça lui suffit à être heureuse. Introvertie, hypersensible, passionnée, pleine d’humour et d’empathie Grace s’apprête à naviguer dans les eaux troubles du lycée. L’âge adulte qui se profile, les parents qui ne comprennent rien, les doutes, les garçons, les rivalités… Un moment peu évident pour n’importe quel adolescent. Pour Grace, c’est une montagne infranchissable. Grace est atteinte du syndrome d’Asperger. C’est une hypersensible, tant sur le plan émotionnel que sensoriel. Un son, une odeur, une matière peut la déranger. Les relations sociales sont pour elle un vrai casse tête : se concentrer sur son interlocuteur, comprendre le sens de la conversation et ses non-dits, anticiper la réponse qu’elle va faire… Et pourtant, il est temps de plonger dans cette vie qui l’attend, de découvrir qui elle est et de prouver au monde ce dont elle est capable, de connaître les joies et les angoisses du premier amour, de se trouver pour mieux trouver les autres.

Mon avis

C’est avec un grand plaisir que j’ai pu me plonger dans La vie à mille décibels de Rachael Lucas. J’avais complètement craqué sur son résumé et comme je vous l’avais dit, j’adore beaucoup les personnages qui sortent des sentiers battus. Pour côtoyer l’autisme de près dans mon quotidien, ce livre le tenait à cœur. Malgré une lecture passionnante et un personnage très attachant, c’est sur une note de frustration que j’ai fini le bouquin.

Grace est une jeune adolescente de seize ans (elle les fêtera dans le bouquin) atteinte du syndrome d’Asperger (n’hésitez pas à vous renseigner si vous voulez en savoir plus). L’école, la famille, les premières amours, notre héroïne a les mêmes préoccupations que les jeunes de son âge, même si ces réactions ne sont pas forcément celles que l’on attend. Rachael Lucas nous propose de plonger quelques temps dans la vie de Grace et de partager son univers, à travers ses yeux.

Grace vit quelques changements qui bousculent ses habitudes et ne vont pas la rassurer. Son père, photographe animalier, est en constamment en déplacement. Sa mère a retrouvé une ancienne amie Eve avec qui elle passe son temps au détriment de sa famille. Sa petite sœur de 13 ans, Leah, devient de plus en plus secrète et étrange. Quant au lycée, c’est l’heure des premières fêtes et des premiers émois amoureux. Grace cherche sa place parmi tout ce petit monde, espérant rentrer dans le « moule ».

J’ai eu quelques difficultés à m’accrocher à Grace, notamment au tout début. Je dois dire que ma rencontre avec elle a été un peu compliquée, notamment par rapport à son âge. Mais au fur et à mesure de ma lecture, j’ai été touchée par cette adolescente, un peu maladroite mais attachante. Un rien peut lui provoquer une crise et la déstabiliser. Et le meilleur moyen de mettre une image sur ces mots, c’est de reprendre une citation de Grace : « C’est comme si tu vivais avec les cinq sens au volume maximum en permanence, la vie à mille décibels. » Grace reste une héroïne comme les autres, même si sa capacité d’analyse et ses réactions différent de celles de ses camarades.

De nombreux personnages entourent Grace. J’ai beaucoup aimé sa meilleure amie, Anna, un rayon de soleil comme on en voit peu. Elle éclipse même Grace certains moments tant elle est pétillante et drôle. Sa grand-mère est l’adulte que j’ai préféré dans ce roman. Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal avec la maman de notre héroïne qui m’a laissée de marbre. Quant à Gabe, c’est un gros point d’interrogation car son personnage n’est absolument pas assez approfondi. Puis, il y a tous les autres. Polly, Leah, Holly, Eve … Je suis déçue, comme vous pouvez le ressentir, car cela reste trop superficiel à mon goût. On ne sait que le strict minimum sur les personnages ou sur les relations qu’ils entretiennent et c’est juste hyper dommage et frustrant.

Quant à l’intrigue en elle-même, elle correspond en tout point à ce que je vous ai résumé précédemment. Je ne peux pas dire qu’il ne se passe pas grand chose parce que plusieurs petits choses et actions apportent du piment à l’histoire. Mais encore une fois, rien n’a été approfondi et on reste sur notre faim. Je trouve ça tellement dommage car il y avait du potentiel. On se perd parfois dans l’esprit de Grace, trop longtemps à mon goût, à comprendre ses réactions ou ses ressentis, sans prendre le temps de développer les événements qui ont provoqué toutes ces questions. Sans parler du temps qu’on passe avec Grace et Mabel, son cheval. Définitivement, pour moi, c’était en trop. Une ou deux fois, pour nous faire comprendre à quel point le cheval a un effet apaisant sur la jeune fille mais pas autant. Ça coupe le rythme et ça donne un côté, bien trop marqué, enfant à la lecture. Cette impression d’inachevé et de rapidité dans la « résolution » des problèmes ou des obstacles qui se dressent devant Grace reste ma plus grosse déception.

Néanmoins, l’auteure a une plume prenante. C’est fluide, rapide, et accessible à n’importe quel âge. On sent que Rachael Lucas maîtrise son sujet et essaie de nous faire vivre ce qu’elle a elle-même vécu par rapport à sa mère et sa fille. Cependant, j’ai trouvé qu’il subsistait une certaine distance entre ce qu’elle a voulu nous offrir, nous faire comprendre et ce que, finalement, on ressent à la lecture de l’ouvrage.

La vie à mille décibels est un très bon roman que j’ai apprécié découvrir. Grace est un personnage intéressant et touchant. Cependant, les situations, les thèmes abordés, les sujets s’adressent, néanmoins, à un public jeune dont je ne fais plus partie.

La vie à mille décibels de Rachael Lucas

15,00€
La vie à mille décibels de Rachael Lucas
6.9

Intrigue

6.0/10

Personnages

6.5/10

Plume de l'auteure

8.0/10

Originalité

7.0/10

Interet du lecteur

7.0/10

Les points positifs

  • Le personnage de Grace
  • Cette vision du syndrome d'Asperger
  • Cette plongée dans les pensées sans filtre de l'héroïne

Les points négatifs

  • Le manque de profondeur
  • La rapidité, la superficialité quant aux problèmes et obstacles.
  • Le survol des personnages secondaires
 
A propos RockAndStone 517 Articles

Charlie – Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres.
#TeamRonWeasley

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*