The First Love In Ultramarine de Yuki Ringo

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le Baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un élève introverti dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître...

The First Love In Ultramarine de Yuki Ringo

Nombre de page : 176 pages
Editeur : Taifu Comics
Date de sortie : 13 juillet 2017
Collection : Taifu Yaoi
Langue : Français
ISBN-10: 2375060490
ISBN-13: 978-2375060490
Prix éditeur : 8,99€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Suite à une grave blessure à l’épaule, Kengo se voit contraint d’arrêter le Baseball. Alors qu’il est totalement déprimé et perdu depuis la perte de sa passion, il fait la rencontre d’un élève introverti dans la salle de musique de son lycée. Yoshioka est en fait un camarade de classe de Kengo, mais pour une mystérieuse raison, il ne suit plus les cours depuis un an. La musique semble être sa seule échappatoire face aux démons de son passé. De son côté, Kengo ne peut rester impassible et décide de rester près de lui. Une lueur d’espoir vient d’apparaître…

Mon avis

Ce qui m’a plu dans ce titre, ce sont avant tout les thématiques abordées : celles sur le harcèlement scolaire, la violence et l’homophobie. Je dois dire que The First Love Melt in Ultramarine, les traite avec beaucoup de finesse avec des dessins clairs au style indéniablement féminin.

Kengo, le héros, après s’être blessé au Baseball, va faire la connaissance d’un drôle d’élève qui aime rester enfermé dans la salle de musique où enseigne l’oncle du jeune homme. Kengo ne sait presque rien de lui, sauf qu’il se met toujours à l’écart du reste de la classe. Curieux et après s’être fait un peu malmener verbalement par ce mystérieux camarade, Kengo va découvrir ce qui lui est vraiment arrivé.

Yoshioka est un être plutôt secret, pas mal craintif dû à ce qui lui est arrivé, et il mettra un peu de temps à se livrer à Kengo. Leur relation évolue doucement et je l’ai trouvé très juste, très belle. Les deux personnages sont incroyablement attachants et on espère vraiment que Kengo réussira à redonner le sourire aux lèvres de Yoshioka.

Ici, il n’y a pas de scènes explicites, mais ce n’est clairement pas le propos. L’histoire se suffit amplement à elle-même pour attirer et garder son lectorat en haleine, et ce, jusqu’à la dernière page. Comme je le disais plus haut, le dessin est épuré, il y a très peu de décors, l’auteure se focalisant plus sur les postures de ses protagonistes et sur les émotions dépeintes avec beaucoup de précisions sur leur visage.

The First Love in Ultramarine est un très bon titre que je ne saurais que trop vous conseiller si vous aimez les belles histoires entre hommes.

C’est un excellent yaoï que j’ai beaucoup aimé et c’est un one shot.

The First Love In Ultramarine de Yuki Ringo

8.99€
The First Love In Ultramarine de Yuki Ringo
8.5

Dessin

8.0/10

Scénario

8.5/10

Romance

8.9/10

Intérêt du lecteur

8.5/10

Les points positifs

  • Les thématiques sur le harcèlement et la violence à l'école
  • La mise en page
 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*