Les Roses sauvages du maquis de Martine Pilate

Les Roses sauvages du maquis de Martine Pilate

Nombre de pages : 235 pages
Éditeur : Editions De Borée
Date de sortie : 24 août 2017
Collection : Romans
Langue : Français
ISBN-10: 281292148X
ISBN-13: 978-2812921483
Prix : 18€90
Disponible sur Liseuse : Oui à 9€49

De quoi ça parle ?

Enfant de l’Assistance publique, Vincent est élevé par les Bourdelle, un couple d’agriculteurs droit et aimant qui lui lègue l’amour de la terre et son penchant pour l’horticulture. Quand la France entière se trouve occupée à la fin de la guerre, Vincent n’a d’autre choix que d’abandonner femme et enfant pour s’engager dans la Résistance. Sous le nom de « Valentin », le maquis sera une expérience qui marquera à jamais son existence. Il va y rencontrer « Clarisse », pour laquelle des sentiments encore jamais éprouvés vont naître, et découvrir un coffret contenant une grosse somme d’argent et une boucle d’oreille en forme d’étoile de David. A la Libération, Vincent rentrera chez lui pour se consacrer à la culture des roses et, dans un coin de sa tête, à la recherche de ces deux femmes mystérieuses : la belle résistante et la Juive pourchassée… Il n’avait pas encore réalisé qu’il ne serait plus jamais comme avant. Lutter, n’était-ce pas espérer ? A présent, il lui tardait de retrouver sa terre abandonnée. Les cultures devaient avoir souffert du manque d’entretien. Il était déjà prêt à retrousser ses manches pour lui redonner sa vigueur d’antan. Incrédule, il inspectait du regard le grand champ en friche. La nature avait repris ses droits, anéantissant tant d’énergie dépensée à la canaliser !

Mon avis

Quel plaisir de découvrir Les Roses sauvages du maquis. Et quelle tristesse de l’avoir déjà terminé. C’est à contre-coeur et avec regret que j’ai quitté Vincent, son alter-ego Valentin et tout son univers. J’ai été prise du début à la fin dans cette folle histoire d’après-guerre, totalement absorbée par les différentes quêtes de notre héros. Sincèrement, j’avais accroché avec le résumé et quand j’ai commencé le livre, j’avais peur que la guerre prenne beaucoup de place. Finalement, Martine Pilate a su merveilleusement doser cette partie du livre pour nous offrir une très belle histoire entre le passé et le présent.

Laissez moi d’abord vous parler de Vincent, le héros de ce livre. C’est un personnage comme on en rencontre peu, qui vous touche dès les premiers instants et qu’on meurt d’envie de connaître réellement. J’ai tellement été touchée par ce jeune homme qui abandonne sa jeune épouse et leur petite fille pour s’engager du côté des Résistants, durant la seconde guerre mondiale. Durant ces quelques mois passés dans le maquis, Vincent deviendra Valentin, oubliant tout ce qu’il est pour accomplir sa mission. Il rencontrera des compagnons d’infortunes et participera à différentes opérations afin d’aider la population dans cette douloureuse période. Lorsque la guerre prendra fin, à la Libération, Valentin redeviendra Vincent, rencontrera le Chien qu’il adoptera et fera la découverte d’un trésor inestimable. Il retrouvera enfin sa famille, sa femme et sa petite fille Manon. S’en suivra, pour lui, une vie fait de bonheur, de réponses, d’épreuves, de douleurs, de bonnes mais aussi de mauvaises surprises.

Vincent est un homme aussi touchant qu’attachant. Enfant abandonné, il sera adopté par les Bourdelle qui lui donneront tout l’amour dont il manquait et surtout le goût de l’horticulture. J’ai sincèrement eu un énorme coup de cœur pour cet homme qu’on découvre au fur et à mesure de ses recherches, de son besoin de sentir à nouveau libre et malheureusement hanté par ce qu’il a vécu dans le maquis. Un personnage bouleversant, avec ses forces et ses faiblesses, dont il est impossible de se détacher tant il vous marque par sa détermination.

Parallèlement à Vincent, on rencontre ses parents adoptifs, sa femme Mariette et sa fille Manon, sa belle famille, le Chien et surtout Clarisse, la belle résistante et ses secrets. Je vais essayer de rester évasive pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture mais sachez que chacun des personnages présents dans le livre prend vie sous la plume de Martine Pilate. On s’attache à chacun d’eux, petits ou grands et on prend plaisir à les rencontrer. On partage un pan de leur vie, pour le meilleur ou pour le pire, et on se surprend à adorer faire partie de leur quotidien. Je n’oublie pas non plus toutes les personnes que Vincent va rencontrer, que ce soit l’espace d’un instant ou pour toute la vie, chacun apportant son expérience, ses souvenirs et ses confidences à cette oreille attentive.

L’intrigue, en elle-même, ne repose pas sur la guerre, même si c’est étroitement lié. Elle repose notamment sur la quête de Vincent, sur ces recherches. Il y a tout d’abord la belle Clarisse qu’il ne pourra pas se résoudre à oublier, tant elle l’a bouleversé. Puis il cherchera à tout prix la propriétaire du trésor qu’il a trouvé, épaulés par les femmes de sa vie. J’ai tellement adoré ça, je ne saurais pas vous l’expliquer. J’ai adoré voir les années s’écouler et constater que Vincent ne sera jamais vraiment libre, tant qu’il n’aura pas obtenu toutes les réponses à ses questions. J’ai aimé que tout ne se fasse pas facilement et que les réponses à nos questions tardent à arriver. Franchement, je reste encore épatée par ces diverses « intrigues », tant je les ai trouvées aussi belles qu’intéressantes. Et cette fin magique et symbolique … J’en frissonne encore.

Martine Pilate a une plume délicieusement envoûtante. Elle commence tout doucement à placer son histoire et à distiller, ici et là, quelques informations pour nous tenir en haleine. Pas un seul instant je n’ai vu le temps passer en compagnie de ses héros et de cette belle histoire. J’ai beau chercher, je ne trouve pas un seul point noir à ce roman. D’un sujet très lourd et douloureux, l’auteure a su nous offrir une histoire belle et douce, parfois triste et douloureuse. C’est tellement poétique cette métaphore autour des Roses… Vous devez absolument le découvrir !

Vous l’avez compris, Les Roses sauvages du maquis est un très beau coup de cœur pour moi. Je n’arrive pas à trouver une seule fausse note à ce roman. Il se lit facilement et c’est avec regrets, je suis sûre, que vous quitterez Vincent et ses Roses.


Les Roses sauvages du maquis de Martine Pilate

18,90€
Les Roses sauvages du maquis de Martine Pilate
97

Plume de l'auteur

10/10

    Intrigue

    10/10

      Personnages

      10/10

        Intérêt du lecteur

        10/10

          Originalité

          9/10

            Les Plus

            • Vincent et son alter-ego Valentin
            • Les recherches du héros
            • L'ambiance du livre
            • La plume de Martine Pilate
            • L'ensemble des personnages

            Les Moins

            • AUCUN
            A propos RockAndStone 487 Articles
            Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

            2 Commentaires

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


            *