[Extraits] Souviens-toi que l’amour n’existe pas de Diane Gontier

Souviens-toi que l’amour n’existe pas de Diane Gontier

Son résumé :

Un premier roman saisissant dans la veine de Bonjour tristesse

À première vue, Françoise a tout pour réussir : une famille aimante, un sympathique groupe d’amis, des études de droit qu’elle réussit brillamment. Fuyant les sentiments après une déception amoureuse, l’étudiante va se laisser tenter par une double vie. La nuit, le visage dissimulé sous un loup noir, elle devient Mila, et se prostitue auprès d’hommes rencontrés sur Internet, satisfaisant ainsi ses propres fantasmes. Mais tout va basculer lorsqu’elle accepte un rendez-vous avec son professeur de droit qui l’a contactée sous pseudonyme. Dès lors se noue une relation clandestine qu’elle croit maîtriser alors qu’elle ne cesse de lui échapper.

Ce roman de chez Milady est ma dernière lecture et vous allez pouvoir lire mon avis sur celui-ci dès demain. Mais je ne pouvais pas attendre plus et il fallait que je commence un peu à vous en parler auparavant. Ce roman est une petite bombe, que j’ai dévorée en quelques jours ! Si je n’avais pas d’obligations, j’aurais pu le lire d’une traite, je pense. L’histoire de Françoise, alias Mila m’a complètement captivée, je vous donne d’ailleurs un extrait du début du roman où elle se définit un peu par rapport à sa double-vie voire double personnalité.

Françoise, ça ne va ni avec ma silhouette fine, ni avec mon visage ovale et mes yeux verts. Même un vieux prénom, comme Marguerite ou Élisabeth, m’aurait d’avantage convenu.
Lorsque j’ai créé mon annonce et donc ma seconde identité, j’ai pris une petite revanche sur la fatalité. Il n’était pas question, bien sûr, d’utiliser mon vrai prénom, ni quoi que ce soit d’approchant. Mila c’était comme le secret d’une autre vie.

Je vous donne un deuxième extrait pour finir, qui est plutôt un tournant de l’histoire de Mila,lorsqu’elle commence à trop s’enticher personnellement d’un de ses clients et de jouer à un jeu trop dangereux pour elle…

Puis-je considérer que je maîtrise encore la situation, ou bien celle-ci m’a-t-elle totalement échappé ? Aucun évènement irréversible ne s’est produit. Je demeure un anonyme pour Costa, alors qu’est-ce qui me dérange autant ? Le fait, sans doute, qu’il me déstabilise. Depuis David, je ne m’étais plus laissée perturber par personne. Et en même temps, c’est bien cela qui donne du piment à notre relation. A force de ne connaitre que des histoires sans danger, j’avais fini par m’ennuyer.

Je vous laisse avec ça et à demain pour ma chronique de Souviens-toi que l’amour n’existe pas !

A propos Littlepadfoot 169 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*