Albin MichelLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMAN CONTEMPORAIN

Le Courage qu’il faut aux rivières d’Emmanuelle Favier

Le Courage qu’il faut aux rivières d’Emmanuelle Favier

Nombre de pages : 224
Editeur : ALBIN MICHEL
Date de sortie : 23 août 2017
Collection : A.M. ROM.FRANC
Langue : Français
ISBN-10 : 2226400192
ISBN-13 : 978-2226400192
Prix Editeur : 17€
Disponible sur liseuse : OUI

De quoi ça parle ?

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir. 

Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d’Emmanuelle Favier a la force du mythe et l’impalpable ambiguïté du réel. 

Mon avis

Si j’ai eu envie de lire ce livre, c’est avant tout grâce au combo couverture/titre/résumé qui m’a obnubilée depuis que je l’ai vu pour la première fois en librairie. Il faut dire que le lynx qui est sur la couverture y est pour beaucoup !  Il n’en reste pas moins que c’est un pari réussi pour ce premier roman d’Emmanuelle Favier.

Manushe est une « vierge jurée », une de ces femmes qui, pour diverses raisons, ont acquis le même statut que les hommes dans leur communauté. Sa vie va changer du tout au tout quand Adrian, un homme énigmatique au lourd passé, vient vivre dans son village pendant quelques temps. Elle veut alors s’affirmer en tant que femme malgré son statut qui le lui interdit. 

Le Courage qu’il faut aux rivières est donc l’histoire d’une femme qui a renié son corps durant toute sa vie. C’est la venue d’Adrian qui lui fera rêver et espérer plus.

Le roman propose une alternance entre le présent et le passé de Manushe et d’autres personnages, ce qui nous permet de mieux comprendre certaines de leurs décisions. Le langage est aussi parfois assez cru, ce qui sert à montrer une certaine réalité de vie dans la communauté dans laquelle Manushe vit. 

L’histoire comporte plusieurs parties, chacune centrée sur un nouveau personnage à chaque fois. La première concerne Manushe, la seconde Adrian, on découvre sa vie et le mystère qui l’entoure est révélé, et la troisième partie concerne une jeune femme en quête de ses origines dont je ne vous dirais rien d’autre. On découvre donc trois destins de personnes reliées entre elles dont le final est très beau et emplit de plusieurs messages importants. 

Emmanuelle Favier a réussi à nous proposer des personnalités complexes pour lesquelles avoir des secrets sous clé est devenu une nécessité pour vivre voire même survivre. 

Le Courage qu’il faut aux rivières est un excellent premier roman qui s’est soldé par une excellente lecture ayant frôlé le coup de coeur. Je tiens tout de même à préciser avant de finir que l’auteure a écrit une note très importante à lire en fin de livre dans laquelle elle nous explique sa démarche. 

 

Le Courage qu'il faut aux rivières d'E. Favier

17€
9.3

La Plume de l'auteur

9.0/10

Les Personnages

9.5/10

Le Scénario

9.0/10

Originalité

9.7/10

L'Intérêt du lecteur

9.5/10

Les points positifs

  • La psychologie complexe des personnages
  • L'intrigue
  • L'Originalité
Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils