Quand on n’a que l’humour d’Amélie Antoine

Quand on n’a que l’humour d’Amélie Antoine

Nombre de pages :  424 pages
Editeur :  Michel Lafon
Date de sortie :  4 mai 2017
Langue :  Français
ISBN-10:  2749932653
ISBN-13:  978-2749932651
Prix Editeur :  18,95€
Disponible sur Liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.

C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Mon avis :

C’est le premier roman de Amélie Antoine que je lis mais je pense vite renouveler l’expérience avec surtout son autre livre Fidèle au Poste. Car j’ai profondément aimé ce roman, qui ne parle pas que d’humour, il parle du passé, de la famille, etc…

On va faire la connaissance de Edouard Bresson, humoriste en pleine gloire, mais pas vraiment heureux dans le fond. Toute l’histoire va se baser sur son vécu en tant que one-man show mais aussi sur sa vie, son passé, son père, son fils…Beaucoup de belles réflexions sur sa vie de star, sur son métier, à travers un récit sur trois générations.

Le roman se divise en deux grandes parties, dont la première est narré par Edouard Bresson directement. Il y a une alternance de chapitres entre son enfance et son présent. J’ai trouvé cette première partie très poétique, tout d’abord par contenu très nostalgique où le personnage nous parle de comment son passé ressurgit sur son présent. On apprend ainsi à le découvrir, du personnage limite antipathique, on découvre un jeune garçon à l’enfance difficile.

J’ai adoré suivre ce roman, qui se lit tellement facilement, avec des chapitres courts, de l’humour et de l’émotion bien dosée tout du long. Le scénario est mené d’une main de maître par l’auteur et il n’y a pas un seul temps mort ni longueur au cours de ce livre. Par contre, je déplore les quelques facilités de scénario, c’est parfois trop irréaliste comment tout se met trop bien en place à la fin.

Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est le jeu de plume qu’intègre l’auteure au sein de la première partie, la dernière phrase de chacun de ses chapitres est exactement la même que celle qui commence le chapitre d’après. Je ne sais pas si c’est très clair, mais j’ai trouvé que c’était une belle prouesse de la part de l’auteure, le fait que tout se rejoigne ainsi. On retrouve également cette idée de boucle dans la deuxième partie du roman, mais d’une toute autre manière et avec un tout autre narrateur. Je ne vous en dit pas plus, car ce serait vous gâcher le roman et toutes ses surprises.

Il faut clairement lire ce roman, qui est pour moi une superbe découverte, autant pour l’histoire que pour la plume de l’auteur !

Quand on n'a que l'humour d'Amélie Antoine

18.95€
Quand on n'a que l'humour d'Amélie Antoine
9.3

La plume de l'auteur

10.0/10

Les personnages

9.0/10

Le scénario

8.0/10

Intérêt du lecteur

10.0/10

Les points positifs

  • Une superbe plume
  • Un scénario addictif
  • Des personnages cruellement attachants
  • Des émotions à revendre !

Les points négatifs

  • Quelques facilités scénaristiques
 
A propos Littlepadfoot 184 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*