Everville de Clive Barker

Everville de Clive Barker


Broché :
576 pages
Éditeur : Bragelonne
Collection : L’ombre de Bragelonne 
Date de sortie : 16 août 2017
Langue : Français
ISBN-10
ISBN-13 : 979-1028110710
Prix éditeur : 25,00€
Disponible sur liseuse : Oui

 

De quoi ça parle :

À la frontière de notre monde et de celui de Quiddity, le mystérieux océan onirique, s’élève Everville. Pendant des années, personne là-bas n’a soupçonné l’existence de ce rivage à l’envoûtant éclat… jusqu’à ce qu’une jeune femme nommée Phoebe Cobb le découvre, alors qu’elle recherche son compagnon disparu. Ainsi que le fameux détective du surnaturel Harry d’Amour, qui n’a cessé de traquer des forces maléfiques à travers le monde, et livrera peut-être bientôt son plus grand combat dans l’éternelle Everville…

 Mon avis :

Je crois que je n’ai pas besoin de rappeler mon amour pour Clive Barker, c’est un auteur à la plume originale que j’affectionne énormément et pourtant dans cette réédition de l’un de ses romans, je n’ai pas retrouvé le coup de cœur que ses livres sont habituellement.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’Everville est une « suite » à Secret Show, et je vous conseille fortement de l’avoir lu avant de vous embarquer dans cette lecture. Notamment, parce qu’il y a énormément de références aux évènements de Secret Show mais aussi parce que l’on retrouve en grande partie des personnages issu du premier tome. Du coup, sans le premier tome, vous risquez d’être perdu entre les pages d’ Everville.

Si au début, Everville se présentait comme un roman habituel de Clive Barker, sa tendance à digresser notamment en imbriquant énormément d’histoires à la principale à fait que j’ai a pas mal de moment perdu le fil de l’intrigue. D’ailleurs, l’intrigue en elle-même n’était pas aussi intense que celles que peut nous proposer en temps normal l’auteur. Il manque le petit truc qui fait d’un Clive Barker un excellent roman, d’ailleurs le côté terreur est beaucoup moins exploités que dans certaines de ses œuvres, je l’ai trouvé plus fade que ce que je lis d’habitude.

Pareillement, pour un grand nombre de personnages, il nous laisse dans un flou total, certains se voient obtenir une fin, mais d’autre absolument pas, comme s’il les avaient abandonnés en cours de route et du coup, c’est assez perturbant. Peut-être qu’il va leur offrir une nouvelle histoire, allez savoir ! D’ailleurs, lui qui aime la multiplicité des points de vue, nous offre un roman avec beaucoup trop de point de vue, on se perd beaucoup trop dans les histoires personnelles de chaque individu que l’on suit.

Ce qui me rend perplexe avec Everville, c’est qu’il se propose comme une suite de Secret Show alors qu’il n’en est pas vraiment une, je parlerais plutôt d’un roman compagnon, car il se situe globalement dans la ligné de Secret Show, mais qu’il est pratiquement autonome. J‘aurais aimé un roman plus intense dans la ligné de Sacrement et Galilée qui sont mes préférés. Clive Barker effleure trop l’histoire, on a l’impression qu’il ne veut pas rentrer dans les détails alors que dans Secret Show, c’était tout le contraire. Le roman était presque trop détaillé.

Malgré tout Everville reste un bon roman, il est juste moins bon que ce que Clive Barker nous offre habituellement, il est aussi un peu trop centré sur la Religion, en temps normal cela ne me dérange pas forcément, mais la, c’était trop appuyé, cela devenait un thème central du roman alors que ce n’était franchement pas nécessaire.

Everville de Clive Barker

25€
Everville de Clive Barker
7.3

Style de l'auteur

8.0 /10

Personnages

7.5 /10

Scénario

7.0 /10

Terreur

6.5 /10

Les points positifs

  • le style
  • l'univers

Les points négatifs

  • l'intrigue
  • les digressions
  • les personnages
A propos Songe d'une nuit d'été 842 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.