Museum Tome 2 Ryôsuke Tomoe

Le lieutenant Sawamura a été dessaisi de l’enquête sur le tueur en série sans doute responsable de la disparition de sa femme et de son fils. Il s’enfuit pour poursuivre son enquête bien décidé à retrouver en vie ceux qu’il aime. Il parvient enfin à remonter jusqu’au suspect n°1, et alors qu’il pense avoir fait le plus dur, la situation tourne au cauchemar.

Museum Tome 2 Ryôsuke Tomoe

Nombre de page : 240 pages
Editeur : Pika
Date de sortie : 5 juillet 2017
Collection : Pika Seinen
Langue : Français
ISBN-10: 2811635319
ISBN-13: 978-2811635312
Prix éditeur : 8,05€
Disponible sur liseuse : Oui – 4,49€

De quoi ça parle ?

Le lieutenant Sawamura a été dessaisi de l’enquête sur le tueur en série sans doute responsable de la disparition de sa femme et de son fils. Il s’enfuit pour poursuivre son enquête bien décidé à retrouver en vie ceux qu’il aime. Il parvient enfin à remonter jusqu’au suspect n°1, et alors qu’il pense avoir fait le plus dur, la situation tourne au cauchemar.

Mon avis

J’attendais ce deuxième tome avec impatience. S’il n’y avait pas le style manga et si les protagonistes n’étaient pas japonais, on pourrait se croire dans un très bon thriller américain. Un mélange entre The Saw et Esprits Criminels. Ce deuxième opus nous plonge dans une folle course contre la montre. Sawamura prêt à tout pour sauver sa femme et son fils, ira jusqu’à se mettre à dos sa propre équipe pour aller plus vite et tenter par tous les moyens de trouver le tueur.

Entre les flash-backs qui nous montrent un Sawamura pleins de regrets amers pour avoir délaissé ainsi sa famille et le présent, on le découvre aussi tout jeune garçon. Parallèle parfait avec ce qu’on enduré sa propre femme et son fils. Mais l’heure est-il vraiment aux regrets ?

Le scénario est très bien ficelé et au moment où l’on pense que le héros est sur la bonne voie, un énorme rebondissement viendra le mettre à mal. Difficile de ne pas s’immerger totalement dans le récit. De plus, le dessin de Ryôsuke Tomoe ainsi que sa mise en scène, sont justes parfaits. Des traits réalistes, sans trop de trames et un coup de plume vif, qui ne s’embête pas avec les fioritures à l’image même de son récit

Ce second tome, dans la lignée du premier, m’a laissé frissonnante d’angoisse et de peur. Tout comme Sawamura, on espère que sa famille est encore en vie. Vivement le troisième et dernier tome pour découvrir le dénouement.

À la fin de ce volume, on retrouve une courte histoire très sympathique, dans les mêmes tons, qui a été postée dans le young magazine en 2009 pour le grand prix Tetsuya Chiba : Girl and Killer. 

On sent dans ces quelques pages tout le talent de Ryôsuke Tomoe. Bizarrement, et sans doute pas tant que cela, la trame et la manière dont il amène son histoire, cela m’a rappelé le style de Ryôichi Ikegami, l’un de mes mangakas préféré à qui l’on doit notamment le fabuleux Sanctuary et bien sûr aussi Crying Freeman.

Si vous aimez les histoires sombres, les thrillers dessinés avec intelligence, jetez-vous sur MuseumKilling In The Rain. C’est aussi intense que percutant !


Chronique du tome précédent


Museum Tome 2 Tomoe Ryôsuke

8.05€
Museum Tome 2 Tomoe Ryôsuke
8.5

Les dessins

8/10

Mise en page

9/10

Scénario

9/10

intérêt du lecteur

9/10

Les Plus

  • La trame de l'histoire
  • Le suspense haletant
  • La mise en page
 
A propos Artemissia 4087 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d’autres univers grâce aux livres.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*