Ghost in the Shell 2017 de Rupert Sanders

Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

Ghost in the Shell 2017 de Rupert Sanders – Blu-Ray

Acteurs : Scarlett Johansson, Pilou Asbaek, Takeshi Kitano, Juliette Binoche, Michael Pitt
Réalisateurs : Rupert Sanders
Audio : Hongrois (Dolby Digital 5.1), Japonais (Dolby Digital 5.1), Italien (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1), Anglais
Audio description : Anglais
Sous-titres : Finnois, Japonais, Italien, Espagnol, Danois, Hongrois, Norvégien, Néerlandais, Français, Suédois
Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
Région : Toutes les régions
Rapport de forme : 1.78:1
Nombre de disques : 1
Studio : Paramount Pictures
Date de sortie du DVD : 31 juillet 2017
Durée : 106 minutes
Prix : 22,99€

Synopsis :

Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

L’avis de Victor

Fan de la première heure de Masamune Shirow auteur du manga Ghost in the Shell (GitS) en 1989 (inspirant l’univers de Matrix) et pionnier du style Cyberpunk, il était inévitable que cette adaptation ciné ne passe pas par mes yeux.

Très attendue par les « fans », la mission était ardue. En effet, la licence GisT compte déjà 2 longs-métrages animés sortis au cinéma, d’une série animée de 52 épisodes, et de plusieurs téléfilms (OAV). Bref, vous l’aurez compris, c’est sur un existant conséquent que ce film a vu le jour.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, petite mise en situation :

Nous sommes dans le futur où la frontière entre l’homme et la machine est de plus en plus mince. La première transplantation de cerveau dans une enceinte complètement cybernétisée a donné un être le « Major » travaillant pour la section 9, une section anti-terroriste spécialisée dans les attaques cyber.

Scarlett Johansson, à mon avis, incarne bien physiquement et psychologiquement le personnage du Major. Une héroïne torturée ne sachant pas exactement ce qui définit son identité.

Pour l’intrigue générale, on ne s’éloigne pas beaucoup du premier long-métrage animé de Mamoru Oshii. Le réalisateur va même jusqu’à reprendre les scènes mythiques du film d’animation. Alors pourquoi voir le film live plus que celui d’animation ? Pour Scarlett Johansson bien sûr, car on est axé principalement sur son personnage. C’est bien elle le cœur de l’intrigue de cette histoire. Contrairement aux animes qui elles, sont plus orientées sur la technologie et la géopolitique.

Cela en fait un film abordable par un plus grand nombre, n’en déplaise peut-être aux fans les plus puristes. En dehors de ces quelques libertés scénaristiques qui je reconnais, pourront hérisser certains, la réalisation reste honnête. L’univers high-Tech est respecté, et j’ai même noté le souci de retransmettre ce côté hyper complexe qu’on retrouve dans le manga. Cela se traduisant par un plongeon direct sans aucune explication.

Au final, on reconnaît bien là un film de fans avec un certain respect pour l’univers original de GitS. Les puristes trouveront à redire, sans doute, mais je pense que le but de ceux qui ont fait ce long-métrage était de saluer l’œuvre originale et d’y apporter un point de vue personnel. On passe un bon moment et puis les bonus de Blu-ray replacent assez honnêtement le film dans cet univers complexe qu’est Ghost in the Shell.

Petit plus appréciable (et pas des moindres) pour les fans, une version japonaise est disponible sur ce Blu-ray avec les voix originales des personnages du premier film et de la série.


Ghost in the Shell 2017 de Rupert Sanders

22.99€
Ghost in the Shell 2017 de Rupert Sanders
73

Histoire

8/10

    Visuel

    8/10

      Immersion dans le film

      7/10

        Acteurs

        7/10

          Les Plus

          • L’adaptation du manga
          • La version japonaise
          • Les bonus

          Les Moins

          • Manque d'originalité
           
          A propos Songe d'une nuit d'été 768 Articles
          Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

          Soyez le premier à commenter

          Laisser un commentaire

          Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


          *