Une fiancée à tout prix de Stéphanie Laurens

Une fiancée à tout prix de Stephanie Laurens

Nombre de pages :  432 pages
Editeur :  Editions Harlequin
Date de sortie :  1er juillet 2017
Collection :
  Victoria
Langue :  Français
ISBN-10:  2280361299
ISBN-13:  978-2280361293
Prix Editeur :  7,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Deux sœurs à conquérir TOME 1

Lorsque sa sœur cadette la presse de se trouver un fiancé, Henrietta est dubitative. L’idée du mariage lui paraît surfaite, et pour cause : elle s’est fait une spécialité de fournir aux jeunes femmes des renseignements sur leurs futurs époux, afin qu’elles ne déchantent pas après leurs noces. Ce rôle, qui lui vaut le surnom de « démarieuse », elle le tient à la perfection ! Même quand elle a la délicate mission d’ouvrir les yeux de son amie Melinda sur le trop séduisant James Glossup, qui ne veut l’épouser que par intérêt. Ce que Henrietta n’avait pas prévu, pourtant, c’est que le prétendant éconduit se retourne contre elle et la menace… à moins qu’elle ne l’aide à retrouver au plus vite une fiancée.

 

Mon avis :

J’apprécie toujours fortement les romances de la famille Cynster par Stephanie Laurens, ce nouveau roman était donc fait pour moi, d’autant plus que le pitch du livre est particulièrement alléchant ! Nous allons suivre à nouveau une héritière de la famille, lors de sa quête pour trouver son héros, aiguillé par le médaillon porte-bonheur que chaque femme de sa famille a porté lorsqu’elle a rencontré l’homme de sa vie. Aujourd’hui, c’est le tour d’Henrietta de se trouver un fiancé, mais elle est une femme vraiment particulière et intrigante qui est loin de se préoccuper seulement de son propre mariage. Henrietta est surnommée la « démarieuse » car elle s’est faite la réputation de conseiller les jeunes femmes par rapport à leurs prétendants et pour en savoir plus sur leurs intentions. Concrètement, elle a 27 ans et son mariage, elle ne l’imagine pas et ne veut s’en occuper plus que cela. Mais sa jeune sœur veut à tout prix récupérer le médaillon familial pour à son tour trouver un héros, elle se met donc à le porter, en n’y croyant pas trop.

C’est à ce moment-là que James Glossup fait son apparition, un homme séduisant qui passe pour un vrai goujat auprès de la jeune femme, car il vient presque l’agresser lorsqu’il apprend que la jeune femme qu’il avait en vue vient de lui échapper à cause d’Henrietta. Un duo formidable se crée alors, avec beaucoup de séduction et de charme entre eux. J’ai vraiment adoré leur couple, cela faisait longtemps qu’une romance n’avait pas autant réveillé mon âme de fleur bleue ! Je me suis pâmée en même temps qu’Henrietta face à James qui est à la fois adorable et un charmeur invétéré.

Au niveau de l’intrigue, j’ai aimé le statut assez particulier d’Henrietta, je trouvais que ça apportait beaucoup de  piquant à l’histoire, un petit quelque chose en plus qu’une autre héroïne de romance historique n’aurait pas eu. Cependant, je me suis vite demandée ce qui allait se passer dans ce roman si long, car c’est un bon petit pavé de 400 pages quand même ! Je m’imaginais un rebondissement épique en milieu de roman qui allait retourner toute la petite romance qui s’était installée entre eux…Mais mes attentes étaient parties un peu trop loin, car le roman a vite tiré en longueur à partir de la seconde partie, s’enfonçant dans beaucoup de discussions qui se ressemblent, avec toujours plus de personnages différents, dans lesquels je me suis embrouillé à force de lire pleins de noms différents à la suite.

Ce fut un roman avec une histoire d’amour délicieuse et des personnages envoutants, mais l’intrigue ne m’a captivé jusqu’à la fin malheureusement. Malgré cela, ça a été quand même un bon roman, qui se laisse lire, j’attends avec impatience le prochain opus !

Acheter ce livre sur Amazon

Les autres chroniques des romans de Stephanie Laurens

A propos Littlepadfoot 127 Articles
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

1 Commentaire

Laisser un commentaire