Le Faux Prophète de James Rollins et Rebecca Cantrell

L’ordre des Sanguinistes Tome 3 : Le faux prophète de James Rollins et Rebecca Cantrell

Nombre de pages : 512 pages
Editeur : Fleuve Editions
Date de sortie : 09 Juin 2016
Collection : Fleuve noir
Langue : Français
ISBN-10: 2265089761
ISBN-13: 9782265089761
Prix Editeur :  21,50 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Des meurtres effroyables déferlent sur le globe, l’apocalypse est proche. Pour empêcher l’extinction de la race humaine, le Dr Erin Granger, célèbre archéologue, doit déchiffrer une prophétie écrite par le Christ et retrouver un trésor perdu depuis des millénaires. Secondée par le sergent Stone et le père Korza, la jeune femme se lance dans un voyage à travers le temps. Mais dans l’ombre, les forces des ténèbres sont déjà à l’œuvre au sein même du Vatican… A leur tête, un démon aux pouvoirs extraordinaires dont celui ― redoutable ― d’avancer sous différents visages. Alors que le trio découvre enfin des pistes prometteuses, l’archéologue réalise que le seul espoir pour sauver l’humanité est d’affronter Lucifer en personne…

Mon avis :

Quand j’ai commencé ce livre, je ne savais pas qu’il était le dernier tome d’une trilogie. J’aurais dû m’en douter avec les trois petites étoiles en dessous du titre. J’ai donc eu peur de ne rien comprendre à l’histoire. Au final, je n’ai eu aucune difficulté dans cette lecture car au fil du récit j’ai eu droit à de petits rappels sur le déroulement des événements des tomes précédents.

Je vous avoue que les soixante premières pages ont été durent et ennuyeuses à lire. Non pas à cause du manque des deux autres parties, mais du fait que l’on insiste beaucoup sur le lien religieux de toute cette histoire. Je n’ai rien contre un univers tel que celui-ci à condition que ce soit distillé par petites touches et non pas louches entières et ce dès le début. A côté de ça, l’intrigue est vraiment très intéressante, j’aime bien le thème des prophéties qui sont sur le point de s’accomplir, que le temps est compté et qu’il y aura sûrement des sacrifices.

Concernant les personnages, le peu que j’ai appris de l’Ordre des Sanguinistes m’a fait penser à des vampires avec un pan religieux qui leur permet d’être encadré et de conserver une part d’humanité en eux. Jordan correspond bien à son métier. Militaire bourrin, prêt à se sacrifier pour la bonne cause. Quant à Erin, parfois, je me suis demandé où allaient vadrouiller ses neurones. Elle est archéologue, cultivé, mais à certains moments, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un personnage lambda qui découvre son environnement. Malgré tout, j’ai réussi à m’attacher à certains d’entre eux comme Tommy, un garçon courageux face à ce qui lui arrive.

Ce que j’ai aimé par-dessous, c’est toute la mécanique qui s’est mise en place. L’interprétation d’énigmes, les affrontements. Celui de la fin est troublant, magique et ne ressemble en rien à ce que j’ai pu déjà lire. Bref, cette fin m’a beaucoup plu. Cela change des sempiternels : le méchant est méchant, tuons le méchant. Ce fut une très bonne surprise.

Pour conclure, même si le début de ma lecture a été laborieux, j’ai fini par apprécier cette histoire, ces personnages et l’intrigue.

 

Achetez ce livre sur Amazon


Les chroniques des tomes précédents


  1. Le faux prophète : Avis d’Eole 

 

 

 

 
A propos Karine 68 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J’aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*