First Time Tome 1 : Ian de Abigail Barnette

First Time Tome 1 : Ian de Abigail Barnette

Abigail Barnette - First Time - Tome 1 IanBroché : 416 pages
Editeur : Milady
Date de sortie : 16 juin 2017
Collection : Romantica
Langue : Français
ISBN-10: 2811236902
ISBN-13: 978-2811236908
Prix Editeur : 16,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

De quoi ça parle ?

« S’asseoir à côté de Penny, c’était un peu comme être en orbite autour d’une étoile. Je ne croyais pas au coup de foudre, mais j’estimais qu’on peut sentir le potentiel d’une relation dès le premier regard. Et j’avais envie de vivre une histoire avec elle. »

Quinquagénaire et récemment divorcé, Ian Pratchett accepte sans grande conviction un rendez-vous arrangé avec une mystérieuse jeune femme. Ce qu’il ignore, c’est que Penny Parker est de trente ans sa cadette, et que cette rencontre changera sa vie à jamais.

« Si je devais décrire « First Time » en un mot, ce serait : humain. »

The Gag Order

« Des personnages forts et crédibles. »

Blow Pop’s Book Review

Mon avis 

Si vous êtes un ou une inconditionnelle de la série Pouvoirs d’attraction, il est d’emblée préférable que vous sachiez qu’avec First Time, son spin off, la température passe de brûlante à carrément tiède. J’étais TRÈS impatiente de faire plus amples connaissances avec Ian Pratchett et si son charme écossais et sa tendresse m’ont séduit, son histoire, elle, m’a laissé dans un sillage de déception.

Ian Pratchett se rend à un blind date organisé par Sophie, la tendre moitié du sulfureux Neil Elwood. Il va pratiquement à reculons rencontrer Penny, que l’on dit faite pour lui. Mais avec dans ses bagages un mariage qui a pris l’eau en laissant un goût d’inachevé et des rêves en suspens, il lui est difficile de remettre le pied à l’étrier surtout face à une femme qui a 30 ans de moins que lui. Une femme devant qui il ne s’est jamais senti aussi désarmé.

Ce qui m’a séduit dans cette histoire, c’est justement la rencontre entre Ian et Penny qui ne pouvait pas être plus foireuse. Car c’est à ce moment précis que l’on reconnaît tout le talent de Abigail Barnette à décrire une relation au plus près de la réalité, au plus près des petites angoisses qu’amène ce genre de rendez-vous. On n’est jamais aussi maladroit que lorsque l’on veut vraiment plaire à une personne et Ian est excellent dans son rôle de séducteur un peu rouillé qui aligne les bourdes.

D’un premier abord, Ian et Penny semblent si différents l’un de l’autre. Elle fait ses premiers pas dans la vie active, elle est à l’affût des signes et voue une étrange adoration pour les céphalopodes (communément appelés poulpes). Et son casier sexuel est encore… vierge. Lui est architecte chevronné et PDG d’une entreprise de renom, fraîchement divorcé, mais également « ancien » libertin adepte de parties fines (étant copain comme cochon avec M. Elwood, mon DOM préféré, forcément…), tout en cultivant avec assiduité sa relation avec Dieu. Il est l’expérience, elle est l’innocence.

Mais ici, point de relation dominant/dominé. Penny et Ian vont découvrir et redécouvrir les plaisirs de la chair avec beaucoup de tendresse et de patience. Ian arrive à un âge où il veut prendre le temps et faire les choses bien surtout en connaissance du passé amoureux de Penny qui n’a connu que des hommes empressés de revendiquer son corps. Dans les faits, cette démarche digne d’un gentleman est touchante et noble, mais cela prend tellement de temps tout en manquant cruellement d’intensité, de passion et d’alchimie. Tout ce pan de l’histoire est amené assez sobrement, de manière suggestive aussi, ce qui est étonnamment soft pour une Romantica.

L’histoire se cache dans les appréhensions et les questions que se pose Ian. À travers son regard, l’auteure aborde la différence d’âge dans un couple. Cet écart générationnel qui creuse des fossés entre deux personnes ou qui les amène à vouloir traverser des océans pour être ensemble, à affronter les regards moraliseurs des autres, à soutenir son propre regard sur soi. Ian diffère tellement de l’archétype de l’homme de pouvoir, loin d’afficher une inébranlable confiance en lui, sa sensibilité, son honnêteté et son humour bancal m’ont charmé et convaincu.

J’ai vraiment eu l’impression de lire un homme dans la force de l’âge qui retrouve une deuxième jeunesse, une fougue oubliée, mais aussi sexy et attachant que soit ce personnage, cela ne tient pas bout à bout une histoire. L’histoire sonnait parfois creux, évoluant trop lentement sur certains points et trop hâtivement sur d’autres en passant à côté des émotions, malgré la sincérité, la vérité des personnages.

Dans un registre bien plus léger que la série Pouvoirs d’attraction, First Time nous raconte l’histoire d’un homme sur le point de voir afin sa vie prendre un tournant décisif. Alors si l’homme m’a bien plu (il faut le dire), son histoire m’a parfois ennuyé. Je me demande si First Time ne fait pas partie de ces livres qui ne fonctionnent seulement en miroir, se laissant complètement apprécier qu’une fois le diptyque achevé. Le Tome 2, du point de vue de Penny, le dira.

 

 plutot-pas-mal

Achetez ce livre sur Amazon

 


Chroniques des précédents tomes



The Boss de Abigail Barnette

 
A propos coxe 40 Articles

Chroniqueuse chez Songe d’une nuit d’été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. First Time – 2 Penny de Abigail Barnette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*