La comtesse sans nom de Carol Townend

Chevaliers des terres de Champagne-Tome 5 : La comtesse sans nom de Carol Townend

Nombre de pages : 320 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er juin 2017
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10: 2280369788
ISBN-13: 9782280369787
Prix Editeur : 6,95€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Champagne, XIIe siècle

Francesca n’est pas dupe. Si sa dame de compagnie l’a entraînée dans cette fête costumée, sous prétexte de lui changer les idées, c’est pour qu’elle se trouve un nouveau mari. Mais comment pourrait-elle oublier Tristan, l’homme qu’elle a épousé avant d’apprendre qu’elle n’était pas la fille d’un noble, comme elle l’avait toujours cru ? Tristan était en mission lorsque la vérité a éclaté, deux ans plus tôt, et, depuis, il n’a répondu à aucune de ses lettres. Francesca sait parfaitement que son mariage va être annulé – car pourquoi un comte resterait-il marié à une roturière ? – et que Tristan ne reviendra pas. Alors, pourquoi le regard de l’homme masqué qui l’invite à danser lui semble-t-il si familier ?

Mon avis :

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant qu’il y avait un cinquième opus à cette série. C’est donc toute contente que je me suis jeté dessus.

 Ici nous suivons l’histoire de Francesca qui a découvert, il y a un peu plus de deux ans qu’elle n’était au final pas la vraie fille du comte Myrrdin. Bien qu’elle soit toujours mariée à Tristan, celui-ci n’est pas réapparu dans sa vie depuis qu’il a été appelé pour mater les rebelles de Bretagne.

Je vais tout de suite mettre les pieds dans les plats car que ce soit un oubli ou une erreur, j’ai les cheveux qui se sont hérissés sur ma tête en lisant les coquilles.  Premièrement, Arthus du tome deux est devenu Arthur et comme par enchantement, Roxane de Sainte-Colombe, vu dans le tome trois et quatre, se nomme maintenant Rowena. Je vous avoue que j’ai grincé des dents. A savoir qui de l’auteure ou une autre personne s’est emmêlé les neurones.

Concernant l’histoire, j’avais beaucoup aimé celle du premier et quatrième, un peu moins la troisième, mais pour celle-ci, j’ai eu la sensation que les pensées des personnages tournaient en rond. J’ai trouvé l’histoire assez molle dans son ensemble, il n’y a que la partie au château des Iles qui fut plus intéressante.

Pour les personnages, j’avoue que Francesca a des qualités insoupçonnées surtout lorsqu’elle apprend la situation qu’a donnée Tristan à son ancienne maîtresse. Quant à celui-ci, c’est une tête de mule en puissance. Qui cache à son épouse des choses par peur de donner sa confiance. Il a du mal à se rendre compte qu’elle est plus robuste et compréhensive que lui pour certains aspects.

Au final, mon enthousiasme s’est peu à peu étiolé au fil de ma lecture. Ce récit n’est pas mauvais, mais je n’ai pas ressenti le déclic qui m’a fait aimer les autres. A part un peu de compassion envers Francesca, je n’ai trouvé aucun personnage attirant ou sympathique. C’est rare que cela m’arrive surtout dans les romans historiques.

Pour conclure, ce tome se laisse lire, mais ce n’est pas le meilleur de la série. Si un sixième tome venait à paraître, je n’hésiterais pas à le lire. Cependant, j’aurai une petite appréhension.

 

 

 

 

Achetez ce livre sur Amazon

 


Les chroniques des tomes précédents


 

A propos Karine 58 Articles
Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J'aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire