Heartless Tome 1 : Mercy de Ker Dukey

Heartless Tome 1 : Mercy de Ker Dukey

HeartlessBroché : 288 pages
Editeur : Milady
Date de sortie : 21 avril 2017
Collection : New Adult
Langue : Français
ISBN-10: 2811209832
ISBN-13: 978-2811209834
Prix Editeur : 16,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

De quoi ça parle ?

« J’aime le soulagement que procure l’acte sexuel. Il n’est pas grand-chose qui me procure du plaisir, et le sexe ne m’en donne pas beaucoup, mais c’est pour moi un exutoire. J’adore franchir les limites des autres. J’adore les dégrader. Sadique, moi ? Oui. »

On dit que certaines personnes manquent d’empathie en raison d’une activité réduite au niveau du lobe frontal. C’est peut-être mon cas, mais que je sois né ainsi ou que je le sois devenu, l’empathie n’était pas mon fort jusqu’à ce que ses yeux verts croisent les miens dans un miroir… et que je sois incapable de lui ôter la vie.

Je ne voulais pas ressentir d’émotions, je refusais que cette femme vienne compliquer ma vie, elle qui avait été envoyée pour me hanter à cause de mes péchés. Mais la mission a mal tourné et ses conséquences ont transformé ma vie à jamais. En m’obligeant à ressentir des émotions.

Mon avis 

La Dark romance n’est pas ma spécialité et je suis loin d’en avoir lu suffisamment pour être bon juge. Je ne sais pas encore ce que cela m’apporte ou me procure réellement. Mais quand je pense à Heartless, je ne peux m’empêcher d’imaginer ce que nous réserve le tome suivant. Je peux conclure que ce Tome 1 est prometteur et qu’il tient en partie ses promesses dans un sombre alliage d’atmosphère glauque, violente et de romance viciée.

Croiser un regard peut changer une vie. Blake est un jeune officier qui semble réussir… par la force des choses. Il s’est enclavé dans un mode de vie sans attaches, vide d’émotions pour donner le meilleur à son petit frère Ryan. Même si ce dernier est un peu étrange, il est le seul humain qui importe pour Blake. Jusqu’à ce qu’il percute de plein fouet l’existence de Melody. Melody est le genre de fille plutôt sympathique, normale hormis une famille pleine aux as et un instinct de survie proche du niveau 0…

Ce qui m’a attiré vers ce livre comme un moustique assoiffé de sang, c’est son sujet, cette dichotomie de l’émotion, entre empathie et antipathie. Ici, on est dans un profilage que l’on retrouve au cinéma, avec de la personnalité psychopathique en puissance, tous symptômes associés. Ce livre est un vrai précis de criminologie. Et Ker Dukey s’est largement appuyée sur la personnalité atypique de ses personnages pour tisser une trame diabolique, brillamment machiavélique. C’est le point fort de ce livre qui captive jusqu’à la toute fin.

Au niveau théorique, c’est donc un quasi sans faute, bien qu’on ait affaire à une fiction qui biaise complètement la réalité. Le défaut de ce livre réside principalement dans sa densité émotionnelle. Les chapitres, qui s’étiolent à mesure qu’on avance, font ressentir comme un manque de matière et cela est exacerbé par la pauvreté des dialogues. Déjà que les personnages ne sont pas de grands bavards, ils ne sont vraiment pas en verve. C’est dommage, car tout concourrait à faire naître de véritables machines à émotions avec une telle complexité.

Comme le disait Artemissia dans sa chronique, Heartless pourrait être affilié à du thriller psychologique auréolé de romance. Je suis assez d’accord avec cela, car ce récit à trois voix nous amène avant tout sur des terrains glissants, souvent sombres et violents. La romance prend forme sous le voile de la rédemption et d’un désir de possession passionnel avant tout.

Si ce livre est dérangeant, cela est inhérent à son genre et ne peut pas être critiquable. Ce qui me gêne c’est que cette série paraisse dans la collection New Adult. Hormis cela et quelques faiblesses, Heartless tient la route avec ses personnages sombres, immoraux et disons… désaxés. Je tremble en pensant à la suite !

 plutot-pas-mal

Achetez ce livre sur Amazon


Autre chronique de ce tome


 
A propos coxe 40 Articles

Chroniqueuse chez Songe d’une nuit d’été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

3 Commentaires

  1. A chaque fois que je lis le mot dichotomie, je pense aux deux imbéciles de Pirates des Caraïbes XD (oui je sais, je suis pas bien dans ma tête 😆 ). Et sinon, je rejoins ton avis sur ce titre qui a fait/ qui fait couler beaucoup d’encres et à tort. La romance, même si elle sert de rédemption à Blake, n’est à mon sens pas le sujet principal, même si elle y a toute sa place. De plus, l’héroïne n’est pas violée par celui qu’elle aime… Bref, il est vrai que Heartless n’est pas vraiment de la dark romance au sens ou on a envie de le croire. Bon, pas encore lu le 2, je le fais cet aprem sans faute parce qu’il traine depuis un petit moment dans ma PAL. Dès qu’il est lu, je te l’envoie, j’ai envie d’avoir ton avis aussi <3

  2. La dichotomie du bien et du mal! Moi aussiiiiiii j’y pense à chaque fois et je me marre! C’est culte 😀 Concernant Melody, j’en ai pas parlé pour éviter de spoiler mais oui on est définitivement pas dans le schéma classique de la Dark romance avec rapt, Syndrome de Stockholm… J’ai eu du mal avec ce personnage par contre :s Prends ton temps, ça me laissera un petit répit pour commencer Clash de Jay Crownover qui est littéralement en train de brûler ma table de chevet…

2 Rétroliens / Pings

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#6
  2. Songe d'une Nuit d'été - Heartless Tome 2 : Despair de Ker Dukey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*