Le dernier ours de Charlotte Bousquet

Nombre de pages : 272 pages
Editeur : Rageot
Date de sortie : 19 Avril 2017
Collection : Rageot Thriller
Langue : Français
ISBN-10: 2700253299
ISBN-13: 9782700253290
Prix Editeur : 12,90 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Groenland, 2037. Avec le dérèglement climatique et la fonte des glaces, l’île n’est plus qu’une terre désolée. Anuri, le dernier ours blanc né libre, représente la principale attraction du NC Zoo. Il est aimé de sa jeune soigneuse attitrée, Karen, qui voit en lui un frère d’humanité. L’ours polaire suscite en revanche la convoitise et la haine de Svendsen, un scientifique dévoyé expert en manipulations génétiques.

Mon avis :

C’est le cœur lourd que je vous donne mon avis sur ce livre. Comment vous expliquer la façon dont cette histoire m’a remuée, émue au plus haut point.

Le récit se déroule au Groenland en 2037. L’espèce humaine comme à son habitude ne s’est préoccupée que d’elle-même et des profits qu’elle pouvait engendrer en pillant encore et toujours plus les ressources de la terre sans faire la moindre attention à son impact sur l’écosystème de la planète. A ce stade, nombreuses sont les espèces disparues, les glaciers ont largement fondu, les populations ont dû déménager dans des endroits plus sûrs et il ne reste qu’un ours blanc né en liberté de vivant et enfermé dans un enclos dans un zoo.

 Cette histoire m’a retournée. Elle est criante de vérité. Karen et Anuri ont un lien spécial. Elle est humaine et lui un ours blanc, mais leur relation s’apparente à celle d’un frère et d’une sœur plutôt que soigneuse et animal de zoo. Un accident dans son enclos fait que la direction décide de se débarrasser tout simplement de l’ours. Karen s’y refuse, mais ne le dit à personne et prépare leur fuite du zoo. Karen est un personnage un peu différent des autres, elle ressent les émotions de l’ours et inversement. J’ai trouvé bien amené la découverte du mystère qui plane sur elle avec ses angoisses et ses cauchemars récurrents. Les indices arrivent petit à petit et j’ai été effaré lorsque j’ai découvert les raisons de ces angoisses. Je n’ai eu qu’une seule envie, brûler sur un bucher certains docteurs, dirigeants. Jamais un personnage ne m’a autant donné envie de le tuer. Quant à ceux qui accompagnent Karen dans sa fuite, Sila et Lone, j’ai trouvé qu’ils faisaient beaucoup tapisserie dans l’histoire.

L’histoire m’a brisé le cœur, elle reflète ce que notre monde à de plus horrible et ce qu’il pourrait devenir si nous continuons dans cette voie.  Celle de détruire son propre habitat pour la gloire et l’argent. J’y ai versé beaucoup de larmes, c’est un livre dur qui ne nous épargne aucune cruauté. C’est aussi une bonne sonnette d’alarme concernant nos actions. La fin m’a surprise et rendue malheureuse car elle nous offre la vérité sur la nature humaine prompte à la détruire, tuer et souiller sa planète.

Pour conclure, ce livre a été une formidable lecture, prenante, angoissante. Il fait réfléchir et expose un vrai problème de notre société actuelle.

 

 

 

Achetez ce livre sur Amazon

 

 

 

 
A propos Karine 68 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J’aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

5 Commentaires

    • De rien, par contre je te conseille le stock de mouchoirs. Enfin, je suis assez sensible concernant les animaux donc un rien sur eux me donne les larmes aux yeux.

    • J’avoue que je ne comprends pas comment j’ai pu passer à côté de sa première édition. Ce livre est très dur émotionnellement. Je suis ravie que mon avis t’es donné envie de le lire et je te donnerais le même conseil que pour le commentaire précédent, un bon stock de mouchoir et un punching-ball au cas où ^^.

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*