Emprise de Valérie Gans

:star: Emprise de Valérie Gans

Nombre de pages :  320 pages
Editeur :  JC Lattès
Date de sortie : 
29 mars 2017
Collection :
  Romans contemporains
Langue :  Français
ISBN-10:  2709658690
ISBN-13: 978-2709658690
Prix Editeur : 19€ 
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Claire a vingt-neuf ans, styliste free-lance, célibataire endurcie, tout change lorsqu’elle rencontre Mark, un beau gosse charmeur qui lutte pour se faire un prénom face à une mère aussi célèbre que castratrice.
Elle qui ne voulait pas d’un homme chez elle le voit s’installer au bout de quelques semaines, et, pourtant farouchement opposée au mariage, au bout de quelques mois, la voilà mariée.
Plus encore, elle lâche tout – sa vie, ses amies, sa famille, son chat qu’elle adore et son métier – pour suivre Mark en Arabie saoudite, où il est missionné par l’Institut Pasteur pour ouvrir un laboratoire. Arrivée à Riyad, elle est à la fois séduite par l’Orient et déroutée par toutes les contraintes imposées aux femmes. Elle doit sortir entièrement voilée, ne peut pas conduire, ni se déplacer à vélo, ni s’arrêter au Starbucks pour prendre un café… l’endroit est interdit aux femmes.
Commence alors pour Claire une longue descente aux enfers. Forcée de se   soumettre à ces nouvelles règles, elle va peu à peu perdre sa combativité et son identité. De son côté, frustré par un métier qui ne tient pas ses promesses et qui le met une fois encore face à ses échecs, Mark devient de plus en plus méprisant et violent.
Ce n’est qu’après avoir frôlé la mort que Claire prendra la fuite grâce à la complicité d’une amie saoudienne aussi croyante que résignée.
Une histoire d’amour, de soumission, de résilience, de sublimation et d’amitié, dans un monde qui n’aime pas assez les femmes et s’évertue à les dévaloriser.

:star: Mon avis :

Dans ce roman contemporain, nous allons découvrir Claire, une jeune femme styliste en free-lance sur Paris, qui est à l’aube de rencontrer l’homme de sa vie. Celui-ci lui est apparu via une application et il s’appelle Mark. Très charmeur et conciliant, elle et Mark vont vite se tomber l’un dans les bras de l’autre pour commencer une belle idylle. Ensuite, tout s’accélère pour Claire, sous les yeux effarés de ses amies et de sa famille : emménagement, fiançailles, mariage et surtout, il lui demande de partir avec elle en Arabie Saoudite pour son travail, à peine le mariage fini.

J’ai déjà eu l’occasion de lire des romans de Valérie Gans où j’ai été à chaque fois séduite par ses intrigues et surtout par son écriture. Mais ici elle nous livre une histoire plus sombre que d’habitude. Claire va être soumise d’abord à des règles d’un pays qu’elle ne connaît pas et auquel elle a du mal à se faire : le voile obligatoire, l’interdiction aux femmes de plusieurs lieux publics, l’interdiction de conduire, de faire du vélo, etc…C’est réellement compliqué pour elle, qui a toujours apprécié sa liberté de mouvement et elle n’apprécie vraiment cette injustice dans ce pays où les règles sont faites par et pour les hommes.

Mais surtout, c’est la lente soumission à son mari qui va faire œuvre sur elle, c’est ça le plus intolérable dans ce roman. En plus des règles strictes du pays qui me révulse en tant que femme libre et qui prône l’égalité entre homme et femme, je me suis sentie littéralement oppressée par les actes et les paroles de Marc envers sa femme. J’ai dû faire pas mal de pauses durant ma lecture pour digérer ce que je lisais, car c’était trop pour moi, je trouvais cela révoltant et insoutenable. J’aurais voulu secouer Claire, la faire réagir avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle prenne les mauvaises décisions…

Le personnage de Claire est au début réellement intéressant, c’est une jeune trentenaire vive et dynamique. Mais dès sa rencontre avec Marc, elle a commencé à changer pour se plier à lui sans trop discuter. J’ai pu voir toute son évolution au cours de sa relation avec Marc et mon sentiment sur elle a beaucoup évolué, de la sympathie jusqu’à la compassion et en passant par la pitié. Sur les premières pages, je me suis également laissé prendre au charme de Marc, mais je l’ai très vite trouvé louche pour ensuite franchement le détester. C’est un personnage toxique et un véritable pervers narcissique. L’auteur a vraiment bien su créer ses personnage, car j’ai eu une véritable rage envers Marc !

Valérie Gans a une écriture fabuleuse et ici, elle arrive à créer une atmosphère réellement pesante, qui m’a souvent mis mal à l’aise et avec des personnages criants de réalisme. C’est une lecture éprouvante mais édifiante que je recommande vivement à tout le monde !

Acheter ce livre sur Amazon

 

 
A propos Littlepadfoot 169 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

5 Commentaires

  1. J ai suivi moi aussi mon mari (Pas du tout violent) en Arabie et le résumé du livre ne correspond pas du tout à mon expérience mais j ai hâte de le lire. Merci pour cette découverte

    • Comme je le disais dans ma chronique, c’est finalement surtout le mari qui est mis en cause, pas vraiment le pays. D’ailleurs le livre aborde pas mal la question des expatrié-e-s et comment il s’adapte ou non à l’Arabie, donc je pense que ça peut vraiment t’intéresser 🙂

  2. Je pense le lire. Il n’y a pas qu’en Arabie Saoudite que ce genre de cas existe et c’est terrible. Ce qui est encore plus dur, c’est de voir mais de ne rien pouvoir faire. La personne sous son « emprise » ne voit malheureusement rien et/ou est conditionner pour croire que c’est elle qui ne va pas bien et non l’autre… Bref, je le note et l’ajoute à ma PAL.

    • C’est exactement ce qu’on ressent dans ce roman ! Et du coup ça me révoltait pendant ma lecture, c’était presque douloureux pour moi, tellement je trouvais ça injuste. Et oui c’est sûr, j’en entends de plus en plus parler 🙁 Ça arrive partout les relations toxiques et surtout les personnes toxiques en fait, le pays en question ne fait que lui rajouter une emprise supplémentaire vu qu’elle est dépendante pour presque tout d’un homme qui ne lui veut aucun bien…

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#2

Répondre à Littlepadfoot Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*