LES NEWS >

La Dame de Kyoto d’Eric Le Nabour

⭐ La Dame de Kyoto d’Eric Le Nabour

La Dame de KyotoNombre de pages : 400
Editeur : CHARLESTON EDITIONS
Date de parution : 17 mars 2017
Collection : POCHE
Langue : Français
ISBN-10 : 2368121404
ISBN-13 : 978-2368121405
Prix : 8,50€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ? 

Kyoto, 1904

Depuis l’assassinat de ses parents, riches industriels de la soie, Myako Matsuka subit la tutelle de son frère Naoki. Lorsque celui-ci part pour le front de la guerre russo-japonaise, elle doit gérer seule l’entreprise familiale. Myako
découvre alors avec horreur les conditions de travail des ouvrières et n’hésite pas à transgresser les consignes de son frère, révélant un tempérament fier et indépendant. Mais l’amour trouble qu’elle porte à un diplomate anglais, Allan Pearson, de même que l’intrusion dans sa vie d’un jeune Français passionné d’estampes, Martin Fallières, vont brouiller les cartes. Torturée par le mystère de la mort de ses parents, déchirée entre ses instincts amoureux, ses responsabilités professionnelles et la fidélité qu’elle doit à sa famille, Myako va devoir choisir. Des choix douloureux qui feront éclater une vérité non moins tragique sur son passé et orienteront son avenir dans un sens bien différent de celui qu’elle envisageait.

⭐ Mon avis :

Quand j’entends parler du Japon, en général, il ne m’en faut pas plus pour me jeter sur un livre. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde quand j’ai découvert que les Éditions Charleston allaient publier ce roman. 

Miyako est une jeune femme de 22 ans qui vit sous la tutelle de son frère, Naoki, depuis la mort de leurs parents. C’est une jeune fille qui rêve de liberté et d’émancipation dans un pays aux mœurs malheureusement très étriquées

L’intrigue se situe à l’époque de la guerre entre le Japon et la Russie. Naoki partira donc en guerre et demandera à sa sœur de gérer la soierie familiale pendant son absence. 

Ce roman propose une plongée dans l’histoire du Japon contemporain post-Révolution de Meiji. Il nous montre aussi les débuts de l’occidentalisation du pays, mais aussi un pays en proie au doute, perdu entre deux cultures

On suivra deux histoires en parallèle : celle de Miyako et celle de Martin, un jeune français amoureux du Japon et des estampes japonaises. On fera aussi la rencontre de Pearson, un personnage horripilant et l’archétype même du colonisateur misogyne

Le gros point faible de ce roman repose à mon goût (et ce n’est qu’un avis personnel) dans l’espèce de triangle amoureux qui se crée petit à petit (et que je supporte de moins en moins dans mes lectures). Une autre chose que j’ai eu du mal à supporter est sans doute certaines réactions de Miyako qui m’ont vraiment énervée et m’ont donné envie de la secouer

Mis à part ces deux points, j’ai passé un très bon moment de lecture, mais j’ai eu une sensation d’inachevé à la fin, comme s’il manquait quelques pages ; ou peut-être que je m’attendais à plus venant de l’intrigue. Quoiqu’il en soit, j’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Miyako et la période du Japon dans laquelle elle vit.

C'était très bien

Acheter ce livre sur Amazon

Advertisements
About Nath (38 Articles)
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis un peu plus d'un an maintenant. Mes genres de prédilection sont le fantastique, la fantasy et le Young Adult mais j'aime aussi découvrir de nouveaux livres et sortir de ma zone de confort. Je fais aussi des chroniques sur mon blog personnel.

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :