Publicités
LES NEWS >

Les vauriens de Havisham sont de retour

Les Vauriens de Havisham Tome 2 : Et le comte rafle la belle de Lorraine Heath

Nombre de pages :
Editeur : J’ai lu pour elle
Date de sortie : 29 mars 2017
Collection : Aventures et passions
Langue : Français
ISBN-10:  229013550X
ISBN-13: 9782290135501
Prix Editeur : 7,40 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Sur son lit de mort aux confins de l’Afrique, Albert, comte de Greyling, a fait promettre à son frère jumeau Edward d’échanger leur identité, au moins jusqu’à l’accouchement de son épouse adorée Julia. Edward rentre en Angleterre auprès de sa belle-sœur qu’il a toujours désirée en secret. Prétextant ne pas se remettre du deuil qui les frappe, il parvient à éviter toute intimité, mais Julia ne comprend pas pourquoi son mari a tellement changé et s’obstine à la tenir à distance. Bien résolue à sauver son couple, elle entreprend de ranimer sa passion avec toutes les armes dont dispose une femme amoureuse.

Mon avis :

Après un premier tome que j’avais beaucoup aimé. J’étais impatiente de lire celui-ci.

Le sujet n’est pas très joyeux. Lors de leur voyage en Afrique. Edward et Albert ont fait une rencontre qui a entraîné la mort de ce dernier et pour couronner le tout, il a demandé à son frère de prendre sa place aux côtés de sa femme Julia qui attend leur premier enfant.

Comme le dit l’auteure, elle a très peu mis en avant Albert dans l’histoire précédente afin d’éviter que les lecteurs ne s’attachent à lui. Peine perdue. Malgré cette précaution, je me suis attaché à ce personnage, aux jumeaux et la disparition d’Albert m’a attristé. Edward s’en veut et se sent mal de jouer le rôle de son frère. Il espère de tout son cœur que Julia donne naissance au futur héritier des Greyling.

Je vous avoue que j’ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois. Il n’y a pas de surenchère dans l’émotionnel, mais le peu distillé suffit à ressentir un poids dans la poitrine. J’ai apprécié les quelques informations données ici et là. On se rend vraiment compte de la vie précaire des femmes si elle ne donne pas naissance à un garçon ou perdent leurs parents jeunes. Elles doivent subir l’autorité et le bon vouloir d’un oncle ou un cousin… qui n’hésitent pas à les jeter dans les bras d’un bon parti pour se débarrasser de ce poids au plus vite.

J’ai aimé voir une autre facette des vauriens et surtout d’Edward dont on n’apprend pas mal de chose le concernant. Pourquoi il agissait ainsi lorsqu’il rendait visite à son frère. Au début, j’étais un peu triste pour lui car on a l’impression que le sort s’acharne sur cette famille. Un point positif, on fait vraiment connaissance avec le marquis de Havisham, le père de Locksley. On découvre un homme pas aussi fou que ça et qui a encore toute sa tête lorsque le sujet abordé demande le plus grand sérieux.

Pour conclure, ce deuxième tome est aussi bon que le premier. J’ai passé un très bon moment et j’ai hâte de lire le troisième et dernier tome de cette très bonne série.

 

 

Achetez ce livre sur Amazon


⭐ Les chroniques des tomes précédents 



 Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis plus d’un an, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J’aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

 

 

 

Publicités

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :