Il était un secret, de Kathryn Hughes

:star:  « Il était un secret » de Kathryn Hughes

Il était un secretNombre de pages :  352 pages
Éditeur :  Calmann-Lévy
Date de sortie :  8 Février 2017
Collection :  Littérature étrangère
Langue :  Française
ISBN-10 :  2702160700
ISBN-13 :  978-2702160701
Prix Éditeur :  19,90 euros
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Le terrible secret d’une femme peut-il
en sauver une autre des décennies plus tard ?
Une virée entre amis s’achève en tragédie.

Une jeune veuve trouve un bébé abandonné sur le pas de sa porte.

Une mère se bat pour sauver son fils de la maladie.

Alors que ces destinées brisées par le temps nous plongent dans
des tourbillons d’émotion, la force de l’amour leur permettra de se croiser
et de s’unir sous le sceau d’un secret enfin révélé.

 

Mon avis :

Parfois, vous tombez sur un roman pour lequel vous allez avoir une affection particulière. Ce n’est pas nécessairement un coup de cœur et peut-être que vous aurez à redire sur un ou deux éléments de l’histoire. Mais vous savez que vous reprendrez plaisir à le lire d’ici quelques mois, voire même quelques années.
C’est le cas pour moi avec le dernier roman de Kathryn Hughes.

Qui est mon père ? Peut-il…. ?
Épuisée, Beth essaye tant bien que mal à trouver une solution pour sauver son fils Jake qui a besoin d’un don de rein. N’étant pas compatibles, son mari Michael et elle, son seul espoir est de retrouver un père qu’elle n’a jamais connu. Malheureusement, sa mère, Mary, est morte en gardant le secret. Par désespoir, Beth commence à fouiller dans ses papiers pour avoir le moindre indice et tombe soudain sur un article vieux de 40 ans accompagné d’une lettre. Va-t-elle enfin dénouer le mystère qui entoure son passé et pouvoir sauver son fils ?

« Il était un secret » est le premier roman de cette auteure que je lis. Et avec une certaine surprise, je fus emportée par la plume fluide et addictive de Kathryn Hughes. Je dirais même avoir eu la sensation d’avoir fait un petit voyage dans le temps avec sa description très visuelle qui alterne avec facilité, 1976 et 2016.
Mais ce qui a surtout retenu mon attention et donner le sentiment de ne pas vouloir quitter le roman avant sa dernière page, c’est sa belle galerie de personnages.

Les protagonistes sont la grande force de cette histoire. Dans une intrigue prenant source dans les actions qui se sont déroulées dans les années 70, leurs mises en place sont fort bien menées et nous dévoile intelligemment leurs différents traits de caractères ainsi que les liens qui les unissent. En prenant plaisir à les connaître (enfin pour certains), on a un véritable sentiment d’empathie, à leurs égards, lors de l’accident et des conséquences qui vont en découler. On rit, on pleure, on s’énerve, on sourit… Bref, on passe par tout un éventail de sentiments en leur compagnie.

Le seul point faible de ce roman, c’est son intrigue qui n’apporte pas vraiment de surprises. Bien que l’auteure essaye quelquefois de mettre des fausses pistes pour égarer un peu le lecteur, on n’est pas vraiment étonné lors de quelques événements. Certains même m’ont fait pensé à d’anciennes lectures, voire même à des téléfilms vus. Bien que le roman ait un côté prévisible, j’ai tout de même passé un très bon moment.

Pour conclure, c’est une histoire pleine de bons de sentiments et composée de personnages attachants qui sauront rendre votre lecture très agréable. Bien qu’il soit prévisible sur certains points, cette quête de vérité de la part de Beth nous offre un récit qui fait du bien au moral.
D’ailleurs, en tournant la dernière page, je n’ai pu m’empêcher d’avoir un sourire aux lèvres.

« Il était un secret » fait dorénavant partie des romans que je prendrai plaisir à relire d’ici quelques mois.

https://songedunenuitdete.com/wp-content/uploads/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png

  Acheter ce livre sur Amazon

 

 
A propos klolianebooks 119 Articles
Chroniqueuse pour Songe d'une nuit d'été . Autant fan de romance que de thriller, cinéphile à ses heures perdues, collectionneuse de manga et accro aux drama asiatiques.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*