ASCF→ ROMAN HISTORIQUEJC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Le piège de verre d’Eric Fouassier

⭐ Le piège de verre – Eric Fouassier.

81ECeLfzSoL.jpg

Nombre de pages : 480 pages
Éditeur: JC Lattès
Date de sortie : 1 février 2017
Collection : Romans historiques
Langue : Français
ISBN-10: 2709658410
ISBN-13: 978-2709658416
Prix Éditeur : 20€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Automne 1503, trois alchimistes sont retrouvés assassinés dans des circonstances dramatiques. Convaincue qu’un terrible complot se trame à l’ombre de la Couronne, la reine Anne de Bretagne lance sur la piste des suspects le plus improbable des duos d’enquêteurs : le baron de Comballec, un soldat rude et autoritaire, accompagné d Héloïse Sanglar, une séduisante jeune femme experte en apothicairerie.
Pour déjouer l’incroyable machination conçue par un esprit dérangé, ils devront décrypter les énigmes d’un mystérieux parchemin et récolter des indices en différents hauts lieux symboliques du Royaume. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Dissimulés en coulisses, les véritables ennemis sont bien décidés à contrecarrer les efforts de nos héros. Dans ces conditions, le chasseur peut rapidement devenir gibier à son tour…
Vitrail aux pouvoirs mortifères, sciences occultes, disparitions mystérieuses… les menaces ploient sur la jeune Héloïse, bien décidée à venir à bout des adversaires du roi. Mais les temps sont difficiles quand on est une femme, et afin de survivre, il lui faudra l’aide de tous ses alliés. Peut-être même devra-t-elle faire appel à son amour de jeunesse, le chevalier Bayard. À moins que l’attrait grandissant que Comballec exerce sur elle ne bouleverse ses plans..

⭐ Mon avis :

2017 est décidément une année fructueuse en matière de livres passionnants et addictifs ! Le piège de verre d’Eric Fouassier compte parmi ceux-là, car je l’ai dévoré en seulement trois jours. Les nombreux détails historiques, l’action et ses personnages hauts en couleur en font un superbe roman de suspens. Il s’agit de la suite de Bayard et le crime d’Amboise, mais il peut se lire indépendamment du premier opus. Merci Eric Fouassier, je suis maintenant plus cultivée qu’avant et cette période antérieure au règne de François Ier ne me sera plus étrangère. J’ai d’ailleurs rêvé la nuit dernière de preux chevaliers en armures, et désolé Héloïse (l’héroïne de l’histoire), c’était moi la bien aimée de la crème de la chevalerie française.

France, XVIè siècle, un alchimiste est assassiné dans son cabinet de travail. Cinq ans après leur enquête commune, Héloïse Sanglar est sans nouvelles de son premier amour, le chevalier Bayard. Ayant pris la succession de son défunt père dans la gérance de l’apothicairerie, elle est dépêchée par la couronne pour confondre les coupables. Mais elle doit faire équipe avec le très viril Henri de Comballec, baron de Conches, un proche de la reine qui n’apprécie pas spécialement de s’allier avec « un Hippocrate en jupons ».  Confrontés à une conspiration diabolique, les héros devront faire faire bouillir leurs méninges afin de ne pas risquer de se faire enfermer dans le piège de verre.

Qu’En Ce Vitrail Le Lys Défaille

Quel bonheur de lire un roman dont l’écriture est soignée ! La première chose qui m’a frappée à la lecture, c’est bien le style maîtrisé de l’auteur, une partition ponctuée de belles figures de style et de jolies descriptions. Le vocabulaire des personnages, inspiré de l’époque est aussi une façon efficace de se baigner dans cette atmosphère envoûtante d’un passé quasiment oublié. Les actions et les points de vues  des protagonistes  s’enchaînaient à toute vitesse. Je ne me suis donc pas un seul instant ennuyée. L’enquête est savamment étudiée et l’auteur mène son lecteur par le bout du nez du début jusqu’à la fin. Les énigmes,  les reproductions de schémas m’ont permis d’être moi aussi un peu actrice de cette enquête.  C’est intelligent et ludique !

Aussi, je salue le travail de documentation de l’auteur, parce qu’on en apprends des choses ! Par exemple, saviez vous qu’on peut clarifier son teint avec une liqueur à base d’eau de rose, d’eau de lis, de fleurs de fève, de mie de pain, de blancs d’œufs et d’encens blanc ?  Moi je ne savais pas, mais je n’ai pas encore essayé. Et ce n’est pas la seule recette qu’on peut apprendre avec le piège de verre. Héloïse est une experte dans l’art des remèdes et durant son enquête, elle utilise souvent ses talents. Que ce soit dans les arts médicinaux de l’époque, la guerre ou bien les personnages historiques, le tout est très réaliste.

Seulement, les personnages malgré leur charisme évident sont tout de même un peu trop clichés à mon goût. L’absence de profondeur psychologique et le manichéisme des personnages sont peut-être les seuls points faibles du livre. Certaines scènes d’actions m’ont rappelées des vieux films de cape et d’épée que je regardais les dimanches après midi en famille. Heloïse frise la perfection : elle est d’une beauté éblouissante, d’une intelligence rare et tous les personnages masculins tombent sous son charme. En prototype de personnage féminin de roman d’aventure, elle ne nous ménage pas beaucoup de surprises. Le chevalier Bayard est prévisiblement chevaleresque de bout en bout, de sorte que le dénouement ne m’a pas touché plus que cela. Ces personnages fantasmés manquent de côtés attachants. Heureusement, j’ai eu un coup de cœur pour  Henri de Comballec, un sacré bougre celui là !

Conclusion

Si vous cherchez un roman historique intelligent et addictif qui fera battre votre petit cœur, je vous conseille chaleureusement Le piège de verre. Une belle surprise dont les péripéties vous bousculeront de la première à la dernière page.

C'était excellent !

 

Achetez ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils