Contrat avec un salaud de Sara Agnès L.

Contrat avec un salaud de Sara Agnès L.

sara-agnes-l-contrat-avec-un-salaudBroché : 480 pages
Editeur : MILADY
Date de sortie : 20 janvier 2017
Collection : Romantica
Langue : Français
ISBN-10: 2811219153
ISBN-13: 978-2811219154
Prix Editeur : 16€90
Disponible sur Liseuse : Oui

De quoi ça parle ? 

Amy a le don d’attirer les salauds : ses histoires d’amour finissent toutes en catastrophe. La dernière en date, une aventure avec son patron marié, lui a coûté son job. Désormais célibataire et au chômage, la jeune femme jure qu’on ne l’y reprendra plus… même si elle apprécie quelques plaisirs, comme ce soir-là au bar, où elle laisse un homme assez cavalier l’approcher.

Lorsque, le lendemain, on l’appelle pour un emploi auquel elle a postulé, elle est enchantée et accepte de rencontrer la personne pour qui elle sera amenée à travailler : un artiste spécialisé dans la fabrication de décors de scène et qui a besoin d’une assistante. Amy est loin d’imaginer qu’elle va se retrouver devant l’inconnu du bar. Lui se souvient parfaitement d’elle, et il est bien décidé non seulement à lui confier ce poste, mais aussi à réitérer ses exploits sans engagement, bien sûr.

Oli sera-t-il le prochain salaud à gâcher la vie d’Amy, ou se révélera-t-il bien meilleur qu’il n’y paraît au premier abord… ?

Mon avis

Contrat avec un salaud a été une petite surprise drôlement agréable pour moi, qui m’attendais à trouver dans ces pages une romance érotique comme on en lit mille en ce moment. Pourtant bien plus romantique qu’érotique, l’histoire de fond sort des sentiers battus et cela, en tout en simplicité. Avec des personnages au caractère de cochon, mais fort attachants, drôles et de la passion, beaucoup de passion.

Cette lecture a commencé par des petits « Oh ! » outrés. « Oh » comme « odieux personnage ». Car messieurs, cela ne se fait pas de fouiller l’intimité de jeune demoiselle aussi beurrée qu’une biscotte (même vaguement consentante) ! Bon vous l’aurez compris, Oli le personnage principal, est un salop**d d’une lourdeur hors compétition. C’est également un créatif passionné à la tête d’une entreprise de conception de décors de scène, qu’il dirige avec sa sœur sur le point d’accoucher. Cette dernière cherche une assistante pour s’occuper de son frère dans son quotidien et pas forcément pour faire de l’administratif. Oli a besoin d’une personne pour le sortir du lit, le conduire… pour prendre en charge l’assisté qu’il est.

Tout commence par cette description de poste pas très claire, mais sur mesure pour Amy qui sort d’une relation adultérine et douloureuse avec son précédent patron. On ne l’y reprendra plus… Pourtant, l’homme qui a glissé ses mains baladeuses dans sa petite culotte la veille est bel et bien ce petit sal**d d’Oli. Cela complique grandement sa situation et devient trèèèèès intéressant pour nous.

Amy signe donc un contrat pour tenir tête (une jolie petite tête de trou d*c) à Oli, pour rester ferme face à tous ces caprices et surtout lui fermer la bouche (une vilaine bouche qui débite de ces horreurs…). Le CDI de rêve n’est-ce pas ?! Ce face à face contractuel va déboucher sur de délicieuses joutes verbales, des piques salées à tout-va, des mises en boîte savoureuses et bien sûr de douces tortures sensuelles à base de frustration et de compromis.

C’est le point fort du livre selon moi, car il n’y a pas tant de passages érotiques que ça, mais plutôt des parades foireuses d’un petit sal**d qui s’y prend comme un manche pour séduire une fille. C’est jubilatoire ! Surtout avec une femme comme Amy qui ne se laisse pas facilement embobiner et toujours sur le qui-vive concernant les hommes de la trempe d’Oli.

Il n’y a pas vraiment de rebondissements dans cette histoire, c’est l’évolution émotionnelle des personnages qui sert de toile de fond et l’auteure se révèle douée pour nous captiver durant près de 700 pages tout en nous faisant subtilement réviser notre jugement sur un personnage qu’on penserait irrécupérable.

J’avoue que du titre au résumé, en passant par la belle couverture à l’esthétique très clinique, je pensais avoir affaire à un personnage comme on en fabrique à la chaîne ; le patron maniaque du contrôle qui ne sait plus quoi faire de ses millions. Belle erreur. Oli n’a absolument aucun contrôle sur sa vie, il se laisse ballotter dans une existence qu’il vit à moitié. Il laisse tout lui échapper – aux prises de douloureux carcans – et peut-être même la seule personne qui n’ait jamais éveillé quelque chose en lui. Il est fascinant dans sa bêtise, dans son immaturité. J’ai été complètement charmée.

Cette lecture se termine malgré tout sur un «Ah » un peu tiède pour cause d’une fin assez mièvre avec des tirades psychologisantes maladroites et superflues. C’est vraiment dommage, car entre les deux extrémités du livre, je n’ai pas quitté mon sourire. Comme quoi, c’est vraiment quand Oli ferme sa bouche que je l’aime le plus !

cetaient-tres-bien

Achetez ce livre sur Amazon

A propos coxe 35 Articles
Chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

2 Commentaires

  1. Tu as dit ce qu’il fallait pour me convaincre de l’ajouter à ma WL. J’adore le mot de la fin et finalement, ce qui attise ma curiosité c’est l’aspect lourdingue du héros reloud. Ah ah.. J’adore la phrase de fin.

Laisser un commentaire