La Rose Noire : Cinq récits du moyen âge

La rose noire : Cinq récits du Moyen âge de Brigitte Aubert, Gisèle Cavali, Evelyne Brisou-Pellen, Christian Grenier, Alain Surget

la-rose-noireNombre de pages : 188 pages
Editeur : Rageot
Date de sortie : 08 Février 2017
Collection : Rageot romans
Langue : Français
ISBN-10: 2700254481
ISBN-13: 9782700254488
Prix Editeur : 6,90 €
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Que cachent les senteurs maléfiques de la rose noire ? Pourquoi, à minuit, la cloche sonne-t-elle treize coups ? De qui Jeanne d’Arc reçoit-elle l’épée de feu ? Quel joyau l’atelier de l’alchimiste renferme-t-il ? Et quelle malédiction sommeille au fond du puits maudit ? Cinq récits pour se plonger dans les peurs et les croyances du Moyen Age.

 

Mon avis :

La rose noire

C’est un texte que j’ai beaucoup apprécié. Ce mystère qui entoure les pommes à mettre senteur à un dénouement assez particulier. Je n’aurais pas pensé à ça. Le langage des personnages et les détails de leur vie font que l’on se croirait vraiment au moyen âge. Mon seul regret quant à cette histoire, c’est qu’elle est bien trop courte à mon goût. Elle m’a tellement plu que quelques pages supplémentaires n’auraient pas été de refus afin d’avoir de plus amples informations sur le personnage de Quentin et de la façon dont il mène son enquête.

Les treize coups de minuit

J’ai un peu moins aimé celui-ci dans sa première partie. Je ne suis pas très fan du caractère du groupe de personnages. Ils sont les survivants d’une énorme vague de peste. Un jour un moine arrive dans leur village, se présentant comme leur nouveau curé alors qu’ils en ont déjà un. Là aussi, il y a une enquête pour découvrir le coupable du crime perpétré dans l’église la nuit même. J’avoue que j’ai trouvé les adultes égoïstes et peu intéressés par l’événement, il faut compter sur l’ado du groupe pour faire  avancer l’intrigue. Dans l’ensemble, le récit m’a plu mais sans plus.

L’épée de la pucelle

L’histoire de Jeanne d’Arc et de son épée fut intéressante. On y découvre, d’après les dires d’un de ses frères, comment grâce à cette arme forgée par un quasi-inconnu, elle a réussi à faire tous ces exploits et mit Charles VII sur le trône de France. Mais aussi, comment sans elle, elle subira déboire sur déboire pour finalement être conduit au bûcher. J’ai aimé le mélange mystique et religieux du texte. On retrouve bien l’empreinte de l’époque du moyen âge, très croyante où un rien peu vous faire passer pour hérétique si vous choisissez mal vos mots. Un bémol tout de même sur la façon dont est raconté ce pan de l’histoire de Jeanne. J’ai été dérangé par la forme interrogatoire. L’intervention régulière des juges me coupait dans mon élan et à un peu gâché ma lecture.

Le puits maudit

Une de mes histoires préférées. Cette fois-ci, le personnage central est un chat noir qui a subi un traumatisme quand il était chaton et a perdu la mémoire. Il parcourt les villages avec ses propriétaires pour des représentations et des tours lorsqu’un jour il aperçoit un homme qu’il déteste sur le champ sans le comprendre dans un premier temps. Ce récit bien que triste par certains côtés m’a beaucoup plu. Mettre en avant un animal plutôt qu’un être humain est rafraîchissant et il est facile de lui prêter des sentiments humains et une intelligence plus poussée que l’on ne trouve que rarement ailleurs.

La clé de feu

Dernier texte de ce collectif consacré au moyen âge. Je l’ai bien apprécié même si dès le départ, j’avais deviné l’issue du récit. Ici aussi, nous avons droit à une enquête. Celle-ci est menée par un homme d’église et son neveu qui destine à la même vie mais en tant que copiste. J’ai donc retrouvé un mélange de croyances de l’époque envers le diable et l’alchimie et ses soi-disant méfaits. J’ai aimé la façon dont le jeune homme réfléchi et recoupe les indices entre eux. Il est posé et ne laisse rien au hasard. Bref, il fait également partie de mes textes chouchous de ce recueil.

Pour conclure, ce collectif consacré au moyen âge est plaisant à lire. On y retrouve des expressions disparues de notre français moderne. Le côté enquête m’a ravie et j’ai trouvé les textes très bien faits et intéressants. J’ai passé un bon moment de lecture et pourquoi pas retenter l’aventure mais à une autre époque.

 

Très bonne lecture, on a passé de bons moments

 

Achetez ce livre sur Amazon 

 
A propos Karine 68 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J’aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*