De feu et de neige de Anne-Marie Pol

 :star: De feu et de neige de Anne-Marie Pol

de-feu-et-de-neige-anne-marie-polNombre de pages : 300 pages
Editeur : Nathan
Date de sortie : 9 février 2017
Collection : Grand Format Historique
Langue : Français
ISBN-10 : 209256689X
ISBN-13 : 978-2092566893
Prix éditeur : 15,95€
Disponible sur liseuse : Non

Son résumé :

1812, Moscou. Félicité, jeune Française de 16 ans, vit avec sa mère sous la protection d’une riche famille russe. Malgré leur différence de classe, Félicité est passionnément amoureuse de Fédor, le fils de la comtesse. Mais la guerre éclate, Napoléon 1er a décidé d’envahir la Russie ! Félicité et sa mère sont livrées à elles-mêmes dans la ville en guerre, alors que le Français est devenu l’ennemi du Russe. Félicité n’a d’autre choix que de fuir pour survivre, dans les flammes de l’incendie de Moscou, puis dans les steppes enneigées de la Russie…

⭐ Mon avis

Quand j’ai lu le résumé, j’ai tout de suite été séduite par De feu et de neige ! Je n’ai jamais lu aucun roman traitant de cette partie de notre Histoire et j’avoue que j’ai toujours été un peu fascinée par le personnage de Napoléon. La lecture de ce roman était donc l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’invasion de la Russie par l’Empereur. 

Pour préciser un peu plus le contexte, il faut avant tout dire que l’histoire d’Anne-Marie Pol est basée sur celle de Félicité d’Autin, française vivant à Moscou. Et cette Félicité a bel et bien existé puisque c’est à partir de son journal intime, trouvé dans une brocante, que l’auteure a écrit le roman. Ainsi tout au long du récit nous trouvons des citations de ce journal. Elle y raconte son amour pour Fédor, fils de la comtesse pour laquelle sa mère, ancienne comédienne, travaille et son désespoir de le voir partir faire la guerre du côté des russes. En effet, quand la guerre éclate et que les troupes napoléoniennes entrent dans Moscou, c’est tout le monde de Félicité qui s’effondre.

Je dois avouer avoir eu un mal fou à entrer dans le roman et la plume d’Anne-Marie Pol y a joué pour beaucoup. Je l’ai trouvée vraiment très lourde avec un vocabulaire très ancien qui ralentissait totalement le rythme. A petites doses je n’ai rien contre mais là c’était beaucoup trop surtout qu’il s’agit d’un roman jeunesse, j’ai du mal à l’imaginer adapté pour de jeunes lecteurs. D’autant plus que le récit s’effectue au présent ce qui crée un décalage étrange avec ce vocabulaire.

Concernant les personnages j’ai trouvé qu’il y avait un trop grand écart entre la Félicité du récit, la « Félicité inventée » et la Félicité du journal, la « vraie Félicité ». Dans le récit elle m’est apparue vraiment immature, agaçante parfois alors qu’elle m’est parue bien plus attachante et émouvante dans journal. Ce sont d’ailleurs les passages du journal que j’ai préférés, l’écriture de Félicité était poétique, métaphorique parfois et avec de jolis messages d’espoir. La mère de Félicité, Julie d’Autin, m’a insupportée du début à la fin, très imbue d’elle-même, prenant sa fille pour une gamine irresponsable et les domestiques pour des moins que rien. Elle n’a cesse de rabâcher qu’elle a vécu la Révolution française comme si cela lui donnait plus de légitimité pour se plaindre de cette nouvelle guerre qu’elle doit affronter. Mais si je ne l’ai pas aimée, en revanche je l’ai trouvée assez réaliste !

Enfin parlons de l’intrigue. Anne-Marie Pol s’est basée sur le journal de Félicité pour raconter son histoire et a fait des recherches pour combler les trous qu’il comportait. Ainsi le parcours de Félicité n’a rien d’un roman d’aventure quoique la jeune fille a tout de même vécu un certain nombre de péripéties et pendant une grande partie du livre il ne se passe donc pas grand chose. La seconde partie est en revanche plus rythmée.

Je pense clairement que sans les passages du journal je serai restée insensible au roman, j’ai la sensation (mais je me trompe peut-être) que l’auteure est restée trop en retrait de cette histoire et qu’elle n’a pas voulu trop s’impliquer avec Félicité car finalement je n’ai réussi à la comprendre et à savoir qui elle était vraiment qu’à travers les extraits de ce fameux journal.

Avant de vous lancer dans la lecture, je vous conseille donc de feuilleter le livre en librairie, de lire un ou deux chapitres afin d’appréhender la plume de son auteure et savoir si elle vous plait ou non. En tout cas, malgré ses défauts le roman m’a permis de découvrir un pan de l’Histoire que je connaissais mal donc c’est toujours une bonne expérience !

Lecture presque intéressante

Acheter ce roman sur Amazon

 

3 Commentaires

    • ça se calme un peu dans la seconde partie car il se passe plus de choses mais vraiment la première ce n’était pas du tout mon truc. Je ne sais pas du tout ce que ça donne dans ses autres romans, les seuls que j’ai lus sont ceux de la série Danse quand j’étais toute minuscule xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*