LES NEWS >

Une lettre de vous de Jessica Brockmole

Une lettre de vous de Jessica Brockmole

une-lettre-de-vous-jessica-brockmoleNombre de pages : 320 pages
Editeur :
Pocket
Date de parution : 4 juin 2015
Langue : Français
ISBN-10 : 2266253875
ISBN-13 : 978-2266253871
Prix Éditeur : 6,95€
Disponible sur liseuse : OUI

Son résumé : 

1912. Sur la petite île de Skye au large de l’Écosse, la poétesse Elspeth Dunn reçoit la lettre d’un admirateur, David Graham, un étudiant américain. Au fil de leur correspondance, sans jamais s’être rencontrés, les deux jeunes gens se lient d’une intense amitié, qui ne demande qu’à devenir amour…
1940. À Edimbourg, alors que la guerre fait rage, Margaret découvre dans la maison familiale une pile de courrier adressé à une certaine Sue. Le lendemain, après une sombre dispute, sa mère disparaît. Avec pour seul indice une lettre écrite en 1915, Margaret va tenter de la retrouver et lever le voile sur les mystères qui entourent sa vie.

Mon avis

Ce livre sera resté 1 an et demi dans ma PAL avant que je décide de l’en sortir il y a quelques jours. Il y a des achats comme ça qui ne sont pas rentables tout de suite mais qui s’avèrent être de vraies perles des mois plus tard, c’est le cas pour Une lettre de vous, un roman épistolaire sur fond de première et seconde guerre mondiale.

Lorsqu’en 1912 David Graham, vivant à Chicago, envoie un courrier à son auteur de poésie favori : Elspeth Dunn, il s’imagine qu’il finira sur une pile gigantesque de lettres et ne sera jamais lu. Pourtant, sur l’île de Skye, Elspeth est étonnée de recevoir ce courrier, le premier d’une très longue série. Ils sont tous les deux jeunes mais vivent complètement différemment : alors que David s’amuse avec ses amis de fac, Elspeth est plus solitaire, profitant du calme de son île, alors qu’Elspeth fait le métier dont elle rêve, David étudie pour un métier qu’il ne veut pas exercer. Un océan les sépare mais rapidement leur échange les rapproche bien plus qu’ils ne l’auraient imaginé. Parallèlement à cette correspondance, nous découvrons celle de Paul et Margaret, vivant au jour le jour alors que la seconde guerre mondiale a éclaté. A travers ces nouvelles lettres, nous suivons l’enquête entreprise par Margaret pour essayer de lever le voile sur le passé de sa mère, Elspeth, qui refuse de lui en parler. Cette dernière a d’ailleurs disparu et Margaret est persuadée que le seul moyen de la retrouver est de comprendre le lien qui l’unissait à David et pourquoi il ne fait plus partie de sa vie.

Je tiens à préciser tout de suite que David et Elspeth sont des personnages fictifs, leur correspondance est entièrement inventée par Jessica Brockmole. On pourrait pourtant imaginer le contraire tout parait tellement réel : les descriptions des paysages, la vie des protagonistes, leur caractère, leur parcours, leurs lettres. Le roman fourmille de détails et est si intense que je m’attendais vraiment à voir un mot de l’auteur à la fin indiquant qu’elle a retranscrit un échange qui a bien eu lieu. Mais je reste persuadée que des David et des Elspeth ont déjà existé à travers les époques. 

Il y a vraiment deux parties distinctes qui s’entrecroisent au fil des chapitres : la correspondance entre David et Elspeth durant la 1ère guerre mondiale et celle de Paul, Margaret et d’autres personnages pendant la seconde. J’avoue que j’ai nettement préféré lire les lettres de David et Elspeth ! On sait dès le début que David n’est pas présent dans la vie d’Elspeth, Margaret n’en ayant jamais entendu parler et forcément plus on lit leur correspondance plus on a envie de savoir pourquoi tout s’est arrêté. Bien sûr l’enquête de Margaret nous offre quelques éléments de réponse mais le plus gros, on le sent, se cache au travers des mots qu’ils se sont échangés. Si le premier tiers du livre est peut-être un peu long car il met en place cet échange, le reste se lit sans problème et je vous mets au défi, passé la moitié, d’avoir envie de reposer le roman.

Au-delà de l’histoire bouleversante de David et Elspeth, Une lettre de vous nous apporte un regard nouveau sur la première guerre mondiale : celui d’un américain et d’une écossaise. J’ai souvent lu des romans mettant en scène des français, des anglais mais rarement d’autres nationalités, ce fût donc une très bonne découverte. Et puis évidemment il y a la plume de Jessica Brockmole qui a su rendre, comme je le disais plus haut, les lettres si vivantes. Elspeth est poète, ses lettres sont d’autant plus belles mais celles de David le sont également. Elles sont aussi ponctuées de beaucoup d’humour qui apporte une fraîcheur au récit juste quand il en faut.

« Et si votre destin était d’empêcher une recluse écossaise de devenir folle à lier durant un hiver insulaire ? Les moutons sont loin d’être aussi fascinants. Plus sérieusement Davey, il y a de la passion en vous. Quelque chose vous attend en ce monde. Accrochez-vous à cet espoir. Vous trouverez ce que c’est. Elspeth »

« Dans tous les cas, ne cessez pas de m’écrire, envers et contre tout. Cela n’est peut-être pas de la grande littérature pour vous, mais je n’ai jamais considéré que vos lettres eussent un tant soit peu moins de valeur. Dans l’attente de votre poésie, David. »

Je ne vous dirai rien de la fin si ce n’est qu’elle m’a fait verser des larmes et que j’ai refermé le livre le cœur rempli de plein d’émotions différentes !

Le livre a presque été un coup de coeur, peut-être qu’il le deviendra avec le temps quand je me rendrai compte que l’histoire de David et Elspeth refuse de quitter mes pensées. Un seul conseil : découvrez-la à votre tour !

Inoubliable

Acheter ce roman sur Amazon

3 Comments on Une lettre de vous de Jessica Brockmole

  1. tres bonne article !

    J'aime

  2. Je vais noter le titre car il me tente beaucoup !!!

    J'aime

  3. C’est drole que tu écrive cette chronique maintenant car j’ai fini le livre il y a tout juste une petite semaine! Je l’ai peut etre un peu moins apprécié que toi (c’est à dire, que ce fut une lecture très agréable mais que je commence à en revenir un peu, des romans épistolaires, et je n’ai pas trouvé que celui ci se détachait autant du lot que d’autres. Un bon moment mais je ne pense pas m’en rappeler dans un an, en fait xD (je peux me tromper cela dit! )

    J'aime

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :