Les larmes de Cassidy d’Amy Wane

Les larmes de Cassidy d’Amy Wane

amy-wane-les-larmes-de-cassidyBroché : 464 pages
Editeur : Charleston
Date de sortie : 9 novembre 2016
Langue : Français
ISBN-10: 236812117X
ISBN-13: 978-2368121177
Prix Editeur : 18€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Paris, 1935.

Matthew Alban-Wilson est un jeune et brillant docteur qui exerce dans un hôpital parisien. Il s’intéresse tout particulièrement à une patiente dans le coma, arrivée sept ans plus tôt. Lorsque celle qu’il a prénommée Blanche se réveille miraculeusement, le docteur ne peut refréner sa curiosité.

Inspiré par les travaux de sa mère, écrivaine, et de sa grand-mère, psychiatre, Matthew demande à Blanche de lui raconter son histoire.

La jeune femme est en réalité Cassidy McMurray, une aristocrate irlandaise. De Clifden à Paris en passant par l’Inde, les mots de Cassidy et la plume de Matthew retracent l’histoire d’une fille de l’Eire, l’histoire d’une femme du xxe siècle.

Mais avec près d’une décennie perdue, Cassidy retrouvera-t-elle le goût de vivre ?

Mon avis 

Sur la couverture, on voit le visage de celle qu’on imagine être Cassidy, sous une voilette de deuil. Un portrait à l’image d’un livre qui retrace le destin d’une grande femme du XXe siècle, immensément forte, indépendante, qui laisse deviner dans son regard lavé de larmes, tant de fêlures.

Les larmes de Cassidy est un beau livre, mais toutes ces qualités ne m’ont pas fait oublier que ma lecture fut bien laborieuse. À l’origine, le résumé m’avait vraiment plu, mais dès les premiers chapitres j’ai constaté qu’il n’était pas vraiment fidèle à l’histoire. Un détail, qui m’a pourtant freiné dans mon investissement affectif vis-à-vis des personnages et cette impression est restée. J’ai apprécié l’histoire mais en retrait, contemplant une fabuleuse fresque historique, ces tronçons de vie, riches et denses tout en peinant à avancer.

Matthew Alban-Wilson, médecin à la carrière prometteuse est intrigué par Blanche, une patiente dans le coma depuis 6 ans. Son aura de mystère se révèle encore plus saisissante lorsque celle-ci se réveille. De là on imagine que la belle Irlandaise commence à narrer son histoire au charmant docteur parce que nous voilà plongés au début du XXe siècle, au temps de la naissance de Blanche, connue sous le nom de Cassidy McMurray.

L’histoire ne se base donc pas sur l’amitié que Cassidy tisse avec Matthew en se confiant à lui, mais sur l’histoire de sa vie et il y a peu de va-et-vient entre le passé et le présent du livre. On remonte le temps pour traverser une enfance marquée par de funestes événements jusqu’à découvrir une jeune aristocrate qui se construit, malgré tout ce qu’elle a pu vivre et perdre étant enfant.

Mais à chaque pas fait dans l’existence, la vie dérobe un peu plus à Cassidy, jusqu’à l’insupportable. Toutes ces pertes douloureuses, ces blessures inconsolables sont vraiment pesantes. Plus le récit avance, plus on se demande quand cela va cesser et quand le cœur meurtri l’Irlandaise va enfin trouver la paix…

Même si je n’ai pas tellement aimé ce livre, il est indéniablement bon. C’est une lecture incroyablement bien dirigée tant dans une intrigue qui fait voyager de l’Irlande aux États-Unis en passant par l’Inde et la France que par un impressionnant maillage de personnages solidement entremêlés qui rend l’histoire vivante… si palpable que j’ai eu un moment de flottement en me demandant si j’avais toujours affaire à une fiction. Et puis il y a Cassidy, celle que l’on connaît enfant et que l’on découvre femme. Une femme forte, brillante à la beauté époustouflante et à l’esprit libre qui malgré les vicissitudes de sa vie, ne flanche pas.

Et puis malgré le rythme que j’ai trouvé lent, car le récit est lesté par une charge impressionnante de détails et de longueurs, l’écriture déliée est vraiment ce qui donne un élan, un souffle à cette longue histoire, à l’histoire d’une vie.

Les larmes de Cassidy est un très bon premier livre qui retrace le destin hors-norme d’une femme à l’avant-garde d’un monde en marche, mais qui malgré toutes ses qualités littéraires n’était pas fait pour moi, tout simplement.

 Très Bon

Achetez ce livre sur Amazon

 

 

A propos coxe 35 Articles
Chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*