Et tu périras par le feu, Karen Rose

:star: Et tu périras par le feu de Karen Rose

et-tu-periras-par-le-feu-karen-rose

Nombre de pages :  672 pages
Éditeur :  HarperCollins
Date de sortie :  19 octobre 2016
Collection :  Harper Collins POCHE
Langue :  Français
EAN : 9791033900399
Prix Éditeur :  8,30€
Disponible sur Liseuse : OUI
Son résumé :

Hantée par une enfance dominée par un père brutal – que son entourage considérait comme un homme sans histoire et un flic exemplaire –, murée dans le silence sur ce passé qui l’a brisée affectivement, l’inspecteur Mia Mitchell, de la brigade des Homicides, cache sous des dehors rudes et sarcastiques une femme secrète, vulnérable, pour qui seule compte sa vocation de policier. De retour dans sa brigade après avoir été blessée par balle, elle doit accepter de coopérer avec un nouvel équipier, le lieutenant Reed Solliday, sur une enquête qui s’annonce particulièrement difficile : en l’espace de quelques jours, plusieurs victimes sont mortes assassinées dans des conditions atroces. Le meurtrier ne s’est pas contenté de les violer et de les torturer : il les a fait périr par le feu…
Alors que l’enquête commence, ni Mia ni Reed, ne mesurent à quel point le danger va se rapprocher d’eux, au point de les contraindre à cohabiter pour se protéger eux-mêmes, et protéger ceux qu’ils aiment…

Mon avis :

Le titre attractif de ce roman m’a percutée, ce n’est pas tous les jours qu’on peut lire un roman qui s’appelle : Et tu périras par le feu. Résultats des courses, je suis très déçue de ma lecture, malgré quelques bons points à retenir, j’ai eu l’impression d’un bâclage total de l’histoire. Pourtant, le roman fait plus de six cent pages, mais leur lecture m’a fait l’effet d’une incommensurable perte de temps.

L’inspecteur Mia Mitichell vient de perdre son partenaire, blessé lors d’une intervention. Revenue au travail, on lui donne comme partenaire Reed Soll des fire marshal. Une terrible assassinat a eu lieu, le meurtrier a violé et brûlé une étudiante alors qu’elle gardait la maison des Dougherty. L’enquête s’annonce ardue, le tueur ne s’arrêtera pas là – sa terrible vengeance s’accomplira dans les flammes.

Le couple phare du roman est certes très attachant au prime abord. Le lieutenant Solliday est un personnage séduisant, et sa relation avec Mia Mitchell est sympathique. Cependant, leur histoire d’amour ne suffit pas à combler les lacunes de leur manque d’approfondissement.

Le style de Karen Rose ne m’a pas permis d’être pleinement immergée dans l’histoire. Il n’y avait en majorité que des dialogues et le peu de descriptions que j’ai trouvées étaient bancales. Pouvoir découvrir la personnalité de l’assassin dès le début aurait aussi pu être une bonne idée, or sa psyché était un énorme cliché. Je n’ai donc rien ressenti en lisant ce roman, c’était plat. Les personnages étaient comme des œufs de Pâques, les coquilles grossièrement peintes ne suffisant pas à dissimuler le vide intersidérale de leurs personnalités.

En conclusion, Karen Rose est l’auteur de nombreux romans qui ont conquis un large lectorat, je ne doute pas que beaucoup trouveront leur bonheur avec Et tu périras par le feu. Je vous invite donc à le lire, si vous en avez l’occasion, afin de vous faire votre propre avis.

 Sans Plus

Acheter ce livre sur Amazon

 

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*