La vengeance du Highlander de Anna Lyra

La vengeance du Highlander de Anna Lyra

anna-lyra-la-vengeance-du-highlanderFormat : Format Kindle
Taille du fichier : 2398 KB
Nombre de pages de l’édition imprimée : 206 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 13 avril 2016
Collection : HQN
Langue : Français
ASIN : B01DEA2BSG
Prix Editeur : 3€99

Son résumé :

Sous la menace d’un mariage forcé, Moira fuit loin du château de son frère, le chef du clan MacDonald. Si elle parvient à rejoindre sa mère sur l’île de Skye, peut-être pourra-t-elle échapper au sinistre destin qu’on a tracé pour elle. Mais ses espoirs d’atteindre l’île seraient peu de chose sans l’aide de Kieran, un mystérieux Highlander rencontré en chemin. Au côté de ce guide fort et débrouillard, Moira ne redoute plus les dangers de la route. Du moins, tant qu’elle ne révèle pas sa véritable identité… Car elle découvre trop tard que Kieran est un MacLeod, un ennemi juré de son clan. Et qu’il n’a qu’une idée en tête : se venger des MacDonald, qui ont assassiné les siens…

Mon avis 

Il n’a fallu que quelques pages pour retrouver l’enchantement que procure la plume d’Anna Lyra. Une écriture d’une élégance peu commune qui reflète tant une sensibilité dans la compréhension émotionnelle, qu’une habile précision dans l’élaboration d’une trépidante intrigue historique.

La Vengeance du Highlander s’inscrit dans le prolongement de la belle épopée La fleur des Highlands et nous retrouvons la tempétueuse Moira. Il s’agit de la jeune sœur du Laird nouvellement élu du Clan de Macdonald, Alistair. Si Moira rêve de connaître la même idylle que celle de son frère et sa douce épouse Marguerite, ses espoirs vont rapidement être contrariés par son devoir ; faire un mariage d’intérêt.

Face à son concupiscent promis, sur une impulsion viscérale, la jeune femme prend la fuite. Seule et à la merci des hostiles terres d’Écosse, elle croise alors la route d’un obscur écossais du nom de Kieran. Cet homme, peu recommandable qui inspire la crainte, nourrit une sourde rancœur envers le Clan des MacDonald. Pourtant, il représente l’ultime issue de Moira pour échapper à un amer destin. Tant que sa filiation avec son Clan reste tue.

Si je devais définir cette romance historique en un mot, je dirais surprenante. Anna Lyra s’affranchit de certains codes du genre et nous laisse sans dessus dessous dès qu’il s’agit d’anticiper les événements futurs. Le rythme faussement tranquille du récit est trompeur, car même si l’histoire prend doucement son ampleur, une multitude de rouages de mettent en branlent.

À l’heure où le conflit qui oppose les catholiques et les protestants enfle, des manigances et intrigues de Cour se répercutent jusque sur l’île de Skye, afin d’affaiblir progressivement le pouvoir en place de la Reine Marie d’Écosse en neutralisant chacun de ses soutiens politiques. Dont le Clan des Macdonald. Trahisons et vindictes grondent et menacent Moira et Kieran, impliqués dans ce complot historico-politique de grande envergure. On mesure aisément le considérable travail de documentation qui étoffe cette trame superbement dirigée où aucun détail n’est laissé par hasard.

A l’écart et en même temps au centre de ce jeu de pouvoir où les principaux acteurs agissent dans l’ombre, Kieran et Moira se racontent l’un et l’autre. Cette découverte un peu timide est émaillée de confidences, d’initiation sensuelle et de mensonges par omission. Nous savourons cette tension intime et charnelle, cette relation complexe entre deux personnages animés par le sens du devoir mais qui se heurtent à un désir plus primitif encore, celui d’appartenir à son autre. Quand Kieran se laisserait presque apprivoiser, Moira s’enlise dans ses secrets envers l’homme à qui elle aimerait pourtant tout donner. Un homme auréolé d’un sombre mystère, qui n’a jamais rien possédé, ni appartenu à quiconque.

L’auteure offre alors une évolution très intéressante à ses personnages tourmentés par un véritable imbroglio sentimental. Moira, jeune fille en fleur impulsive et obstinée découvre les premiers émois amoureux en même temps que le sens du courage. Quant à Kieran ce singulier highlander à l’âme meurtrie, il va se retrouver devant le choix cornélien du cœur ou de l’honneur.

Anna Lyra n’hésite pas non plus à remettre en question les personnages, Alistair et Marguerite, de son titre précédent pour qui l’affection du lecteur était déjà toute acquise. Surtout concernant le magnifique Laird Alistair qui endosse des responsabilités dirigées par la raison au détriment de certaines valeurs. Faire descendre un instant ce personnage, qui impose le respect, de son piédestal lui confère une densité bien plus humaine encore. J’ai douté puis grandement apprécié ce parti pris.

Au cœur d’une superbe intrigue menée avec une minutie redoutable, Anna Lyra écrit et décrit au plus près les intenses émotions de ses personnages. Et ce, avec une grâce rehaussée d’un soupçon de mordant. La vengeance du Highlander est une belle romance historique qui réunit tous les éléments pour passer un très bon moment de lecture!

Excellent

Achetez ce livre sur Amazon


Les tomes précédents


La fleur des Highlands d’Anna Lyra


⭐ Nos chroniques des précédents tomes



 

 
A propos coxe 36 Articles
Chroniqueuse chez Songe d'une nuit d'été depuis un an environ, je me régale de tous les genres. Mais j’avoue avoir une préférence pour les romances contemporaines et New Adult, c’est mon petit côté fleur bleue.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*