ASCFDiva Romance (Charleston)LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Un nouveau mâle – délectable – de la « barre » Cynster !

:star: Cynster tome 2 : La promesse d’un séducteur de Stephanie Laurens

la-promesse-dun-seducteur-cynster-tome-2-de-stephanie-laurensNombre de pages : 624 pages
Éditeur : CHARLESTON ÉDITIONS
Date de sortie : 16 septembre 2016
Collection :
DIVA Romance
Langue : Français
ISBN-10 : 2368121110
ISBN-13 : 978-2368121115
Disponible sur liseuse : Oui
Prix Éditeur : 8,99 €

Résumé : Angleterre, 1819

Vane Cynster est un séducteur sans scrupules. Il croit avoir trouvé au manoir Bellamy le refuge idéal pour le prémunir contre les chasseuses de mari londoniennes. Cependant, une rencontre avec l’irrésistible Patience Debbington lui tourne la tête… Si bien qu’il songe sérieusement à faire de la belle sa promise.

Toutefois, Patience n’est pas sur le point de succomber aux propositions arrogantes, présomptueuses et sensuelles de Vane. Assurément, ses baisers la troublent, mais son infidélité est à prévoir exactement comme pour tous les autres hommes et, malgré ses promesses, elle ne lui confiera pas son cœur. Cependant, un serment de ne pas céder à la tentation peut-il résister lorsque la passion exige le contraire ? Et quand des événements étranges finissent par troubler le quotidien de la maisonnée, il est temps que Vane prenne les choses en main…

Mon avis :

Si vous n’avez pas lu cette excellente série, vous ratez franchement quelque chose, en ce qui me concerne, j’ai a.do.ré !

On peut lire cet opus sans avoir lu le précédent, vu que c’est bel et bien mon cas. Sans avoir touché le premier tome, tout m’a paru clair sur les péripéties concernant Devil, l’aîné de cette fameuse « barre » qui concerne les 6 cousins de la famille Cynster.

J’ai donc attaqué bille en tête ce titre et c’est un petit bijou !

Car – et c’est sûrement le plus intéressant (et inhabituel pour la période et l’esprit masculin de l’époque) – bien que les livres parlent des hommes de la branche Cynster, ceux-ci sont indéfectiblement liés à une devise : Protéger et chérir. Pour eux, la famille passe avant tout. Avec bien entendu leurs épouses, les filles, cousines et parentes qui sont adorées au plus haut point !

Nous faisons donc la connaissance de Vane, qui est le cousin de Devil, en route pour Northampton, mais que le temps (ou le destin?) dirige vers le manoir Bellamy où réside sa marraine.
Si ce séducteur a échappé à l’orage, la foudre lui tombe bel et bien dessus quand il se trouve face (enfin, façon de parler ) à Prudence Debbington.

Ici, pas de long scenario sur le changement qui va s’opérer chez le noceur face à la dame de son cœur, c’est la demoiselle – pas née de la dernière pluie (elle a 26 ans) – qui ne se pliera pas aux désirs et volontés du coquin en question. La belle prestance, l’affabilité et le style de vie allant avec, Prudence a déjà connu ça avec son père, elle n’a aucune intention d’imiter sa mère et de succomber aux charmes d’un séduisant vaurien.

Le séducteur en question (vulgairement un peu… bouché) ne va pas comprendre pourquoi la belle ne désire pas s’engager, alors qu’il veut se conduire de la manière la plus conforme aux convenances qui soit en lui proposant le mariage. Puisque lucide quant au fait qu’il est devant la femme de sa vie.

Reddition rapide il y aura, même si elle va laisser un goût amer au chasseur, car elle ne sera que sensuelle.

N’ayons pas peur des mots, et Stephanie Laurens les manie fort bien, les épisodes charnels, sans verser un seul instant dans la vulgarité, sont crus et très explicites, soyez avisées de la chose, ce n’est pas une lecture fleur bleue.

Cependant, il ne faut pas se méprendre, les contraintes et la nature passionné de Vane, ça ne colle pas ensemble, et les passages chargés de sensualité vont voisiner avec l’enquête lancée pour confondre le détestable personnage qui ose s’en prendre aux invités de Minnie, lady Bellamy. Surtout que les résidents temporaires du manoir ont déjà leur opinion de faite, considérant Gerrard, frère cadet de Melle Debbington comme le coupable en titre !

Il est intéressant de noter que bien que farouchement protecteur envers sa marraine Araminta, bouleversée par les rapines continues sous son toit, Vane bride sa possessivité vis-à-vis de Prudence, et cet atermoiement explique le peu d’empressement de la jeune femme à satisfaire aux exigences de Spencer Archibald (nom de baptême du jeune homme!). Elle attend nettement plus d’un époux !

Pour accélérer les événements, Vane prend alors la décision de rapatrier à Londres tout le contingent demeurant au manoir, espérant que ce changement de résidence forcera le coupable à se dévoiler.

Mettant ainsi en présence Prudence et sa famille, il souhaite par ce biais la convaincre que le mariage n’est pas un vain mot pour les Cynster, et qu’elle peut donc en toute confiance lui accorder sa main.

On a donc le plaisir – avec l’action déplacée à la capitale – de faire la connaissance de presque la totalité des mâles Cynster, tous aussi séduisants et charmeurs que Vane et s’enchaîne alors la grosse artillerie que celui-ci met en place (cour sérieuse et affichée devant l’aristocratie, rencontres familiales, bals et concerts) pour rassurer sa mie. À ceci près que la demoiselle a son propre credo :  sans amour, pas de lien matrimonial !

S’ajoutent quelques rebondissements musclés qui agrémentent ce séjour londonien pour démasquer le véritable voleur, et ce tome m’a clairement donné envie de me plonger dans les tribulations amoureuses de cette barre Cynster, tant j’ai apprécié la dynamique des personnages, le contexte familial, les protagonistes ainsi que les acteurs secondaires.

La romance est fort bien tournée, rien n’est trop facilement dévoilé, j’ai grandement apprécié la plume de l’auteure, et même si la conclusion de ce livre est convenue, le chemin emprunté pour y arriver est savamment narré, je ne me suis pas ennuyé une minute, malgré le nombre de pages du volume.

Sans conteste une excellente lecture que je recommande chaudement, je vais me précipiter sur les autres tomes sans hésiter !

Nota Bene : Les Éditions Harlequin ont – quant à elles – fait paraître les récits du côté féminin Cynster, si vous voulez suivre la romance historique de Stephanie Laurens.

 

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon


Les Tomes PubliésCynster - 1 -La fiancée de Devil de Stephanie Laurens


⭐ Nos chroniques sur les différents tomes


 

 

 

 

 

Tags
Voir Plus

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils