Publicités
LES NEWS >

Le roman pour des torrents de larmes !

Je reviendrai avec la pluie de Takuji Ichikawa

je-reviendrai-avec-la-pluie-takuji-ichikawaNombre de pages :  318 pages
Éditeur :  J’ai Lu
Date de sortie :  8 janvier 2014
Langue :  Français
ISBN-10 :  2290070823
ISBN-13 :  978-2290070826
Prix Éditeur :  7,10 €
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

L’amour peut-il être éternel ? C’est ce dont est persuadé Takumi, homme maladroit et angoissé, qui doit élever seul son fils de six ans, Yûji, depuis la mort de sa femme, Mio. Une année est passée et, comme elle le lui avait promis, Mio réapparaît miraculeusement au premier jour de la saison des pluies. Mais celle-ci a tout oublié (le sa vie avec son mari. Durant six semaines, comme suspendues dans le temps, Takumi va donc l’aider à démêler les fils de leur amour et, doucement, laisser naître une nouvelle histoire.

Mon avis :

J’ai lu ce roman il y a deux ans maintenant et j’y pense souvent, je suis encore touchée par cette histoire. A l’époque j’avais rédigé mon avis sur un blog personnel (rip à lui d’ailleurs). Aujourd’hui j’ai eu envie de vous le faire découvrir car c’est un roman dont on n’entend jamais parler et qui pourtant mérite amplement qu’on lui accorde de l’intérêt. Je reviendrai avec la pluie est le livre qui m’a fait verser le plus de larmes, il a brisé mon coeur et l’a réparé en même temps. J’espère que cette chronique de l’époque où je n’avais encore pas toute mon expérience sur Songe saura vous convaincre !

Il y a près d’un an, Mio, la femme de Takumi est morte en lui promettant de revenir à la saison des pluies afin de s’assurer que lui et son fils arrivent à se débrouiller sans elle. Takumi fait de son mieux pour élever Yûji, 6 ans, mais son chagrin et ses problèmes de santé l’empêchent d’être le père parfait qu’il aurait souhaité être. Et puis, un jour, alors qu’ils se promènent dans une forêt, la pluie se met à tomber et Mio réapparaît. Elle n’a pas changé mais elle ne se souvient de rien. Yûji et son père décident alors de garder le secret : ils lui raconteront tout sauf qu’elle les a quittés.

Je m’attendais à passer un bon moment avec ce roman mais la réalité a dépassé mes espérances. Le livre démarre tendrement par une conversation entre le père et le fils sur l’endroit où Mio est partie vivre : Archive (Archevie), un univers créé par Takumi pour donner un sens à cette disparition. Dès le début on commence à percevoir leur personnalité, surtout celle du petit garçon : rêveur, réfléchi. Et puis au fil des pages on en apprend davantage sur celle de Takumi, sur les crises qui rythment sa vie, sur son « interrupteur interne » qui se déclenche à tout instant pour le paralyser. Takumi apparaît alors comme un homme perdu et ce n’est que lors du retour de Mio qu’on le découvre vraiment, comme si jusqu’à présent il restait éteint. La complicité entre Yûji et Takumi est très touchante, Yûji a l’air d’un enfant plus âgé quand il est avec son papa, on a l’impression qu’il essaie de prendre soin de lui. Par contre dès qu’il est avec sa maman, Yûji redevient un petit garçon. Cette dualité m’a particulièrement émue. Toute une partie du roman est basée sur les souvenirs que Takumi raconte à Mio : comment ils se sont rencontrés, comment ils sont tombés amoureux… Et au fur et à mesure qu’ils avancent dans la chronologie des événements, les sentiments de Mio pour Takumi renaissent.

C’est donc un roman qui traite des épreuves de la vie mais surtout de la façon dont peuvent naître des sentiments et dont ils peuvent perdurer. Takumi fait son possible pour rendre sa femme heureuse bien qu’il soit persuadé ne pas avoir su le faire et c’est là toute la démonstration de son amour.

Nous nous sommes approchés d’elle en tremblant. Non par peur. Ni parce que j’étais un de ces maris redoutant le fantôme de son épouse. Mais plutôt parce qu’il me semblait que le moindre souffle d’air pourrait effacer son existence.
Yûji pensait probablement la même chose. Il s’est abstenu de courir embrasser Mio.
Ou sans doute avait-il conscience de la nature éphémère du bonheur.

Pour parler de la fin (je pense que je peux le dire car c’est évident dès le début du roman et que ce n’est pas le but du livre de créer la surprise avec ça), la disparition de Mio est déchirante pourtant cette trêve de 6 semaines dans leur vie leur a permis de reprendre une existence plus heureuse.

Bon pas d’inquiétude, il y a une « vraie » fin beaucoup plus inattendue et là je ne dirai rien !

Une très jolie histoire donc mais aussi très triste (mes yeux et moi avons laissé couler « quelques larmichettes »). La plume de Takuji Ichikawa est magnifique, pleine de poésie et on ne peut qu’être émerveillés par son écriture. J’ai vu au dos du livre qu’il a publié un second roman : Dis-lui que je l’attends et je compte bien le lire à l’occasion.

Un film a été tiré du roman. Je l’ai vu et j’ai ressenti les mêmes émotions. Evidemment je vous conseille de lire le livre d’abord ! 🙂

Voici la bande-annonce :

Par contre le film n’a jamais été traduit en français (en tout cas je ne l’ai pas trouvé), il peut se voir mais sous-titré en VO uniquement sous le titre Be with you.

inoubliable2

Coup de Coeur

Acheter ce roman sur Amazon

Publicités

3 Comments on Le roman pour des torrents de larmes !

  1. Une très jolie critique. Je n’ai encore jamais lu de romans asiatiques mais ça pourrait peut-être changer avec celui ci.

    J'aime

  2. Je suis plus que entièrement d’accord avec toi. Je l’ai lu il y a des années. Je l’ai beaucoup aimé. le plus comique c’est que je l’ai acheté juste parce que c’est japonais.

    J'aime

  3. J’ai tellement envie de lire ce livre !!!

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Les coups de cœurs 2016 des Songeuses – Songe d'une Nuit d'été – Le Webzine Au Féminin

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :