Accueil ASCF GDGD Dogs 3 d’Ema Toyama

GDGD Dogs 3 d’Ema Toyama

5 Temps de lecture
0
0

:star: GDGD Dogs 3 d’Ema Toyama

GDGD Dogs 3 - Ema ToyamaNombre de pages : 180
Éditeur : Pika
Date de sortie : 7 septembre 2016
Collection : Pika Shôjo
Langue : Français
ISBN-10:  2811630783
ISBN-13:  978-2811630782
Prix Éditeur :  6,95€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Le magazine qui publie Un Amour de Bouddha a changé de rédacteur en chef, et la série de Kanna est menacée d’arrêt définitif ! Les fidèles Dogs mettent un plan en œuvre pour sauver le manga de leur maître. Mais ils perdent leur décontraction légendaire à l’annonce d’une terrible nouvelle : le proviseur a décidé de fermer le cursus mangaka ! Kanna et les beaux gosses parviendront-ils enfin à unir leurs forces pour éviter cette catastrophe ?

Mon Avis :

Après deux premiers tomes assez décevants, quoiqu’un second avec un peu plus d’intérêt, ce dernier tome confirme que cette série n’était pas faite pour moi.

L’intrigue de base reste la même que celle des tomes précédents : on menace d’arrêter la diffusion du manga de Kanna, il faut trouver une solution. Les garçons passent à l’action, Kanna n’a presque pas de gratitude,… Ce manga manque clairement d’action. Et si parfois cela ne me gêne pas (comme dans Le maître des livres), ici, ce n’est pas rattrapé par un approfondissement des personnages…

Car oui, je ne trouve pas les personnages beaucoup plus approfondis que dans les premiers volumes. Si Kanna semble s’ouvrir un peu vers la fin, je ne vois toujours pas de lien fort entre eux et ça me bloque. J’ai l’impression de suivre pleins de personnages sans liens, sans profondeur. Ils évoluent mais ne m’intéressent pas, ce qui est assez problématique.

Le message est assez bon quand même : la passion doit toujours primer sur la popularité, mais je trouve que la façon dont les messages sont passés dans cette série n’est pas la bonne. Ils se font toujours à l’issue d’une « péripétie » (qui n’en est pas vraiment une), ils perdent leur force car justement la péripétie est en réalité quasi nulle.

J’ai également bien aimé l’épilogue, on ne va pas se mentir, il est assez niais et attendu, mais c’est mignon, ça réchauffe le cœur. Kanna s’ouvre définitivement, les garçons s’améliorent mentalement. Une bonne fin donc, mais qui ne rattrape pas le reste de la série qui m’a totalement laissée de marbre du début à la fin. Dommage.

Presque Bon

Acheter sur Amazon


Les Tomes Publiés


:star: Nos chroniques sur les différents tomes


Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le faiseur de Rêves de Laini Taylor

Le Faiseur de Rêves de Laini Taylor Nombre de pages : 670 pages Éditeur :  Lumen Date de s…