Accueil ASCF GDGD Dogs 1 d’Ema Toyama

GDGD Dogs 1 d’Ema Toyama

5 Temps de lecture
3
0

:star: GDGD Dogs 1 Ema Toyama

GDGD Dogs 1 - Ema ToyamaNombre de pages : 178
Éditeur : Pika
Date de sortie : 4 mai 2016
Collection : Pika Shôjo
Langue : Français
ISBN-10:  2811619631
ISBN-13:  978-2811619633
Prix Éditeur :  6,95€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Kanna Tezuka, une lycéenne introvertie, a un secret : elle est l’auteur d’un shôjo prépublié dans un magazine. Et lorsqu’un cursus dédié au manga ouvre dans son lycée, elle y voit l’occasion rêvée pour travailler en douce sur ses planches ! Or, dès le premier cours, trois beaux gosses, parfaitement sous-doués en dessin, la collent sans vergogne pour glaner conseils et astuces… La talentueuse otaku arrivera-t-elle à composer avec ce trio de toutous ?

Mon Avis :

J’étais assez impatiente de découvrir ce manga qui me semblait mignon et drôle, mais je suis vite tombée de haut !

Dès le début, j’ai trouvé que le tout était bourré de clichés : les élèves cools et notre héroïne qui est totalement renfermée et geek (otaku en l’occurrence) et dont on se moque, les beaux gosses un peu débiles,… Alors certes, j’ai apprécié l’inversion de la relation homme/femme où cette fois c’est la fille qui se fait courir après par trois garçons totalement niais, alors même qu’elle n’est pas attirée par eux ; mais tout de même, c’était plus lassant qu’autre chose. De plus, je trouve que les personnages masculins sont quand même grossièrement dépeints au niveau de leur caractère : ils sont niais au possible et totalement débiles ! On a le mec trop beau mais stupide qui mise tout sur son physique, le fils de riches qui fait un peu intello et le gamin étrange qu’on ne comprend pas vraiment et qui ne parle pas beaucoup.

En fait en y réfléchissant, un de mes gros problèmes avec ce manga concerne les personnages. Je ne me suis absolument pas attachée à eux. Même pas à Kanna qui m’a limite agacée à rejeter tout le monde.

De plus, j’ai trouvé le tout très décousu. Il y a peu voir pas de transitions entre les chapitres ce qui m’a donné l’impression de scènes juxtaposées sans réel lien. Et quand l’histoire semble commencer à avoir une certaine continuité, c’est pour partir dans le what the fuck, le truc improbable !

Toutefois, je dois bien reconnaître que c’est un premier tome et que malgré ses défauts, il a le mérite d’aborder la thématique des mangakas débutants. Les déboires qu’ils connaissent pour se faire publier, le fait que leur publication dans des magazines dépend de leur popularité et que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. C’est un univers qu’on voit peu et c’était très intéressant à découvrir !

Moyen

Acheter sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 

3 Commentaires

  1. Suzy Bess

    5 octobre 2016 à 14 02 23 102310

    Ah, c’est vrai qu’il avait l’air sympa comme tout. Le résumé est alléchant en tout cas. Mais bon, des garçons débiles et des clichés en veux-tu en voilà, non merci: je passe mon tour (ou alors je me laisserai tenter si l’occasion se présente). 🙂 Ceci dit je suis d’accord avec toi, le sujet est très intéressant.

    Réponse

  2. […] 5 octobre 2016 in + SHOJO // GDGD Dogs 1 d’Ema Toyama […]

    Réponse

  3. […] GDGD Dogs 1 […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

International Guy, Tome 3 – Copenhague de Audrey Carlan

Nombre de pages : 180 pages Éditeur : Hugo Roman Date de sortie : 16 août 2018 Collection …