La Sirène de Kiera Cass

6 Temps de lecture
1
0

La Sirène de Kiera Cass

la sirène kiera cassNombre de pages : 344
Editeur : Robert Lafont
Date de sortie : 26 septembre 2016
Collection : Collection R
Langue : Français
ISBN-10 : 2221192982
ISBN-13 : 978-2221192986
Prix éditeur : 17,90€
Disponible sur liseuse : oui

Son résumé : 

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l’entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Mon avis

Avant de commencer ma chronique à proprement parler, je dois vous dire que je découvre l’auteure avec ce texte : je n’ai pas lu sa série La Sélection. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lisant ce roman, mais j’en suis ressortie avec un avis assez mitigé.

La première chose qui m’a marquée est le mythe des sirènes qui est très bien repris, et ce de manière intéressante et captivante pour le lecteur qui découvre de quelle manière vivent celles-ci.

En effet, certaines jeunes filles ont la “chance” de devenir des sirènes lorsque l’Océan décide de les sauver d’un naufrage si elles ont du potentiel. Il n’en prend pas plus de 5 à la fois et celles-ci doivent le servir pendant 100 ans, c’est-à-dire nourrir l’Océan grâce aux naufrages qu’elles causes, sans prendre une ride avant de redevenir humaines et de perdre tous leurs souvenirs pour une nouvelles vie. De plus, elles ne doivent pas adresser la parole aux humains sous peine de les tuer avec leur voix. Autant que leur vie n’est pas simple.

Notre héroïne, Kahlen, est l’une de ces Sirènes. Mais on se rend très vite compte qu’elle est déprimée, souvent naïve et très romantique, un petit peu trop à mon goût… Son unique rêve dans la vie est de se marier une fois redevenue humaine. Mais les problèmes vont commencer lorsqu’elle rencontrera Akinli, un garçon très gentil et compréhensif. Autant dire tout de suite que l‘histoire d’amour tombe dans le cliché

On fait aussi la rencontre des “soeurs” Sirènes de Kahlen, Elisabeth, Miaka, Ashling et Padma, qui sont toujours là pour lui venir en aide, et vice-versa. Elles se considèrent toutes comme faisant partie de la même famille et sont unies par des liens très forts même si elles viennent toutes de pays et de milieux différents. 

J’ai aussi beaucoup aimé le fait que l’auteure donne vie à l’Océan, une entité que les Sirènes considèrent comme étant leur mère : souvent possessive mais très aimante, qui semble avoir une affection particulière pour Kahlen. 

On peut aussi voir que l’intrigue tourne principalement autour de la mélancolie ressentie par les Sirènes qui vivent 100 ans au service d’une entité en tuant des personnes avant de pouvoir retrouver une vie “normale”. Mais aussi autour de l’amour interdit de Kahlen. 

En conclusion, La Sirène nous offre un univers intéressant et bien construit mais l’héroïne et son histoire d’amour ont vite fait de m’ennuyer, ce qui est dommage. Quoiqu’il en soit cela reste un très bon oneshot et une bonne réécriture d’un mythe bien connu.

 Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Nath
Charger plus dans → LES CHRONIQUES DE ROMANS

Un Commentaire

  1. […] La chronique de Nath sur La Sirène de Kiera Cass […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Tokkô Zero Tome 4 de Tôru Fujisawa et Yukai Asada

Tokkô Zero, tome 4 de Tôru Fujisawa et Yukai Asada Nombre de pages : 288 Editeur : Pika Da…