Accueil ASCF Journal de Mia, princesse malgré elle -Tome 1- de Meg Cabot

Journal de Mia, princesse malgré elle -Tome 1- de Meg Cabot

6 Temps de lecture
2
0

:star: Journal de Mia, princesse malgré elle – Tome 1 de Meg Cabot

journal de mia princesse malgré elle Meg cabotNombre de pages :  272 pages
Éditeur :  Hachette Romans
Date de sortie :  29 juin 2016
Collection :  Bloom
Langue :  Français
ISBN-10 :  2011713501
ISBN-13 :  978-2011713506
Prix Éditeur :  13,90 
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

À quatorze ans, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent… Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout.

 

Mon avis :

Quelle sera votre réaction si, un beau jour, on vous apprend que vous êtes prince/princesse d’un royaume et que l’on attend de vous, de suivre les protocoles et faire honneur à votre rang?  Pour Mia, c’est la pire nouvelle qu’il soit !

“Princesse malgré elle” est l’un des plus grands succès de Meg Cabot. D’une plume toujours agréable à lire, elle nous offre une héroïne qui a marqué de nombreuses lectrices. Mia est une jeune adolescente qui essaie, tant bien que mal, de gérer son quotidien: Sa mère bohème sort avec son professeur de mathématiques, matière dont elle est complètement nulle. Elle fait en sorte que sa meilleure amie ne fasse pas une analyse du moindre de ses faits et gestes. Et puis, elle se sent en total décalage avec les autres filles de son collège à cause de son 1m72 et son peu de poitrine… Bref ! Elle a déjà assez de soucis. Alors apprendre qu’elle est la princesse de Génovia, ce n’est pas une bonne nouvelle mais une source de plus d’ennuis.

Malgré l’apparence d’une adolescente un peu mal dans sa peau et qui a parfois du mal à s’affirmer, se cache une jeune fille d’un fort tempérament, avec ses convictions et qui ne veut pas qu’on la formate pour devenir la “parfaite petite princesse”. Tout ce qu’elle aspire, c’est une vie beaucoup plus calme, sans mélodrame. Mia est un personnage auquel, on prend plaisir à suivre et à s’identifier.

L’humour de Meg Cabot, bien présent dans ce roman, fait toujours mouche grâce à ses seconds personnages qui entourent notre héroïne : autre que sa mère, son professeur de mathématiques et de sa meilleure amie Lilly, il y’a le grand frère de celle-ci Michaël, Tina et son garde du corps, le père de Mia et… Sa grand-mère ! Bon sang ! La première fois que j’ai découvert ce personnage, c’était par l’adaptation du roman par Disney et joué par Julie Andrews (The actrice qui a joué dans Mary Poppins, La mélodie du Bonheur, la comédie musicale “My Fair Lady” à Brodway, etc…). C’était une reine charmante, digne et de bons conseils. Mais dans le roman, on a un mixte de Cruella d’Enfer et la Belle-mère de Cendrillon… Je l’adore ! Pourquoi ? La grand-mère de Mia est la promesse de nombreuses prises de tête et de réparties savoureuses entre ces deux personnages.

Bien qu’adulte, je me suis amusée à suivre de nouveau les aventures de cette jeune demoiselle. Mia, bientôt princesse de Génovia, a toujours ce charisme pour marquer une toute nouvelle génération de jeunes lectrices.

Excellent

  Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par klolianebooks
Charger plus dans ASCF

2 Commentaires

  1. Olamelama

    29 août 2016 à 15 03 16 08168

    J’avais adoré cette série lorsque je la lisais plus jeune! Je trouve que l’humour de Meg Cabot donne un super pep’s au livre et les persos sont tous un peu barrés! J’ai bien envie de relire les livres maintenant!

    Réponse

  2. ferette Laure

    8 novembre 2016 à 23 11 53 115311

    Evènement !!! Meg Cabot à la Librairie Hisler Metz le 28 Novembre dès 16h On vous attend nombreuses pour cette rencontre 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Ce qu’il reste d’Elena Varvello

Ce qu’il reste d’Elena Varvello Nombre de pages :  272 pages Éditeur :  Le Mas…